Liberté pour les frères Kamara !

13 Sep

LA COMPIL LIBERTE POUR LES PRISONNIERS DE VILLIERS-LE-BEL/ Liberté pour les frères Kamara !

Le 25 novembre 2007, Lakhamy Samoura et Moushin Sehhouli décèdent suite à la collision de leur moto avec une voiture de police, à Villiers-le-Bel.

villiers_le_bel

Les policiers quittent leur véhicule et s’empressent de fuir la scène. Quelques heures plus tard, la version officielle, relayée par les médias, est établie : les policiers ne sont pas responsables, la mort des deux adolescents, dont on salit la mémoire en les présentant comme des délinquants, est due à leur imprudence.

Face au mensonge d’État, la colère de centaines d’habitants de tous âges explose. Les trois nuits de révoltes seront matées par l’envoi de centaines de policiers.

Plusieurs dizaines de policiers sont blessés, notamment par des tirs d’arme à feu, le président de la république demande que des têtes tombent pour laver l’affront. A la « pacification » policière succède une longue phase de répression judiciaire.

Trois séries de procès ont eu lieu, apportant chacun leur lot de condamnations.

Depuis février 2008, Abderrahmane et Adama Kamara sont incarcérés. Condamnés sans preuves et essentiellement sur la base de témoignages anonymes rémunérés, en 2010, puis en appel en 2011, à des peines de 15 et 12 ans de prison, les frères Kamara ont fait les frais d’un procès pour l’exemple.

A l’inverse, les rares procès où des flics ou des matons sont mis en cause pour violences, ou même homicides, aboutissent à des non-lieux, des acquittements ou des peines dérisoires. Depuis bientôt 6 ans, après une série de non-lieu et de renvois, le flic responsable de la mort de Lakhamy et Moushin a eu droit à un procès mené par un juge complice complice et un procureur complaisant qui a demandé sa relaxe.

Les familles des victimes attendent toujours que Vérité et Justice soit faite. Parce que de Amiens à Marseille, les crimes policiers, les révoltes et la répression se répètent, parce que les violences policières et la prison touchent au quotidien les quartiers partout en France, les initiatives de solidarité doivent se multiplier. Avec cette compilation, des rappeurs de toute la France se mobilisent pour lutter contre les crimes racistes et sécuritaires.

Les bénéfices de la compilation seront intégralement reversés aux prisonniers.

Liberté pour les frères Kamara !

“Liberté pour les prisonniers de Villiers-le-Bel”, la compilation réalisée par BBoyKonsian et Angles Morts sera disponible dès septembre 2013 en format CD et Digital.

On y retrouvera 18 titres avec Les Evadés, Fils du Béton, Kommando Toxik, Dangereux Dinosaures, Première Ligne, Corbac, Kash Leone, Ksir Makosa, Hardkore & Âme, B.James, Ancrages, Fik’s et P.Kaer, Soledad, Akye, Mayday feat Renno et Nitro, Six Hood, Aïckone et Soldat TK, Dirty Jack.

Publicités

6 Réponses to “Liberté pour les frères Kamara !”

Trackbacks/Pingbacks

  1. FERGUSON IN PARIS : super initiative à soutenir ! | Chronik de Nègres Invertis - 9 septembre 2014

    […] judiciaires dévastatrices ne se font pas attendre : on peut citer celles que subissent les frères Kamara, Abderrahmane et Adama, qui se sont pris 15 et 12 ans de prison dans la face, sur la base de […]

  2. On ne nous enterrera pas avec Charlie | quartierslibres - 14 janvier 2015

    […] que les phares de médias et de la police les éclairent de trop quand les nôtres croulent sous les procès et la répression, des qu’on bouge un doigt contre les violence policières ou les injustices […]

  3. Nous sommes leur ennemi commun | Quartiers libres - 26 mai 2016

    […] offerts à tout le monde. A la répression physique s’ajoute aussi celle sur le plan judiciaire. Les frères Kamara de Villiers-le-Bel ont été les premières victimes de cette vengeance d’état qui peut faire condamner des gens […]

  4. Nous sommes leur ennemi commun – ★ infoLibertaire.net - 26 mai 2016

    […] tout le monde. A la répression physique s’ajoute aussi celle sur le plan judiciaire. Les frères Kamara de Villiers-le-Bel ont été les premières victimes de cette vengeance d’état qui peut […]

  5. Nous sommes leur ennemi commun | ★ infoLibertaire.net - 26 mai 2016

    […] tout le monde. A la répression physique s’ajoute aussi celle sur le plan judiciaire. Les frères Kamara de Villiers-le-Bel ont été les premières victimes de cette vengeance d’état qui peut […]

  6. Leçons américaines | Quartiers libres - 15 novembre 2016

    […] depuis 10 ans, nombres de militants payent leur engagement en condamnations à la prison, comme les frères Kamara, ou en amendes, comme Youcef Brakni. Les assignations à résidence deviennent aussi un instrument […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :