FN : Quand la haine déborde du cadre

6 Mar

Pour sa campagne municipale de 2014, le Front National déploie une propagande massive et couteuse, dont la violence vient  infirmer les efforts de dédiabolisation de Marine Lepen. 

Image

Les tracts municipaux retiennent rarement l’attention, il s’agit le plus souvent de photos de candidats ou de mise en page peu élaborées qui ambitionnent d’expliquer les points d’un programme politique. Il y est souvent question de budgets. A vrai dire, ces prospectus ressemblent davantage à des Power-Point qu’à un travail sérieux de communication. On peut rire de leur amateurisme ou de la présence de couleurs criardes mais ils ont le mérite de prétendre en partie s’adresser à la raison.

La propagande du Front National fait exception. Faut-il y reconnaître à nouveau la patte de la société de communication Riwal, société dirigée par Frédéric Chatillon, dont nous avons déjà évoqué l’existence et l’action de conseil auprès d’Alain Soral et de Dieudonné ? L’avenir nous le dira. En revanche ce dont on peut être sûr, c’est qu’aussi professionnelle que soit la réalisation, l’univers est bien celui de l’extrême droite : méthodes et propos sont sales. Il faut aussi avoir en tête que cette initiative ne peut être une lubie du candidat local car la direction du FN a déclaré avoir un contrôle total sur la communication du parti.

TRACT-ISLAM-FN-2

Une sale campagne

L’emploi du mot « sale » est mesuré, c’est bien le terme approprié. Depuis le début de la campagne municipale, le Front National publie des tracts dont l’une des faces est une image destinée à créer un choc visuel. A dessein, car il ne s’agit pas de s’adresser à la raison, mais à l’émotion. Pendant les trois derniers mois, les candidats du FN ont épluché les rubriques fait-divers des éditions locales et  les ont mis en scène. En juxtaposant sèchement l’énonciation du fait divers, tel une personne agressée ou un acte de vandalisme, avec des images anxiogènes sans rapport avec les faits : taches de sang, couteau en gros plan, visages tuméfiés et maquillés, Abribus dégradés. L’intention du concepteur est de créer une émotion d’angoisse afin de rendre le cerveau disponible au message sur l’insécurité développé au verso.

Une campagne sale mais logique, car dans l’idéologie des nationalistes, le chef dirige le peuple, il n’a pas besoin de se faire comprendre, d’éduquer ou de convaincre, il doit diriger. Il peut donc utiliser avec un cynisme assumé, toutes les armes dont il dispose. Et pour tromper le peuple tous les moyens sont bons, ceux issus de la propagande de guerre, ceux élaborés par le capitalisme pour vendre et pénétrer des marchés ou ceux développés par les scientifiques pour sonder les variations de l’opinion.

La campagne suisse anti-immigrés de l’UDC comme source d’inspiration

En étudiant les affiches et les tracts on distingue les changements de stratégie de communication et on constate que l’exercice s’apparente à celui des publicitaires. Nous dénoncions ici la constance des nationalistes à désigner l’immigration comme centre des problématiques de la société française, préoccupation qui revient sans cesse dans leur iconographie. La dédiabolisation du FN, sa conquête d’un électorat plus large a provisoirement obligé le parti à développer une autre communication effaçant les signes graphiques des années 90, une communication de la « raison » basée sur de pseudos arguments économiques, une communication rassurante et fédératrice, martelée à l’aide de slogans tels que « Unis les français sont invincibles », slogan volé aux révolutionnaires sud-américain   soit-dit en passant.

Quand on a les moyens, on peut se permettre de rebondir sur l’actualité. Ainsi le résultat de la votation Suisse fermant les portes à l’immigration européenne a encouragé le parti à raffermir sa ligne et à revenir à sa communication d’origine. D’autant plus que l’UDC, le parti d’extrême droite à l’origine de la votation suisse, est l’auteur d’une intense campagne visuelle à l’encontre des musulmans présentés comme des criminels, des envahisseurs ou des moutons noirs.
Sale, on vous disait.
Mais la campagne graphique de l’UDC a touché son but, suggérer la peur d’une invasion. L’agence de communication du FN trouve en ce changement de cap une occasion trop belle de pouvoir exercer son talent et revenir à ses préoccupations d’origine. Le musulman ayant remplacé l’immigré dans l’imaginaire frontiste, il ne reste plus qu’à utiliser photoshop et rassurer les partisans de la première heure qui craignent un fléchissement de la ligne originelle.

« Vous voulez voir ça arriver en France ? »

Dans le Val de Marne, dont Dominique Joly est le secrétaire départemental du FN, également ancien du GUD et ami de Frédéric Chatillon, les nationalistes reviennent donc à leurs fondamentaux. Une femme de couleur de peau basanée ou noire, portant un niqab (et non une burqa comme indiqué sur le tract)  est photographiée déposant un bulletin dans une urne.  Un texte placé en haut apostrophe le lecteur : « Vous voulez voir « ça » arriver en France », l’emploi du « ça » déshumanise cette femme, lui déniant le droit à l’humanité. Mais l’image parle d’elle même, en un seul visuel tout l’imaginaire anti-musulman est sollicité. C’est là que réside la force de l’image, elle utilise les présupposés et les références graphiques conscientes ou inconscientes assimilées. Des années de représentation, depuis les  postes de radio de l’époque coloniale jusqu’à nos sites internet et Unes de nos journaux, conditionnement et façonnent nos représentations.

La femme voilée est dans l’imaginaire occidental la représentation ultime de la soumission de la femme, au delà même de la prostitution ou de la violence conjugale. D’autre part, la femme voilée porte la marque du sceau d’une infamie supplémentaire car sa soumission est présumée volontaire. Elle passe donc de victime à complice et vecteur de l’invasion musulmane en France. L’impression de duplicité est renforcée par le fait que sur l’affiche la femme a du vernis à ongles. L’isoloir et la symbolique du vote sont dans le discours dominant la représentation ultime de la démocratie et de la « République ». L’opposition des deux images crée un effet antagoniste qui accroche le spectateur et dérange en présentant un « élément hostile » dans un environnement présenté comme « vertueux » pour créer un effet de sacrilège. Les rideaux de l’isoloir dont le parallélisme évoque les tours du world trade center peaufine l’ensemble de la représentation achevant d’apporter leur concours à l’évocation du « choc de civilisations ».

Image

Le diable est dans les détails

Mais le Front National, on s’en rappelle, a le sens du détail. Si on y porte bien attention on peut distinguer sur le bulletin de vote en transparence, la mention « François Hollande », il s’agit là d’un pied de nez coutumier à la gauche gouvernementale et un rappel quant au fait que les quartiers votent encore massivement contre les droites. Mais si on regarde encore plus attentivement la carte d’identité posée sur le bord de l’urne, (il faut pour cela zoomer avec un logiciel), on s’aperçoit que sur la carte d’électeur le nom est inscrit en arabe. Ce souci de graphiste, cette minutie apportée à un montage photo destiné à provoquer le rejet et qui en l’état accomplissait déjà son objectif, en dit long sur l’état d’esprit qui anime les cadres de ce parti, tant de zèle confine à la rage et à l’obsession, à la volonté de régler des comptes. Celles et ceux qui participent à la campagne de brouillage « égalité et réconciliation » orchestrée par Frédéric Chatillon et animée par son sbire Alain Soral, voient leurs arguments voler en éclats face à la violence de la propagande du FN.
Beaucoup d’hommes politiques expriment leur mépris envers nos quartiers et nos conditions sociales, mais il est clair qu’avec le FN, aujourd’hui comme hier, la haine déborde du cadre.

Publicités

33 Réponses to “FN : Quand la haine déborde du cadre”

Trackbacks/Pingbacks

  1. FN : Quand la haine déborde du cadre | raimanet - 6 mars 2014

    […] https://quartierslibres.wordpress.com/2014/03/06/fn-quand-la-haine-deborde-du-cadre/ commentaire : charade – Quand le cadre FN déborde de haine … http: suite article original […]

  2. FN : Quand la haine déborde du cadre | C... - 6 mars 2014

    […] Pour sa campagne municipale de 2014, le Front National déploie une propagande massive et couteuse, dont la violence vient infirmer les efforts de dédiabolisation de Marine Lepen. …  […]

  3. FN : Quand la haine déborde du cadre | A... - 6 mars 2014

    […] Pour sa campagne municipale de 2014, le Front National déploie une propagande massive et couteuse, dont la violence vient infirmer les efforts de dédiabolisation de Marine Lepen. …  […]

  4. La Feuille de Chou | FN : Quand la haine déborde du cadre (Quartiers libres) | Presse quotidienne radicale au capital illimité d'indignation. Ce qui n'est pas dans le Journal est dans la Feuille de Chou. - 8 mars 2014

    […] La suite: https://quartierslibres.wordpress.com/2014/03/06/fn-quand-la-haine-deborde-du-cadre/ […]

  5. Pas de Solution, mais la Punition | quartierslibres - 15 mars 2014

    […] fois repris par un parti comme le FN, ce mélange donne des représentations qui débordent du simple cadre de la discussion […]

  6. Pour Alain Soral, un bon Musulman est un Musulman qui mange du porc! | quartierslibres - 7 avril 2014

    […] du programme du FN. Le Front National a fait de l’Islam et des Musulman.e.s en France la cible de ses attaques et le responsable fantasmatique des problèmes économiques […]

  7. Soral, Dieudonné et les résultats de la réconciliation nationale sur le terrain | quartierslibres - 10 avril 2014

    […] On a pu découvrir qu’ailleurs la campagne du FN avait été particulièrement brutale niveau attaques islamophobes. […]

  8. Les fausses alternatives | quartierslibres - 20 mai 2014

    […] Faire monter le FN est un double bon calcul pour les libéraux. D’une part parce que les déclarations scandaleuses des représentants du FN attirent le public et donc des recettes publicitaires. D’autre part, […]

  9. Buzz, Bizness et Comm: la recette soralienne | quartierslibres - 22 mai 2014

    […] L’une des cibles du bizness politique spectacle de Soral, les quartiers populaires et les Musulman.e.s. C’est pourquoi il multiplie les opérations de communication flatteuse à destination des Musulman.e.s. Or, Poutine a massacré des dizaines de milliers de Tchétchènes et est clairement hostile aux Musulman.e.s. Pour rendre Poutine sympa aux yeux des habitants des quartiers, Soral met en avant le côté « viril » du chef d’état russe. Soral en bon colon part du principe que les musulman.e.s ne respectent que les hommes forts. En plus d’être un « ennemi » des USA, Poutine n’aime pas les homosexuel.le.s. Pour Soral avoir une haine commune c’est la base d’une alliance. Il tente de masquer que l’un des éléments qui rapproche le FN et Poutine c’est l’islamophobie la plus brutale : […]

  10. La réalité en face | quartierslibres - 29 mai 2014

    […] un parti de chef de petites et moyennes entreprise comme Chatillon, Soral, Dieudonné. Ils ont vu dans la crise actuelle le moyen de grimper dans la hiérarchie […]

  11. LDJ et Soral: l’union sacrée | quartierslibres - 5 juin 2014

    […] de la « Dissidence »: le programme du FN serait favorable aux immigrés, aux pauvres , aux Musulmans et autres groupes minoritaires. Le réveil sera pénible et […]

  12. Pour Alain Soral, un bon Musulman est un Musulman qui mange du porc! | Dissidence-Watch - 27 juin 2014

    […] du programme du FN. Le Front National a fait de l’Islam et des Musulman.e.s en France la cible de ses attaques et le responsable fantasmatique des problèmes économiques […]

  13. Comment trahir sans se renier | quartierslibres - 7 juillet 2014

    […] tape sur les minorités. On redevient le bon petit gars qui connaît les vraies valeurs (enfin, les valeurs dominantes […]

  14. L’honneur de la France selon Chauprade, Soral et Cie | quartierslibres - 13 août 2014

    […] au pouvoir et dont les slogans polarisent la vie politique française depuis 1984 (immigration, islamisation, insécurité…). Cette tête pensante du FN a écrit un communiqué déclarant que la France […]

  15. Soral à nu : gauche du tapin, droite des violeurs | quartierslibres - 20 novembre 2014

    […] un vieux pervers de 55 piges comme allié c’est embarrassant. Nous ne sommes pas sûrs que Chatillon et Loustau viennent protéger tes arrières comme a Sciences-Po lors de tes premiers […]

  16. Réconciliation Nationale: Plumer les pigeons dissidents | quartierslibres - 19 décembre 2014

    […] Par contre vos chefs, vous ne les verrez jamais dans la rue, trop risqué, mais ça ne les empêchera pas de s’en mettre plein les poches, que vous échouiez ou que vous réussissiez à transformer des « j’aime » sur Facebook en force militante et politique dans la vraie vie. La palme c’est que même si vous sur la paille, plombés par vos dettes parce que le score est inférieur à 5% vos patrons peuvent toucher un autre pactole. Si votre travail collectif permet d’atteindre 1% des scrutins dans 50 circonscriptions l’appareil central du parti tenu par les chefs pourra légalement toucher 1,70 euro par an par bulletin de vote. Un investissement de zéro, une possibilité de jouer les usuriers sur un public fan et aveugle, la possibilité de capter l’argent public après avoir siphonné les poches de son public : c’est du grand art. Avec des chefs comme ça, pas besoin d’ennemis acharnés. Même si c’est une belle initiative, il faut rendre à César ce qui est à César : nos deux comédiens n’ont rien inventé. Ils vont plumer leurs fans à la mode Chatillon. L’un des fondateurs d’E&R et intime de Marine Le Pen a dû parler de ce bizness militant lucratif à Soral, s’il ne l’a pas mis en place lui-même et demandé aux deux bavards de vendre le concept à leur public crédule. Depuis 10 ans, avec sa boite Riwal et le micro parti de Marine Le Pen, lui et les anciens gudards vivent à la limite de la légalité sur le dos des militants du FN en leur vendant des crédits, des kits et toutes sortes de prestations pour mener les campagnes du front. […]

  17. NUCLEAR DEVICE : Le chant des partisans | quartierslibres - 21 décembre 2014

    […] Ça parle de nous et pas de ceux qui trouvent leur compte dans le champ politique hexagonal allant du PS à Soralen passant par l’UMP et le FN. […]

  18. Posture de rebelle et contorsions intellectuelles | quartierslibres - 26 décembre 2014

    […] croire qu’à l’extrême droite il existe une pensée alternative à celle de Zemmour et de la ligne majoritaire du FN depuis la fin des années 70, qui prétend que s’il y a un problème il est dû à […]

  19. L’âne médiatique en bottes allemandes | quartierslibres - 4 février 2015

    […] y est. Après des mois et des mois de banalisation, le premier parti islamophobe, antisémite, héritier de toute l’histoire de la France réactionnaire, complotiste et raciste […]

  20. Les lignes ne bougent pas, François Hollande et le gouvernement sont à la dérive | quartierslibres - 22 avril 2015

    […] dérapages des Le Pen père et fille sur les musulmans, les juifs, l’immigration ne sont pas des dérapages : c’est chez eux une constante, le produit de leur doctrine […]

  21. Brahim Bouarram | quartierslibres - 1 mai 2015

    […] doctrine est la même, son racisme intact, ses modalités d’actions inchangées. La société française s’est résigné à punir […]

  22. A problème réel, une solution concrète : l’exemple de la Grèce | quartierslibres - 10 juillet 2015

    […] version française, ça donne les phobies d’un fils de notaire vautré sur son canapé rouge ou les ravalements de façade du FN pour cacher son libéralisme et son racisme. Les « europhobes » de droite ne sont rien […]

  23. « Tu es le genre de mec à porter plainte » | quartierslibres - 3 août 2015

    […] des plus faibles comme les Roms, les musulmans, les femmes ou les immigrés ; promotion des inégalités économiques, sociales, sexistes et […]

  24. Frédéric Delavier, coach de la pensée raciste protéinée | quartierslibres - 17 août 2015

    […] des vidéos dans lesquelles il envoie du lourd, plus que ce que ne peut soulever n’importe quel cadre médiatique du FN en matière de racisme. A grands renforts de sentences du genre « tous les noirs ont des petits […]

  25. Le fond et la forme : chez Soral, les deux sont vaseux | Quartiers libres - 23 octobre 2015

    […] avec le FN, qui comme tous les partis d’extrême droite est né de la matrice antisémite mais la substitue progressivement par l’islamophobie. Soral est un mec du passé, il est claqué. C’est un produit en fin de cycle à l’extrême […]

  26. Une révolte qui échoue, c’est 20 ans de répression | Quartiers libres - 27 octobre 2015

    […] classes dominantes, jusqu’à en constituer le fer de lance. D’un côté, elle joue la carte du choc des civilisations ; de l’autre, elle a développé un discours à destination des quartiers populaires, en tentant […]

  27. Leur guerre, nos morts, notre réaction | Quartiers libres - 16 novembre 2015

    […] fut l’un des piliers sécuritaires du régime de Damas mais dont le rejeton, grand ami de Chatillon, a déserté pour venir servir l’impérialisme occidental. Au passage, cela en dit long sur la […]

  28. Ça a voté et après ? | Quartiers libres - 17 décembre 2015

    […] : « rien n’est possible ». La force du FN, version Marine Le Pen, c’est d’avoir su proposer un exutoire nationaliste à ces frustrations, qui sont venus s’ajouter aux sirènes racistes de l’extrême droite qui de […]

  29. Clash Dieudonné / Soral : le téléphone pleure | Quartiers libres - 23 décembre 2015

    […] La perle des gens de maison, un larbin exemplaire. Pour celles et ceux qui ouvrent les yeux maintenant, on peut rappeler que Dieudonné récite le bréviaire du racisme depuis son passage à Radio Courtoisie chez Serge De Becketch et qu’il défend la doxa nationaliste révolutionnaire des « périphéries contre le centre » depuis 10 piges. Il a été le parfait tirailleur de l’extrême droite française pour atténuer dans nos quartiers l’effet repoussoir du FN. Son soutien au FN et sa proximité avec Jean-Marie Le Pen ont contribué à la normalisation du FN dans nos quartiers alors même que pour le FN nous restons des cibles prioritaires. […]

  30. Des clics de la dissidence | Quartiers libres - 8 janvier 2016

    […] radicales qui ont fait la carrière de Soral et récupéré puis instrumentalisé Dieudonné sont des affairistes professionnels de la communication comme Frédéric Chatillon ou des avocats d’affaires comme Philippe Péninque. Ils ont su mettre […]

  31. La liberté d’expression | Quartiers libres - 15 janvier 2016

    […] : avant on pouvait critiquer avec virulence un parti qui avait pour épine dorsale politique le racisme ; aujourd’hui, ça semble plus délicat. Le caractère artistique de l’œuvre n’est pas remis […]

  32. 1er mai : ni oubli, ni pardon ! | Union Antifasciste Toulousaine - 1 mai 2016

    […] doctrine est la même, son racisme intact, ses modalités d’actions inchangées. La société française s’est résigné à punir les […]

  33. La police déteste tout le monde | Quartiers libres - 1 juin 2016

    […] Pour comprendre les violences policières dans nos quartiers populaires et l’entrain et la motivation des policiers de maintien de l’ordre à nous mutiler en manif ou tout simplement la haine et le mépris de la police du quotidien à chaque fois qu’on la croise au quartier, il convient de mettre cette donnée dans l’équation : la police française est majoritairement composée d’électeurs du FN. […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :