D’une convergence, l’autre

20 Fév

On peut se lamenter des trahisons du Parti Socialiste, de ses récupérations sur toutes les luttes menées par les classes populaires.
On peut même passer sous silence l’échec de la structuration d’un mouvement politique autonome des quartiers populaires et de l’immigration. On peut aussi le dissimuler et hurler au complot et à la machination des autorités.

On peut parler de trente ans de trahison. On peut dénoncer cela et continuer à se battre.

luttes dans la rue

Certaines personnes ne peuvent désormais plus évoquer la trahison sans duplicité car elles ont choisit délibérément de trahir « 30 ans après » pour de la reconnaissance, l’édition d’un livre et une tribune.

Retournement de veste plus tardif, mais toujours pour les mêmes motifs que celles et ceux qu’elles ont décrié avant de se vendre à leur tour.

convergence 2014

De « Convergence 84 » pour l’égalité de traitement, à convergence 2014 pour la « famille et la patrie »: trajectoire pathétique.

De « Georgette » la petite fille aux problèmes d’identité à Farida la « Jeannne d’Arc » des JRE qui mène une croisade « du genre » aux côtés des identitaires défenseurs de la France blanche et chrétienne.

Trahir il y a 30 ans, depuis 30 ans, ou trahir 30 ans après : ce n’est qu’une question de temps et d’oppurtunité.

Le temps se convertissant en argent, l’Histoire nous dira qui s’est bradé et qui a tiré un profit conséquent du détournement de nos luttes.

5 Réponses to “D’une convergence, l’autre”

Trackbacks/Pingbacks

  1. 21 février 1965, Malcolm X est assassiné | quartierslibres - 21 février 2014

    […] des élites mondialistes. Il est à la mode de faire l’apologie du bon vieux temps et de la France catholique et blanche car le présent est difficile et l’avenir […]

  2. On ne va pas se mentir | quartierslibres - 24 février 2014

    […] et ceux qui les suivent et qui se présentent comme « des nôtres » le font avec le masque culturel ou religieux, car c’est ce qui, pensent-ils, les relient à nous, alors même qu’ils appartiennent […]

  3. Ma famille et moi d’abord | quartierslibres - 6 octobre 2014

    […] le nec plus ultra. Le truc a bien fonctionné. Farida parle bien, elle a du métier. Elle a été militante un temps du côté de ceux qui luttaient collectivement avant de penser à sa seule petite […]

  4. Farida Belghoul : Game Over. | Quartiers libres - 29 mars 2016

    […] tomber le gouvernement. Elle avait balancé un paquet de phrases choquantes parce qu’elle aime se retrouver sur le devant de la scène. Le 24 mars 2016, elle atterrit à la barre d’un Tribunal pour répondre de ses déclarations sur […]

  5. Farida Belghoul : Game Over. | infoLibertaire.net - 29 mars 2016

    […] le gouvernement. Elle avait balancé un paquet de phrases choquantes parce qu’elle aime se retrouver sur le devant de la scène. Le 24 mars 2016, elle atterrit à la barre d’un Tribunal pour répondre de ses […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :