Image

Déja 6 mois. Clément Méric , ni oubli ni pardon.

7 Déc

564625_323644044440707_366210349_n

2 Réponses vers “Déja 6 mois. Clément Méric , ni oubli ni pardon.”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Mais non, Robert Ménard n’est pas facho | quartierslibres - 25 mars 2014

    […] Ça c’était avant les élections du 23 avril. Depuis, Robert Ménard a fait plus de 45% à Béziers, mais comme il n’est pas encarté au FN et qu’il maîtrise les codes médiatiques mieux que les commentateurs de service, ceux-ci sont un peu gênés aux entournures : « alors voilà, en fait il est « soutenu par » le FN, mais il n’est pas au FN, et d’ailleurs d’autres forces républicaines le soutiennent. Il est donc « atypique » comme candidat ». C’est vrai ça, le RPF de Christian Vanneste, le MPF de Philippe de Villiers ou Debout La République, bref tous les groupuscules ultra-réactionnaires coincés entre l’UMP et le FN sont derrière Ménard, mais attention : ils sont ré-pu-bli-cains. Et comme il est sympa et avenant, le candidat pas FN, tout le monde s’empresse de rajouter qu’en plus il a de bonnes relations personnelles avec son adversaire socialiste. C’est normal : Robert, il aime le débat. Il adore ça, même. Bon c’est vrai que depuis quelques temps, il a un peu tendance à ne « débattre » qu’avec des affreux, mais c’est pour la bonne cause ! Pour éviter la violence, pour promouvoir le débat d’idées. C’est sans doute ça d’ailleurs ce qu’il était aller plaider au Local de Serge Ayoub le 15 mai 2013, quelques jours avant que les disciples de  « Batskin » ne tuent Clément Méric. […]

  2. Mais non, Robert Ménard n’est pas facho | les AZA - 26 mars 2014

    […] Ça c’était avant les élections du 23 avril. Depuis, Robert Ménard a fait plus de 45% à Béziers, mais comme il n’est pas encarté au FN et qu’il maîtrise les codes médiatiques mieux que les commentateurs de service, ceux-ci sont un peu gênés aux entournures : « alors voilà, en fait il est « soutenu par » le FN, mais il n’est pas au FN, et d’ailleurs d’autres forces républicaines le soutiennent. Il est donc « atypique » comme candidat ». C’est vrai ça, le RPF de Christian Vanneste, le MPF de Philippe de Villiers ou Debout La République, bref tous les groupuscules ultra-réactionnaires coincés entre l’UMP et le FN sont derrière Ménard, mais attention : ils sont ré-pu-bli-cains. Et comme il est sympa et avenant, le candidat pas FN, tout le monde s’empresse de rajouter qu’en plus il a de bonnes relations personnelles avec son adversaire socialiste. C’est normal : Robert, il aime le débat. Il adore ça, même. Bon c’est vrai que depuis quelques temps, il a un peu tendance à ne « débattre » qu’avec des affreux, mais c’est pour la bonne cause ! Pour éviter la violence, pour promouvoir le débat d’idées. C’est sans doute ça d’ailleurs ce qu’il était aller plaider au Local de Serge Ayoub le 15 mai 2013, quelques jours avant que les disciples de  « Batskin » ne tuent Clément Méric. […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :