Séance du dimanche. « Le fond de l’air est rouge » 2 ème partie: « Les mains coupées »

23 Fév

« Le fond de l’air est rouge », sorti en 1977, est probablement l’un des meilleurs documents filmé sur l’émergence d’une « nouvelle gauche » entre les années 1967 et 1973. Nouvelle gauche révolutionnaire, anticolonialiste et non inféodée aux deux blocs impérialistes de la guerre froide : le bloc capitaliste régroupé derrière les Etats-Unis, le bloc de l’est, inféodé à la Russie soviétique. Entièrement composé d’images d’archives, il revient sur l’expérience du mouvement révolutionnaire sur un plan international(iste).

le fond de l'air rouge 2

Aujourd’hui, deuxième partie du Film de Chris Marker, intitulée « Les mains coupées », et qui comprend également deux parties 1) Du printemps de Prague au Programme Commun 2) Du Chili à quoi au fait ?

Cette deuxième partie est nettement plus amère que la première, portée par l’enthousiasme des succès au Viet-Nam et à la forte mobilisation un peu partout dans le monde, en particulier durant l’année 1968 (qui aura été beaucoup plus que celle de l’accession aux tribunes médiatique, économique d’un certains nombres de crapules pour qui le soulèvement de 1968, en particulier en France, aura surtout été une occasion de s’asseoir…). Elle expose le reflux de cette première lame de fond de la jeunesse révolutionnaire face aux attaques en règle de la répression, comme par exemple le coup d’Etat du général Pinochet au Chili ou l’écrasement par les chars russes du Printemps de Prague. Toutes les expériences sont bonnes à prendre, et toutes les leçons méritent d’être tirées.

6 Réponses to “Séance du dimanche. « Le fond de l’air est rouge » 2 ème partie: « Les mains coupées »”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Nous sommes la résistance de demain | quartierslibres - 16 juin 2014

    […] La Vème République est aujourd’hui confrontée au même rejet que celles qui l’on précédée, même si les causes, elles, diffèrent. La Vème République est aujourd’hui illégitime car les forces politiques qui la dirigent n’ont jamais apporté de réponse convaincante sur les deux questions que sont la question sociale et la question raciale. Dès lors que convergent sur elle de tous bords, rejet, méfiance ou indifférence, nul besoin d’être divin pour pronostiquer sa chute ni pour deviner que son renversement ne se fera sans doute pas par un renforcement des valeurs de Liberté, de Fraternité et d’Egalité. Il n’aura échappé à personne que le fond de l’air n’est pas rouge. […]

  2. On ne fait pas du Game, on fait de la politique | quartierslibres - 8 octobre 2014

    […] Ali symbole de l’Amérique apaisée lors des JO d’Atlanta en 1996 c’est le contexte : le fond de l’air n’est plus rouge. Quand il n’est plus porté par les masses révolutionnaires,  Mohamed Ali redevient Cassius […]

  3. Loin du Viet Nam | quartierslibres - 14 décembre 2014

    […] fond de l’air est rouge » dans nos précédentes séances du dimanche : ici et là). Il a été co-réalisé par Joris Ivens, Claude Lelouch, Alain Resnais, Agnès Varda, Jean-Luc […]

  4. Même causes, mêmes effets : l’impérialisme ne tombe pas du ciel et n’est pas le fruit d’un complot | quartierslibres - 14 mai 2015

    […] sorte de Daesh communiste, enfanté par la violence impérialiste et le contexte de l’époque – le fond de l’air étant alors rouge dans cette région du monde, tandis qu’il est aujourd’hui vert au Moyen-Orient. De la même […]

  5. La séance du dimanche : When we were kings | Quartiers libres - 5 juin 2016

    […] du ring liées à l’argent que ses combats génèrent mais pour ses déclarations qui collent au fond de l’air d’un contexte rouge. Il a pris des coups sur le ring et hors du ring pour avoir dit des choses qui dépassaient […]

  6. La séance du dimanche : When we were kings – ★ infoLibertaire.net - 5 juin 2016

    […] l’argent que ses combats génèrent mais pour ses déclarations qui collent au fond de l’air d’un contexte rouge. Il a pris des coups sur le ring et hors du ring pour avoir dit des choses qui dépassaient […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :