Peau noire, white power: Dieudonné au secours des skinheads.

9 Juil

Il fallait s’y attendre. On est arrivé au point où l’on tente de nous vendre nos ennemis sous la forme d’une gentille blague. Dans une vidéo publiée le 5 juillet dans laquelle il mélange promotion de ses spectacles et politique, Dieudonné annonce sur le ton de la plaisanterie qu’il a interviewé Serge Ayoub, le leader du mouvement désormais dissous Troisième Voie.

Dieudonné est un proche du clan Le Pen et fait partie des réseaux d’extrême droite. Cependant, en souvenir de son combat contre le racisme des années 90, il conserve une image positive dans la tête de beaucoup d’habitants des quartiers et au-delà.

On met souvent sur le compte de la provocation ses vannes acerbes sur les noirs et les arabes. Cette méchanceté de ton permet d’invoquer la déconnade ultime lorsqu’il fait du négationnisme sur scène.

dieudonne_casquette

Aujourd’hui, Dieudonné tente de nous faire croire que Serge Ayoub est un type sympa, sinon fréquentable lorsqu’on est noir ou arabe. 

Il convient de rappeler qu’ils se sont déjà croisés en public en 2007, lors de l’université d’été de l’association Égalité et Réconciliation présidée par Alain Soral. À l’époque, Alain Soral et Serge Ayoub étaient amis et sur la même ligne politique.

apero-saucisson

La réconciliation a cependant tourné court lorsque Serge Ayoub a organisé les apéros saucisson-pinard avec Riposte Laïque – pas vraiment ouverts aux musulmans…

Outre le meurtre de Clément Méric (que Dieudonné tente de banaliser), les adhérents de Troisième Voie ont frappé à Agen, dans le Jura, à Lyon. Il va sans dire que Serge Ayoub, alias « Batskin », n’a pas le même sens de l’humour que nous. Ses militants empruntent leurs paroles à un sketch de Dieudonné lorsqu’ils sévissent.

À visage découvert, il s’efforce d’avoir l’air bienveillant et compréhensif ; quand il a une cagoule, c’est plus cash.

« On est français, on est blancs ».

Plutôt restrictif comme critère. De fait, Serge Ayoub combat la société « multiraciale » ou « multiculturelle ». Ces images datent de l’époque où  Frédéric Chatillon, actuel lieutenant de Marine Le Pen, était le chef du GUD. Avec Serge Ayoub, ils attaquaient les cortèges d’étudiants qui défilaient contre la loi Devaquet comme Malik Oussekine. Ils ont bel et bien conservé cette agressivité, ainsi qu’on a pu le constater lors de l’apéro « saucisson pinard » organisé par les Identitaires et Riposte Laïque le 18 juin 2010.

On peut aussi  se rappeler de lui expliquant qu’il faut cogner sur les immigrés pour se faire comprendre et connaître.

Aujourd’hui, les agressions à caractère raciste et islamophobe sont monnaie courante. Nous avons la preuve que les sbires de Serge Ayoub sont impliqués dans au moins une de ces agressions. Ayoub est une figure emblématique de la mouvance néo-nazie en France. Il ne s’est jamais caché du fait qu’il n’avait pas envie de nous voir vivre ici et qu’il était capable d’utiliser la violence pour tenter d’imposer sa vision des choses.

Quand Dieudonné fait passer un gars ouvertement raciste et dangereux pour nous et nos familles pour un type avec qui on peut parler et rigoler, à qui glisse-t-il sa fameuse « quenelle » ? Au système ou à nous ?

On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui.

Dieudonné et Batskin nous rejouent la même scène  que Kemi Seba et ses amis skinheads qui agressaient des enfants noirs dans le métro. Ils sont juste de plus grosses pointures.

Quand des skinheads menacent, ratonnent ou tuent, c’est la faute du sionisme ?

La comédie a assez duré.

Une pensée  pour les proches de James Dindoyal et de tous les autres qui ont croisé la route des assassins préférés de Dieudonné.

Publicités

19 Réponses to “Peau noire, white power: Dieudonné au secours des skinheads.”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Dieudonné-Soral : l’anticapitalisme des imbéciles | Site officiel de Med'H - 30 décembre 2013

    […] illustration des numéros de magicien de notre duo, l’immonde plaidoyer en faveur d’Esteban Morillo, le meurtrier de Clément Méric. On reprend les mêmes ficelles éculées par notre duo, on se présente comme au-dessus de tout […]

  2. Dieudonné-Soral : l’anticapitalisme des imbéciles | Collectif Alternative Libertaire Bruxelles - 30 décembre 2013

    […] illustration des numéros de magicien de notre duo, l’immonde plaidoyer en faveur d’Esteban Morillo, le meurtrier de Clément Méric. On reprend les mêmes ficelles éculées par notre duo, on se présente comme au-dessus de tout […]

  3. Qui veut mourir pour la France blanche et chrétienne? | quartierslibres - 17 mars 2014

    […] et Réconciliation, Soral, Dieudonné sont des agences d’intérim de la haine. Ils sont les partenaires d’affaires et les alliés […]

  4. Rockin’Squat ! On reste sérieux dans nos affaires. | quartierslibres - 18 mars 2014

    […] qui domineraient le monde et aujourd’hui il s’égare dans un soutien à la nébuleuse « Dieudonné/Soral ». Son évolution reflète le basculement de l’hégémonie culturelle à droite de notre […]

  5. Dans la France de Soral, on n’est au mieux que du personnel de maison | quartierslibres - 31 mars 2014

    […] et agressent c’est de la faute du complot mondialiste. Une idée de Soral, qui a fonctionné avec Dieudonné. Lorsque l’injonction à la réconciliation avec Ayoub est lancée, Mathias Cardet fait mine de […]

  6. Où est Jessy? | quartierslibres - 7 avril 2014

    […] sert les intérêts des puissants en désarmant les nôtres notamment lorsqu’il présente skinheads, policiers, et Front National comme des amis bienveillants. Dieudonné compte dans sont entourage […]

  7. Comment trahir sans se renier | quartierslibres - 7 juillet 2014

    […] L’argument est tout trouvé : on nous a poussés à la guerre. Qui est donc ce « on » ? Celui que les ennemis d’hier dénonçaient comme l’architecte du malheur sur terre : les juifs, qu’ils soient sémites ou khazars, sionistes ou pas. Le « on » qui met d’accord Serge Ayoub, Soral et Dieudonné. […]

  8. « Ma colère », Yannick Noah (2014) : Misère de l’antiracisme. | Le cinéma est politique - 21 août 2014

    […] patriotisme de ses fans envers notre beau pays22, appelle à l’amour et aux embrassades avec ceux qui ne rêvent que de nous faire la peau23, et se rêve lui-même en nouveau héros des Valeurs de la République Tricolore… Ainsi, […]

  9. Contre Dieudonné et sa bande de fachos | Pearltrees - 26 août 2014

    […] droite, quand Dieudonné s’y est complètement intégré. L'extrême droite drague les basanés. Peau noire, white power: Dieudonné au secours des skinheads. | quartierslibres. Il fallait s’y […]

  10. Communiqué du « Comité pour Clément » sur la mise en liberté de M. Morillo | quartierslibres - 3 septembre 2014

    […] sans aucune enquête sur les complicités dont il a bénéficié, Serge Ayoub est relaxé de l’assassinat de James Dindoyal et nous pourrions poursuivre cette triste […]

  11. Le 21 février 1995 à Marseille Ibrahim Ali est assassiné | quartierslibres - 20 février 2015

    […] un Dieudonné et un Collard passés avec armes et bagages du PS au FN, il existe d’autres parcours plus […]

  12. Le racisme systémique est une plaie historique | quartierslibres - 22 mai 2015

    […] habituel en vendant sa haine des Juifs pour faire diversion et éviter d’aborder la question des discriminations qu’elle contribue à alimenter. L’argument qui consiste à faire que le racisme est l’apanage des juifs est aussi stupide que […]

  13. Il faut mieux savoir à qui on prête de l’argent, non ? - CentPapiers - 29 juin 2015

    […] Biélorussie… tiens, nous revoici au point de départ grec… ou à Dieudonné, le nouvel ami de Serge (aux dernière nouvelles, il fait dans le Hell’s Angel de province, réfugié dans un hangar […]

  14. Ligue des tocards | Quartiers libres - 15 septembre 2015

    […] de celui qui l’a rendu populaire et dévoile le racisme dans lequel baigne Dieudonné. Comme laver plus blanc […]

  15. Ça s’appelle un militaire | Quartiers libres - 20 novembre 2015

    […] combattu. Il ne s’attarde pas trop sur le comment on combat le mélange, parce qu’évidement la ratonnade et le meurtre raciste ça fait pas héroïque aux yeux des « bobos gauchistes » que le beau serge veut convaincre […]

  16. Clash Dieudonné / Soral : le téléphone pleure | Quartiers libres - 23 décembre 2015

    […] Aujourd’hui, l’union sacrée y est décrite comme un simple partenariat d’affaires, sans aucune convergence idéologique. Alain, tes histoires d’argent finissent toujours mal. Après Cardet, c’est au tour de Dieudo de te lâcher. On pourrait presque en rire en repassant les meilleurs passages de leurs prestations comme « la LDJ m’a tuer, mais je me soigne » ou encore « l’Iran m’a passé 300 000 euros pour 1,23% aux européennes de 2009 ». Leur collaboration leur a permis de plumer leurs fans, mais elle a surtout reposé sur un fond politique que Dieudonné a largement contribué à diffuser. Maintenant que le temps se gâte, le clown désabusé veut faire oublier sa collaboration en lâchant Soral. Il a tellement pris les gens qui l’applaudissent pour des abrutis, qu’il doit sans doute espérer qu’ils le sont vraiment. Dans cet enregistrement audio pirate, en filigrane, Alain Soral apparaît tel que nous l’avons toujours décrit : bas, vénal, fort avec les faibles et faible avec les forts. En un mot : mesquin. Ce petit lâchage lors d’une conversation téléphonique privée permet à Dieudonné de se mettre à distance maladroitement d’E&R et Soral. C’est malhabile, car il faut avoir une mémoire de poisson rouge pour oublier le rôle joué par le locataire du Théâtre de la Main d’Or dans cette aventure « métapolitique » de l’extrême droite française. Dieudonné a servi la soupe aux fafs lors de ses rencontres avec Jean-Marie Le Pen ou celle avec Serge Ayoub. […]

  17. Après la quenelle, la carotte. | Quartiers libres - 23 septembre 2016

    […] de la gauche radicale en soutien aux migrants, celui qui considère la gauche extra parlementaire comme les auxiliaires du « Sionisme » reconnaît leur travail militant et par défaut l’incapacité de sa Dissidence en carton […]

  18. Après la quenelle, la carotte. – ★ infoLibertaire.net - 23 septembre 2016

    […] gauche radicale en soutien aux migrants, celui qui considère la gauche extra parlementaire comme les auxiliaires du « Sionisme » reconnaît leur travail militant et par défaut l’incapacité de sa […]

  19. Egalité et approximations | Quartiers libres - 25 novembre 2016

    […] Au passage, on peut remarquer que ça en fait un sacré nombre de vrai racistes assumés ayant côtoyé de près Dieudonné. Le délire de ce Daniel Conversano c’est de vouloir régler leur compte aux […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :