L’anticapitalisme d’Égalité & Réconciliation (ou comment dénoncer la finance sans toucher aux banques)

24 Juin

On connaît le valeureux combat mené par Alain Soral contre l’Empire talmudo-thalassocratique de la haute-finance, avec les risques énormes que cela comprend : en effet, on a tous bien conscience qu’il faut être sacrément viril pour dénoncer comme il le fait la lutte à mort de l’abstraction mathématique et du logos helleno-chrétien depuis au moins Clovis II.

Et, bien entendu, on en profite pour saluer l’infatigable travail de pédagogie qu’assure le Maître auprès de ses disciples, non seulement en les initiant chaque mois aux livres interdits par le système, mais en les leur vendant directement sur son site Kontre-Kulture (par chèque ou via Paypal).

(D’ailleurs, à ce propos, petit conseil aux soraliens fauchés qui trouveraient que la dissidence finit par coûter cher: Drumont, Bernanos, Toussenel et bien d’autres auteurs impitoyablement censurés que Soral vous vend déjà ou va bientôt vous vendre, se trouvent en fait gratos sur gallica.fr, l’interface numérique de la Bibliothèque Nationale. Plus malin la subversion !)

Par contre il reste visiblement pas mal de boulot à faire, et c’est en tout cas ce qu’on s’est dit en tombant sur la page d’E&R consacrée à « la manifestation antifasciste qui dégénère ».

Y est reproduit un article de la Croix – pas celle de 1900, « journal le plus antijuif de France », mais bien celle d’aujourd’hui avec toutes les pénétrations maçonniques que l’on sait ! –, article dans lequel le ministre Valls dénonce avec une indignation toute républicaine la dégradation de « nombreuses vitrines, notamment d’établissements bancaires ».

Or, on trouve également sur cette page près de soixante commentaires de soraliens, tous bizarrement unanimes à joindre leurs plaintes à celle du ministre de l’Intérieur. Par exemple :

er_banque

…comprenne en effet qui pourra comment Valls est devenu tout d’un coup si pertinent et les « Vitrines de Banque » si précieuses !

En fait, on aura surtout compris ce qu’est l’anticapitalisme selon E&R, avec son gourou qui aime tant les tenues de flic et de maton : « Ami dissident, combats sans relâche la Haute-Banque judéo-martienne mais surtout touche pas au distributeur ».

13 Réponses vers “L’anticapitalisme d’Égalité & Réconciliation (ou comment dénoncer la finance sans toucher aux banques)”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Aujourd’hui la Grèce, demain en France | quartierslibres - 28 janvier 2014

    […] Qui se bat contre la Françafrique? Qui lutte pour la cause palestinienne? Qui lutte contre les discriminations? Qui lutte contre l’islamophobie? Qui lutte contre les expulsions locatives? Qui se bat contre les crimes policiers, racistes et sécuritaires? Qui se bat pour la justice sociale et économique? […]

  2. Aujourd’hui la Grèce, demain en France | nidieuxnimaitrenpoitou - 2 février 2014

    […] Qui se bat contre la Françafrique? Qui lutte pour la cause palestinienne? Qui lutte contre les discriminations? Qui lutte contre l’islamophobie? Qui lutte contre les expulsions locatives? Qui se bat contre les crimes policiers, racistes et sécuritaires? Qui se bat pour la justice sociale et économique? […]

  3. Gardien de camp : un métier d’avenir | quartierslibres - 17 février 2014

    […] a rarement le courage de ses opinions, on va nommer les choses à leur place. Les monologues à la Soral/Cardet et cie qui égrènent des noms de juifs, sous couvert d’un antisionisme détourné de son […]

  4. Convergence des luttes : antifascisme et antisionisme | quartierslibres - 3 mars 2014

    […] d’antisémitisme, puisqu’il leur permet, sous couvert d’antisionisme, de vendre leur fausse érudition, leurs spectacles, leurs produits dérivés, leurs plats préparés et autres breloques à des […]

  5. Qui veut mourir pour la France blanche et chrétienne? | quartierslibres - 17 mars 2014

    […] Egalité et Réconciliation, Soral, Dieudonné sont des agences d’intérim de la haine. Ils sont les partenaires d’affaires et les alliés politiques de nos pires ennemis à qui ils louent la colère de certains des nôtres. Ils font du fric en produits dérivés de leur baratin. […]

  6. Rockin’Squat ! On reste sérieux dans nos affaires. | quartierslibres - 18 mars 2014

    […] afin de vendre des mugs, de la sape et des disques : il y a les nationalistes français pour ça. Ils sont champions pour encaisser de l’argent et expliquer qu’ils combattent le « syst….crédit : *h pour […]

  7. Soral, Dieudonné et les résultats de la réconciliation nationale sur le terrain | quartierslibres - 10 avril 2014

    […] le font en brouillant les repères, en mentant de manière récurrente. Ils vendent du rêve et de la moquerie à des gens qui […]

  8. Comment trahir sans se renier | quartierslibres - 7 juillet 2014

    […] En pratique, dès que la pensée soralienne tente de se matérialiser politiquement, elle se prend les pieds dans le réel. Ce n’est pas pour rien qu’Alain Soral a refusé de transformer E&R en parti politique : pour vendre du rêve, il vaut mieux rester dans le baratin. […]

  9. L’honneur de la France selon Chauprade, Soral et Cie | quartierslibres - 13 août 2014

    […] qui serait compatible avec une lutte contre l’impérialisme américain et les Juifs (a.k.a. « la Banque » ou le sionisme, pour échapper aux procès). Tout a été enrobé dans un baratin confus mais […]

  10. Vous avez dit liberté d'expression ? | Lucha y Fiesta - 22 septembre 2014

    […] des plus grandes fortunes de France, les analyses de bas étages d’Alain Soral (qui a un anticapitalisme très spécial) constituent son fond de commerce et d’enrichissement allant même jusqu’à arnaquer […]

  11. Ça s’appelle un milliardaire | quartierslibres - 7 avril 2015

    […] que des Juifs ou des sionistes: on en compte 4 grand max, qui ne sont pas dans la fameuse « Banque » dénoncée à longueurs de pages et de vidéos par les soraliens en tout genre, mais qui donnent […]

  12. Comprendre Soral | quartierslibres - 29 mai 2015

    […] suffit de remplacer Tae Kwon Do par juif et on obtient un nouveau chapitre de comprendre l’empire : l’œuvre magistrale de […]

  13. Soral : PME, MMA, blablabla | Quartiers libres - 11 février 2016

    […] la carte de la décroissance, le commerce bio, les produits dérivés du survivalisme, la vente de textes gratuits car libres de droits, Soral, poussé par le misérable désir de l’oseille, nous joue une resucée de ses années de […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :