Séance du dimanche: Mourir à trente ans

6 Juil

mourir_a_trente_ans
Un documentaire de Romain Goupil de 1982 qui retrace la trajectoire de Michel Recanati, fondateur avec lui des Comités d’Action Lycéens très actifs en 1968, puis responsable du service d’ordre de la Ligue Communiste, à l’époque où le rapport de force dans la rue était plus important que le combat électoraliste. Au-delà du désenchantement né du reflux de l’élan révolutionnaire post-68, et de la tristesse du sujet -un domentaire sur un ami suicidé-, le film permet de revenir sur des fondamentaux de la lutte antifasciste. Les images de l’assaut, le 21 juin 1973, du meeting d’Ordre Nouveau par la Ligue et la fine fleur de l’Autonomie parisienne sont très claires : il n’y a aucune place pour le dialogue, n’en déplaise à ceux qui médisent maintenant sur leur engagement passé, sur les pitoyables antennes de l’extrême droite. On ne discute pas avec ces gens-là, et si on y va, comme semblent en ressentir le besoin certains anciens combattants des années 80-90, on choisit sa casaque : idiot utile, dans le meilleur des cas.

%d blogueurs aiment cette page :