Emission radio: TiNA, There is no Alternative

16 Déc

Radio-liberalisme

L’émission Quartiers Libres sur FPP (106.3) qui est diffusée ce lundi de 18h à 19h porte sur l’essor du néolibéralisme et les transformations des champs politique, économique et culturel en France et dans le monde depuis la fin des années 60.

 

thatcher &

22 Réponses to “Emission radio: TiNA, There is no Alternative”

Trackbacks/Pingbacks

  1. ¡ Zapata vive ! Vingt ans de lutte et d’autonomie indienne au Chiapas | quartierslibres - 2 janvier 2014

    […] C’était l’époque où on nous expliquait que l’Histoire était arrivée à son terme et qu’il n’y avait pas d’alternative au capitalisme triomphant. Ce traité transformait de fait le Mexique en réserve de […]

  2. Derrière la Morale: l’argent et le pouvoir | quartierslibres - 10 février 2014

    […] papa et de la maman avec des enfants sages fait recette : c’est le rêve. C’est la victoire de Margaret Thatcher  : « il n’y a pas de société mais des individus et des familles. » Tant pis pour celles et […]

  3. Stuart Hall… | quartierslibres - 10 février 2014

    […] et de la sociologie britanniques et s’impose comme l’un des plus redoutables critiques du thatchérisme et de ses […]

  4. On n’a pas tous perdu en 1982 | quartierslibres - 17 juin 2014

    […] par une tricherie dont le monde entier s’est finalement accommodé. La RFA incarnait alors la réussite économique et le fer de lance des « démocraties » face au bloc […]

  5. Séance du dimanche. « L’île aux fleurs  | «quartierslibres - 12 octobre 2014

    […] décrétaient la fin de l’histoire et affirmaient plus que jamais qu’il n’y avait pas d’alternative, puisque le mur de Berlin s’effondrait, entraînant avec lui les ruines vermoulues du […]

  6. Loin du Viet Nam | quartierslibres - 14 décembre 2014

    […] l’année 1968. Une époque où on savait tenir la ligne. Aucune nostalgie à avoir, il y a une alternative à la situation actuelle comme il y avait une réaction à avoir face à l’impérialisme […]

  7. Seéance du dimanche. Catastroika | quartierslibres - 15 février 2015

    […] le contrepied choisi par ce mouvement par rapport aux diktats présentés comme inévitables (le TINA, il-n’y-a-pas-d’alternative) des prêtres de la Crise, toujours prêts à demander aux classes populaires de faire l’effort […]

  8. L’affaire Bourarach : une illustration dramatique de ce que produit l’opportunisme en politique | quartierslibres - 23 mars 2015

    […] Après chaque drame, nombreux sont ceux qui cherchent dans l’identité du criminel l’occasion de confirmer leur parti pris idéologique. On l’a vu lors des attentats de Paris : ce qui a été mis en avant par la majorité des personnalités politiques et dans les médias c’est le parcours et le portrait robot des terroristes plutôt que les conséquences des morts pour les proches, les causes possibles ou bien les moyens d’y remédier. En France, ce type de récupération est monnaie courante. Ces derniers temps, la droite, après chaque attentat, scande « choc des civilisations ». Auparavant, suite à des crimes racistes, le Parti Socialiste avait tenté et réussi un grand nombre de récupérations opportunistes afin de rabattre vers lui un électorat des quartiers. On se rappelle notamment l’affaire Ibrahim Ali : à l’époque le PS et ses satellites, Dieudonné compris, se présentaient comme les seuls remparts contre le racisme en France. Mais il s’agissait d’une simple posture morale face au Front National, quand la gauche parlementaire validait au même moment les thèses du FN à force de politiques racistes et de renoncements économiques. […]

  9. Séance du dimanche. We’ve got the power -The poll tax revolt    | quartierslibres - 7 juin 2015

    […] Le lendemain matin, le régime thatchérien se réveillait avec la gueule de bois : au TINA (il n’y a pas d’alternative), qui devait prononcer l’avénement définitif, inexorable et […]

  10. Séance du dimanche. Les ânes ont soif | quartierslibres - 28 juin 2015

    […] flash de temps en temps, la compassion, ça ne mange pas de pain (contrairement aux pauvres). Mais il n’y a pas d’alternative, vous le savez bien. Allez : on fera une émission de solidarité de temps en temps, pour […]

  11. A problème réel, une solution concrète : l’exemple de la Grèce | quartierslibres - 10 juillet 2015

    […] la société mais simplement à limiter les dégâts. Cependant, même a minima, par le simple fait qu’elle ne trahit pas (encore ?) ce que doit être la gauche (en défendant la justice sociale, l’internationalisme et […]

  12. Séance du dimanche. Debtocracy | quartierslibres - 19 juillet 2015

    […] c’est qu’elles montrent que ce qu’on nous raconte en permanence est faux : le capitalisme n’est pas une fatalité, ce n’est pas une catastrophe naturelle, c’est un choix politique, et derrière les choix […]

  13. Les limites de l’antisystème viennent d’être atteintes | quartierslibres - 4 août 2015

    […] au capitalisme en Occident. Jusqu’à la crise de 2008 il était de compliquer de convaincre qu’il y avait un autre modèle de développement économique que le capitalisme. C’est ainsi que durant presque 20 ans une partie des militants de gauche radicale et des […]

  14. Séance du dimanche. On vous parle du Chili (ce que disait Salvador Allende) | - 13 septembre 2015

    […] de la démocratie de marché Kissinger et Nixon, puis Reagan et Thatcher, de démontrer qu’il n’y avait pas d’alternative à l’ultra-capitalisme, puisque toute tentative de mettre en place un gouvernement populaire […]

  15. Hoods of Cards | Quartiers libres - 2 décembre 2015

    […] Il y a des postes de notables à pourvoir et la mise en scène d’une réussite personnelle et familiale en tente plus d’un dans nos quartiers populaires. Il y a du monde pour jouer dans un « Cosby Show » à la française. Les USA servent alors de modèle à nos spin doctors. C’est là-bas que la réussite de certains « représentants des minorités » rime avec réussite personnelle et maintien des injustices sociales et raciales en place. Les Etats-Unis peuvent ainsi élire un président noir et continuer à emprisonner, tuer et assassiner les jeunes afro-américains. Au quartier, « Boyz in the hood », c’est-à-dire comment survivre au racisme et à la violence sociale par la solidarité, est remplacé par « Hoods of cards », ou comment s’en sortir en roulant dans la farine ses semblables. Aux States comme en France, cette arnaque peut fonctionner par la promotion permanente dans le discours dominant des valeurs familiales et traditionnelles, articulées avec la mise en avant de la réussite individuelle. Les notions de solidarité et d’entraide sont remplacées par le triptyque « famille, tradition, réussite individuelle », autour duquel se forme le consensus d’une société néolibérale. […]

  16. La séance du dimanche : Le capitalisme | Quartiers libres - 6 décembre 2015

    […] qui ont abandonné toute ambition de faire autre chose du monde qu’un vaste marché. Il n’y a pas d’alternative, et toute critique ou hypothèse de changement ne peut être que le fruit de gens […]

  17. Bonne année pour le gouvernement socialiste, ça se dit « Goodyear  | «Quartiers libres - 13 janvier 2016

    […] renoncement à lutter contre les inégalités et changer la structure économique de la société pousse cette élite politique prétendument de « gauche » au tout […]

  18. La séance du dimanche : La bataille de Tchernobyl | Quartiers libres - 24 avril 2016

    […] systèmes à l’exception de tous les autres » accompagnent la sentence de Margaret Thatcher: « Il n’y a pas d’alternative […]

  19. La séance du dimanche : La bataille de Tchernobyl – ★ infoLibertaire.net - 24 avril 2016

    […] l’exception de tous les autres » accompagnent la sentence de Margaret Thatcher: « Il n’y a pas d’alternative […]

  20. Made in America : l’oncle d’Amérique | Quartiers libres - 15 mai 2016

    […] continué à travailler et promouvoir leur concept de société ouverte, c’est à dire libérale, au sens économique et politique du terme. Aujourd’hui, ces fondations continuent partout en Europe leur œuvre de promotion du […]

  21. Made in America : l’oncle d’Amérique – ★ infoLibertaire.net - 15 mai 2016

    […] leur concept de société ouverte, c’est à dire libérale, au sens économique et politique du terme. Aujourd’hui, ces fondations continuent partout en Europe leur œuvre de promotion du […]

  22. Un monde (de) malade | Quartiers libres - 30 juillet 2016

    […] encore plus monstrueux. Si on n’arrête pas les politiques néo-impérialistes françaises et les soumissions au libéralisme économique, les massacres comme celui de Nice ou ceux qui l’ont précédé et ceux qui ne manqueront pas de […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :