Ayoub, Les skinheads et l’extrême-droite de gouvernement

10 Juin

Avec le meurtre d’un jeune militant, la presse redécouvre les skinheads et s’horrifie de leur violence. Il n’y a pourtant rien de vraiment nouveau sous le soleil des crânes rasés : même égérie –empâtée– Serge Ayoub, connue dans ses folles années de jeunesse sous le nom de Batskin, même idéologie, mêmes modes d’actions.

Ce qui est plus nouveau, ce sont les contacts presque organiques noués entre la nébuleuse FN et les groupuscules que dirige ce même Ayoub, d’où viendraient ceux qui ont lâchement tué Clément dans une rue parisienne : Troisième Voie et son appendice les JNR.
La cinquantaine venant, Ayoub s’est établi comme limonadier et son bar, Le Local, s’est transformé en véritable buvette de l’extrême droite de gouvernement.

On connaissait le cas du délicieux Paul-Marie Côuteaux, ex-chevénementiste et désormais fidèle lieutenant de Marine Le Pen : invité presque permanent à la table d’Ayoub, il retourne fort aimablement l’invitation en ouvrant les ondes de Radio Courtoisie à son hôte.

Coûteaux-Local

C’était au tour du sémillant Robert Ménard, candidat à la mairie de Béziers avec le soutien du FN, d’égayer la soirée du chef des skins le 15 mai dernier. Ménard aime bien les électeurs du FN, qui ne sont « pas tous fachos », dit-il.
Visiblement, la compagnie du chef des assassins ne lui coupe pas l’appétit : il en redemandait même le lendemain de son passage au Local en invitant le même Ayoub à s’exprimer sur son propre site.

ménard_local

A ce niveau-là, il ne s’agit plus de porosité entre l’extrême droite radicale et le FN ripoliné, il s’agit de relations consanguines.
Pendant les législatives, Marine Le Pen jurait ses grands Dieux qu’elle ne connaissait pas « ce monsieur » Ayoub.
Elle connaît tellement peu Ayoub et sa bande de crânes d’os qu’elle avait engagé l’un d’entre eux pour assurer sa propre sécurité, ainsi que l’a rappelé La Horde il y a quelques jours, en citant des informations de REFLEXes.

Publicités

2 Réponses to “Ayoub, Les skinheads et l’extrême-droite de gouvernement”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Quenelle sauche blanche | quartierslibres - 28 mars 2014

    […] l’entreprise de ripolinage mise en place par la boutique Le Pen, il n’y a pas de place dans l’extrême-droite de gouvernement pour ces « extrémistes », qui ont d’ailleurs été virés, entre autres choses parce que le […]

  2. Main tendue ou crachat au visage? | quartierslibres - 7 août 2014

    […] capitaliste » des deux divas de la droite des valeurs que sont Alain Soral et Serge Ayoub. Ayoub incarne les fondamentaux du racisme le plus brutal, Soral lui se charge de la propagande la plus virulente et sournoise. La vidéo mise en ligne a […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :