Total et de Margerie : du pétrole et du gaz couleur de sang

6 Nov

Le blog de Saïd Bouamama

Saïd Bouamama

La mort de Christophe de Margerie, Président Directeur Général du groupe Total, survenue le 20 octobre 2014 dans un accident d’avion, a été l’occasion d’un concert quasi-unanime de louanges pour l’homme et pour la multinationale qu’il dirigeait. C’est l’occasion pour nous de nous arrêter sur les activités de ce groupe, avant et pendant la présidence de Monsieur de Margerie. C’est également le prétexte que nous saisissons pour revenir sur quelques concepts de base ignorés du discours journalistique : impérialisme, capital financier, etc. Au-delà de la désinformation médiatique mais nous basant sur ces concepts ainsi que sur quelques faits précis, le pétrole et le gaz de Total apparaissent singulièrement tachés du sang des victimes de l’impérialisme français.

total de margerie 1

Voir l’article original 2 587 mots de plus

Publicités

Une Réponse to “Total et de Margerie : du pétrole et du gaz couleur de sang”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le P.S. a le respect des morts | quartierslibres - 13 décembre 2014

    […] « camarades » demandent son exclusion. On ne badine pas avec le respect des morts. Margerie et Total, c’est quand même le rayonnement de la France, au Congo ou au Gabon, c’est la touche […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :