Jack Johnson, le premier boxeur noir qui écrasa l’amérique raciste

4 Mai

Avant Mohamed Ali, avant Mike Tyson, il y eut Jack Johnson !

 

Jack Johnson & Jim Jeffries Boxing

 

Aujourd’hui tout le monde semble avoir oublié le premier Noir champion du monde des poids lourds de l’histoire de la boxe. Ce géant de 1,92 a pourtant défié l’Amérique raciste en étant le premier noir à combattre un boxeur blanc. En infligeant un KO historique à Tommy Burns en 1908, en sortant avec des femmes blanches, en conduisant des voitures de sports, il défraie la chronique et se met à dos les élites de son pays. Le 4 juillet 1910, un second combat l’oppose à Jeffries, le champion national blanc.
L’Amérique raciste ne le supporte pas et s’embrase. Des émeutes raciales éclatent dans plusieurs États ; au moins 23 Noirs sont tués.

Face à cette haine, Johnson méprise le rêve américain et choisit de s’installer en France où, même si il suscite la curiosité et parfois l’ironie, il se lie d’amitié avec les poètes surréalistes qui lui vouent un culte tandis que le milieu de la boxe salue son punch.

Ce petit fils d’esclave du Sud des Etats-Unis devient alors la vedette des rings, des nuits parisiennes et de ses cabarets. Jack Johnson n’aura de cesse de prendre sa revanche jusqu’à devenir un mythe. Voici son histoire dans ce documentaire.

Bonne séance.

 

%d blogueurs aiment cette page :