Les mains sales : Dieudonné, Serge Ayoub et l’organisation concrète du pillage

11 Oct

Le pillage des ressources naturelles et la soumission des populations requièrent l’utilisation de la violence. Depuis la décolonisation, les puissances impérialistes anciennement colonisatrices ou actuellement en position dominante font appel aux mercenaires. Parmi ces personnes sans scrupules, on trouve bon nombre de militants nationalistes, toujours prêts à œuvrer pour les intérêts économiques et financiers de leur pays d’origine.
claude_hermant_vlaams_huis
Serge Ayoub déclare à la fin de son entretien réalisé par Dieudonné qu’il est contre la colonisation et la mainmise des puissances industrielles françaises sur l’Afrique.
Il déclare aussi que son pays, la France, a une belle histoire.
C’est une jolie déclaration, mais qui est contraire à la réalité de ce que ce leader ou les membres de son mouvement peuvent pratiquer dans les faits.
Dans une vidéo faisant la promotion de leurs activités de délinquance juvénile à connotation raciste, on trouve le témoignage de « P’tit Greg ».
Cet individu, qui a fait partie des organisations politiques dirigées à l’époque par Serge « Batksin » Ayoub, explique tranquillement qu’il est parti faire du mercenariat en Afrique pour Bob Dénard en 1995. Il a donc participé au coup d’État aux Comores.
Ceci est loin d’être un cas isolé, de nombreux autres militants nationalistes ont fait couler le sang pour assoir la domination française dans les anciennes colonies.
Il y a mieux comme exemple de coopération économique. Mais c’est ainsi que les nationalistes français font preuve de « solidarité » internationale.
On n’a de cesse de le répéter : les actes des nantis démentent toujours leurs paroles.
Les nationalistes français ont contribué au pillage de l’Afrique et de l’Asie en tant que mercenaires. Depuis la décolonisation, l’histoire du mouvement nationaliste se confond avec celui de l’impérialisme français le plus brutal, car hors de tout cadre officiel.
les_mains_sales
Comment croire des militants politiques qui font couler le sang des cousins au bled au nom des entreprises et de « l’hyperclasse » françaises et qui s’acharnent en France sur les familles qui ont immigré en raison même de ce pillage économique ?

Ces militants prétendent dénoncer l’oligarchie et l’exploitation, alors qu’ils sont le fer de lance de la répression en France et des troupes de choc des entreprises françaises qui spolient les peuples africains, mais n’assument jamais leurs positions politiques ni leurs actions. En un mot, ce sont des lâches qui n’assument pas leurs choix politiques.

Si Dieudonné et Serge « Batskin » Ayoub ont un ennemi commun, ce n’est pas le pouvoir économique et financier mais plutôt les réels opposants de ces pouvoirs (antifascistes, syndicalistes, militant.e.s de quartiers) qu’ils tentent de monter les uns contre les autres en colportant des mensonges.

Publicités

14 Réponses to “Les mains sales : Dieudonné, Serge Ayoub et l’organisation concrète du pillage”

Trackbacks/Pingbacks

  1. La Horde – Le FN en bref - 6 novembre 2013

    […] se trouvant sur les « théâtres d’opérations » de l’armée française. Là où il y a des matières premières à prendre et des intérêts économiques à […]

  2. Les loups dans le coeur | Acteur et instrument - 7 janvier 2014

    […] Qu’ils tueront pour quelques diadèmes […]

  3. Pour Alain Soral, un bon Musulman est un Musulman qui mange du porc! | quartierslibres - 7 avril 2014

    […] celles et ceux qui continuent à nous vendre Soral, Dieudonné et Le Pen comme salut politique : leur réconciliation a un goût et odeur de […]

  4. La fin de leur monde | quartierslibres - 9 mai 2014

    […] delà de ça, le fonctionnement de l’économie et l’exploitation sans limite des matières premières non renouvelable mène à l’impasse. Une meilleure répartition des biens produits et un […]

  5. Pour Alain Soral, un bon Musulman est un Musulman qui mange du porc! | Dissidence-Watch - 27 juin 2014

    […] celles et ceux qui continuent à nous vendre Soral, Dieudonné et Le Pen comme salut politique : leur réconciliation a un goût et odeur de […]

  6. Hervé Gourdel, hommage à ceux qui vivent en Humanité | quartierslibres - 27 septembre 2014

    […] les complotistes, tout devient possible. La nébuleuse Dieudonné/Soral, toujours en quête d’audience et de sensationnel, étale sur le net qu’Hervé […]

  7. Éradiquer les pauvres : Egalité et Réconciliation propose une solution finale à la crise économique | quartierslibres - 6 janvier 2015

    […] de salir sans fin. On a les émotions qu’on peut ! A force de croire qu’un Serge Ayoub a du charisme et qu’Alain Soral est un théoricien politique, que la solidarité est […]

  8. Les élections en Israël | quartierslibres - 17 mars 2015

    […] Voici quelques exemples de ce qu’est le sionisme. Ce n’est pas très différent de ce que la France a fait subir aux populations africaines ou asiatiques dont elle a asservit les peuples et dont elle continue aujourd’hui de piller les ressources. […]

  9. L’Agence Info Libre : les « freedoms fighters » des medias | quartierslibres - 15 avril 2015

    […] On a du Chauprade, et le commentaire de la ligne Chauprade par un expert de la pensée politique : Serge Ayoub. On compte aussi des experts historiques de « qualité » comme […]

  10. Il y a 40 ans : la libération de Saïgon | quartierslibres - 30 avril 2015

    […] La défaite militaire et politique de l’impérialisme français au Vietnam est un juge de paix pour mesurer la sincérité de tout « résistant autoproclamé » à l’impérialisme. Objectivement, on ne peut pas être anti-impérialiste et soutenir l’œuvre coloniale française. Ceux qui comme Mathias Cardet ou les soraliens font des dédicaces à Roger Holeindre acceptent quant à eux de se soumettre à l’agenda politique de l’extrême droite. Ils le font au nom d’un ennemi commun fantasmé (juifs, francs-maçons, etc.). Cette haine idiote et raciste les amène alors à trahir le camp des anti-impérialistes pour devenir les idiots utiles des nostalgiques de l’empire français et les collaborateurs du pillage actuel des pays du Sud. […]

  11. Les traditionnels supplétifs de l’Etat | quartierslibres - 27 juillet 2015

    […] suffit de regarder le nombre de mercenaires qui y grouillent. Quant aux indics, il n’y a pas besoin de voyager dans les années 70 à Brescia […]

  12. Les limites de l’antisystème viennent d’être atteintes | quartierslibres - 4 août 2015

    […] reste, les mercenaires qui protègent les intérêts des multinationales du CAC40 sont recrutés en nombre dans les rangs […]

  13. Ça s’appelle un militaire | Quartiers libres - 20 novembre 2015

    […] Il y a un paradoxe qui a sans doute échappé à Ayoub et à E&R qui le relaie : Pour le chef skinhead que Dieudonné a tenté de nous vendre il y a un peu plus de deux ans comme sympa et défendant les mêmes intérêts que nous (dans l’interview donnée à Dieudonné, le problème c’était le capitalisme apatride aka « les juifs » et pas « nous » aka la partie multiculturelle du pays), on comprend qu’un héros et un rebelle c’est un type qui est prêt à défendre les gens de son pays même s’il ne les aime pas, pour peu qu’ils soient « ethniquement » ou « culturellement » comme lui et qui veut que sa « nation » reste blanche et concurrentielle dans la compétition économique mondiale, c’est-à-dire le pillage organisé des pays du Sud, des anciennes colonies. […]

  14. Après la quenelle, la carotte. | Quartiers libres - 23 septembre 2016

    […] peut suggérer à ses fans de demander à Dieudonné de venir avec son ami Serge Batskin Ayoub et ses skins faire le S.O. pour protéger les migrants des forces de police, ou encore de faire […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :