Gramsci: Guerre de mouvement et guerre de position

10 Juil

image-4

Gramsci en France : une série de contresens.
Non, Gramsci n’est pas le « classique » qu’ont instrumentalisé les héritiers italiens et français du marxisme de caserne. Il n’est pas non plus, sur le bord opposé, une pure icône du postmodernisme, limité au rôle de père des subaltern et autres cultural studies.
On ne peut pas le réduire aux concepts « gramsciens » toujours cités, toujours les mêmes – hégémonie, intellectuel organique, bloc historique, etc. Il faut dire que Gramsci, si prestigieux qu’il soit, reste difficile à classer, et pas si facile à comprendre : les Cahiers de prison ne sont pas un livre, ce sont des notes rédigées dans les pires conditions, et il est remarquable que cet ensemble qui s’étale sur plus de cinq ans ait tant de cohérence dans sa circularité.
Dans le choix et la présentation des textes, ce livre a pour but de faire comprendre l’actualité de Gramsci, son importance dans la réflexion stratégique, dans la compréhension des crises du capitalisme, dans l’adaptation du marxisme à la crise du mouvement ouvrier et aux luttes anticoloniales, antiracistes, féministes et écologiques.
On y trouvera les raisons qui font aujourd’hui de l’œuvre de Gramsci un outil révolutionnaire essentiel, de l’Argentine à l’Allemagne en passant par l’Inde et l’Angleterre. Pour la France, il était grand temps.

4 Réponses to “Gramsci: Guerre de mouvement et guerre de position”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les mains d’Emilie Busquant ont cousu le drapeau de l’indépendance Algérienne | quartierslibres - 5 mars 2014

    […] doivent s’y contenter du mauvais rôle. C’est tout l’enjeu de la domination idéologique et de l’hégémonie culturelle. Cette domination permet de réaliser un puissant tour de magie : faire disparaître les idées […]

  2. Les mains d’Emilie Busquant ont cousu le drapeau de l’indépendance Algérienne | quartierslibres - 5 mars 2014

    […] doivent s’y contenter du mauvais rôle. C’est tout l’enjeu de la domination idéologique et de l’hégémonie culturelle. Cette domination permet de réaliser un puissant tour de magie : faire disparaître les idées […]

  3. La réalité en face | quartierslibres - 29 mai 2014

    […] La droite  domine actuellement sur le plan idéologique, économique et culturel. Pour citer Gramsci, l’hégémonie culturelle a basculé à droite. On ne pense plus qu’avec les mots des […]

  4. Hoods of Cards | Quartiers libres - 2 décembre 2015

    […] ne se mesure pas simplement en dommages économiques et sociaux. Elle est aussi marquée par une domination culturelle. Une fraction des nôtres a délaissé les outils de lutte et la solidarité pour le chacun pour […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :