Il rêvent de notre fuite

1 Juin

Il y a un an le mouvement « Aube Dorée» faisait irruption sur le devant de la scène politique grecque . Au score relativement important qu’il a obtenu aux élections législatives (6,92%) a succédé un nombre important d’agressions à caractère raciste par les militants de ce parti ouvertement néo-nazi.

En temps de crise économique, les milices d’extrême droite ont pour fonction de canaliser la colère populaire dirigée contre le pouvoir économique vers les minorités ainsi que les militants révolutionnaires et antifascistes.

La stratégie de «aube dorée» est de faire fuir les personnes qu’elle estime être des parasites et des corps étrangers à la société grecque. Cela se matérialise par le harcèlement des plus démunis en guise d’action politique, comme si faire fuir les pauvres pouvait rétablir la justice sociale.

Un an après, les noirs vivant en Grèce victimes d’agressions ont décidé de se défendre et de s’organiser. Pas de fuite devant l’adversité, pas de défection devant l’ennemi. Ainsi est né un Black Panther Party en Grèce.

Dans le reportage mis en lien dans l’article du site « devoir d’insolence », on découvre le quotidien des immigrés et de leurs enfants dans une société paupérisée par la crise et le choix de la répression étatique : s’attaquer aux personnes n’ayant pas un faciès grec plutôt que de s’attaquer au trafic de drogue qui pourri les rues.

Le mouvement « Aube Dorée » y assume son vrai visage: des militants et des sympathisants qui promettent d’envoyer les étrangers au four crématoire et de les transformer en savonnette, de faire des abat-jours avec leur peau. La chanson macabre nazie, sans bémols.

On comprend à quel point la situation est critique et difficile en Grèce pour celles et ceux qui ne cadrent pas avec ce que les militants d’ « Aube Dorée » tente d’imposer par la la violence physique.

Militants, nous savons le courage qu’il faut pour se dresser et faire face à la répression étatique et aux assauts des organisations racistes.

Étonnamment, on trouve des individus qui prétendent parler au nom des minorités et des quartiers et qui appellent de leurs vœux l’équivalent d’Aube Dorée en France.

Entre autres, Kemi Seba. En août dernier, cet agitateur du Net se proclamant défenseur de la cause Noire, salue le succès électoral d »Aube Dorée » et sa violence contre les immigrés et fait le pari qu’un tel mouvement dans l’hexagone ferait fuir les noirs de France tout comme les noirs de Grèce. On trouve facilement en ligne l’émission en question.

Un an après, on prend la mesure de la bêtise de ses analyses.

Entre vulgarités et insultes, Kémi Séba tente de faire passer sa position pour « rebelle » alors qu’il n’est qu’un agent de l’extrême-droite. Quelqu’un qui traite de « macaques » des frères se battant pour la reconnaissance des crimes esclavagistes travaille pour les personnes qui bénéficient encore d’un avantage liée à la traite. Un agitateur qui dit aimer ses frères noirs tout en les insultant et en souhaitant qu’ils tombent sous les coups des racistes pour les  » motiver » à un retour en Afrique, est un Ennemi.

Le pronostic erroné qui lui faisait affirmer qu’au premier coup de couteau les immigrés allaient se carapater en direction du pays de leurs ancêtres résulte de sa lecture identitaire de la crise niant ses fondements économiques et politiques.
Il adhère aux thèses du sol et du sang des fascistes, il imagine que certaines parties du globe sont connectées avec certains peuples de manière charnelle. C’est pour cela qu’il explique en faisant des courbettes que les bons français bien blancs ont plus de droits que les autres sur le sol français.

Grande gueule sur internet et moins courageux dans la réalité, Kemi Seba espère que nous soyons aussi pétochard que lui: si des racistes nous agressent il espère nous voir décamper. De peur de les affronter, il a préféré la reddition et de devenir leur complice.

On ne le rappellera jamais assez, il a collaboré en toute connaissance de cause avec les skinheads qui ont agressé des enfants noirs dans le métro. Il se pavane fièrement à côté de ceux qui aspire à être « aube dorée » ou encourage toute forme de racisme:

Les noirs de Grèce, les immigrés, les antifascistes ne s’enfuient pas mais résistent : ils se battent pour vivre là où ils ont leurs familles et construit leur existence.

Là où il y a oppression, il y a Résistance.

Publicités

6 Réponses to “Il rêvent de notre fuite”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Aujourd’hui la Grèce, demain en France | quartierslibres - 28 janvier 2014

    […] écho de la situation économique désastreuse en Grèce, des ravages de la drogue, des attaques contre les immigrés et des réponses des militants antifascistes à toutes les agressions fascistes et racistes. […]

  2. La séance du dimanche : La situation en Grèce, vers une guerre civile? | quartierslibres - 28 janvier 2014

    […] comme "égalité et réconciliation" d’Alain Soral ou des personnalités comme Kemi Seba prennent régulièrement la défense d’Aube Dorée et souhaitent l’avènement […]

  3. Aujourd’hui la Grèce, demain en France | nidieuxnimaitrenpoitou - 2 février 2014

    […] écho de la situation économique désastreuse en Grèce, des ravages de la drogue, des attaques contre les immigrés et des réponses des militants antifascistes à toutes les agressions fascistes et racistes. […]

  4. L’insécurité, la vraie | quartierslibres - 19 mai 2014

    […] est facile, leur démonstration tourne au ridicule ou à l’expédition punitive comme en Grèce ou en Italie. Leurs homologues français sont moins téméraires ou plus conscients des mensonges […]

  5. L’insécurité, la vraie… - Wikibusterz.com - 3 juin 2014

    […] est facile, leur démonstration tourne au ridicule ou à l’expédition punitive comme en Grèce ou en Italie. Leurs homologues français sont moins téméraires ou plus conscients des mensonges […]

  6. A problème réel, une solution concrète : l’exemple de la Grèce | quartierslibres - 10 juillet 2015

    […] population grecque a fait le choix de Syriza, à l’opposé des théories bancales qui nous vendent l’extrême droite et son nationalisme comme remparts face à l’Europe libérale. Syriza est une formation de la gauche radicale, qui […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :