Séance du dimanche. Ni vieux ni traîtres.

28 Sep

IMG_0034-0.JPG

Un film de Pierre Carles et Georges Minangoy sur le groupe Action Directe et, plus largement, sur les groupes libertaires qui appuyaient les anarchistes anti-franquistes du M.I.L., dont les G.A.R.I. sont les plus connus.
Ce documentaire, sorti en 2006, visait à appuyer la campagne en faveur de la libération des militants d’Action Directe . Il montre aussi la relation de continuité qui existait, dans la lutte révolutionnaire, entre les combattants espagnols exilés après la victoire de Franco, la Résistance, où les Espagnols ont eu un rôle très important, y compris lors de la libération de Paris, et les groupes révolutionnaires libertaires tentés par la lutte armée dans les années 1970. Une filiation très détaillée déjà par Jean Marc Rouillan dans les trois tomes de De mémoire, écrits depuis la prison où l’État français a cru bon de le retenir bien au-delà de sa peine.

3 Réponses to “Séance du dimanche. Ni vieux ni traîtres.”

Trackbacks/Pingbacks

  1. La séance du dimanche. Interview de Pierre Carles 2013 | quartierslibres - 8 février 2015

    […] interview par le magazine Solitude(s) de Pierre Carles, réalisateur entre autres films de Ni vieux ni traîtres, qui a déjà fait l’objet ici d’une séance du dimanche. Pierre Carles y revient sur […]

  2. L’hypocrisie de la lutte contre le terrorisme | Quartiers libres - 12 janvier 2016

    […] au service du pouvoir. Les camarades basques, les camarades turcs et kurdes et les corses comme les camarades d’A.D., qui ont longtemps été les principaux clients de cette chambre, peuvent nous raconter des tonnes […]

  3. Séance du dimanche. La dialectique peut-elle casser des briques ? | Quartiers libres - 7 février 2016

    […] séances du dimanche plus conformes à leurs goûts, comme Le Fond de l’air est rouge, Ni vieux ni traîtres, ou Il était une fois la […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :