Ca n’étonnera que les sourds!

24 Juin

Deux membres du GUD (Groupe Union Défense) viennent d’être condamnés à des peines de prison ferme à Lyon suite a une violente agression raciste.
gud_lyon1
Les réactions de la presse nationale à cette condamnation sont révélatrices de leur aveuglement et de leur surdité.

Il serait fastidieux de lister les agressions et violences racistes et politiques, en particulier à Lyon, mais il a fallu attendre le meurtre politique de Clément Méric pour que la presse nationale découvre avec stupéfaction les violences d’extrême droite.

Comment des groupuscules de quelques dizaines de militants arrivent-ils à tenir politiquement et par la violence le centre historique de Lyon?
Comment se fait-il qu’une mairie socialiste laisse prospérer un kyste d’extrême droite dans l’une des plus grandes ville de France? La capitale des Gaules serait-elle en danger?

On découvre que les violences à caractères islamophobes se multiplient en France. Comment, pourquoi?

Éternel retour du concret: les différentes familles de l’extrême droite allient dès qu’elles le peuvent discours et pratiques politiques. Les violences sont intrinsèques à leurs pratiques.

Quand un système politique est sidéré par l’impact des discours d’extrême droite qui se matérialisent dans le poids électoral du Front National, quand politiciens et journalistes relayent ces idées et les valident au passage, il n’est pas étonnant que la frange radicale passe à l’action et tente de marquer le territoire.
On assiste à une division du travail: au Front National le discours à destination du grand public, à la frange radicale la rue et l’activisme violent et la contre-culture.

L’un ne va pas sans l’autre.

A ceux qui mettent sur le même plan Antifas et extrême-droite, à ceux qui minorent la pénétration des idées d’extrême droite, à ceux qui ne subissent pas la crise économique: votre position vous rend complice du climat ambiant.

Les casseurs de gueule sont de sortie. Plus déterminés que jamais, parce qu’ils se sentent portés par l’air du temps.

Ils sont peu nombreux pour le moment, mais ils tiennent certains centres-villes. Profitant du manque de réaction de la société qu’ils considèrent comme un assentiment, ils ont commencé à se lancer de manière désordonnée dans une « Reconquista ».
Les femmes agressées dans les rues d’Argenteuil ou près d’Orléans en sont le symptôme.

agression_stjeandebraye

Ils montent en puissance, et nous sommes dans leur ligne de mire.

Le prochain saut qualitatif de leurs actions violentes sera de porter les coups au sein même de nos quartiers.

Chez nous.

Étant donné la fascination des médias et des politiques pour les thèses d’extrême-droite, quand ce n’est pas une adhésion à ces schémas, il va nous falloir serrer les rangs.

2 Réponses vers “Ca n’étonnera que les sourds!”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Aujourd’hui la Grèce, demain en France | quartierslibres - 28 janvier 2014

    […] Qui lutte contre les expulsions locatives? Qui se bat contre les crimes policiers, racistes et sécuritaires? Qui se bat pour la justice sociale et […]

  2. Aujourd’hui la Grèce, demain en France | nidieuxnimaitrenpoitou - 2 février 2014

    […] Qui lutte contre les expulsions locatives? Qui se bat contre les crimes policiers, racistes et sécuritaires? Qui se bat pour la justice sociale et […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :