Réconciliation Nationale: Plumer les pigeons dissidents

19 Déc

Nul besoin d’être devin, il suffit de regarder les choses telles qu’elles sont. Faire preuve de matérialisme au sens philosophique du terme permet de comprendre et d’anticiper les choses. Si des événements se produisent c’est parce que le contexte économique et social le permet. C’est sur ces bases qu’il a été possible d’annoncer la tempête sur la galaxie soralienne quelques temps avant qu’elle se produise. Inutile de chercher des complots avec des rabbins ou des francs-maçons pour prédire les actes de Soral et cie.
Il suffit de les observer depuis 10 ans. Soral et Dieudo sont assez prévisibles finalement, car leur moteur c’est l’argent et le pouvoir. Qu’attendre d’un fils de notaire, bo-bo déjanté comme Soral sinon la prévarication et le vice ?

complot_kk
On peut donc prévoir l’avenir de Réconciliation Nationale, leur nouvelle boutique politique fraichement lancée. Ce nouveau parti est un outil de plus pour se faire de l’oseille sur la crédulité et la bêtise de la dissidence et de gens qui ont envie de croire à des fables.
Nos deux compères créent un mouvement politique pour envoyer des gens au charbon à leur place et continuer à se faire de l’argent sur la haine des Juifs des francs-maçons et autres réseaux pédo-criminels satanistes qui dominent le monde. Tous ces ennemis imaginaires sont le produit de leurs fantasmes.
Pendant que l’on perd son temps à traquer les noms juifs ou les francs-maçons sur internet ou que l’on cherche l’empreinte du diable au dos d’une bouteille de gazouz, on ne se préoccupe pas de ceux qui détiennent massivement le capital et qui nous pourrissent la vie au quotidien.
Comme on est pour la gratuité et le partage et toujours du côté des opprimé.e.s, on va donner un truc qui aura l’air d’un scoop pour tous les idiots de la dissidence afin qu’ils ne se fassent pas plumer par leurs maitres.
Voilà comment va fonctionner le bizness de vos leaders : le parti Réconciliation Nationale va créer (en partie grâce à vous) et distribuer des visuels de communication (site web, tracts affiches …) qui reprendront des thèmes de campagne similaires et homogènes au niveau national et que vous pourrez décliner localement avec vos bobines de fiers dissidents.
Jusque-là rien que du classique pour une organisation politique. La petite douille enrobée par la délicate « quenelle nationaliste » c’est que tout ça sera fait contre paiement, évidemment. Dans les partis classiques c’est l’organisation qui prend tout en charge, quand on se déplace vers l’extrême droite de l’échiquier politique c’est différent (le taux de rapacité augmente).

dieudonné_oseille

Pour faire passer la pilule vos chefs vous expliqueront que « La dissidence a besoin d’argent pour mener sa lutte ». Un peu comme Dieudo qui dormait sur un matelas de plus de 600 000 euro en cash et qui expliquait qu’il avait besoin de la solidarité de tous pour racheter sa maison et n’en avait rien à faire de l’argent. Le comique de répétition c’est leur truc, et il faut dire que ça marche.
L’astuce de vos leaders consistera à vous facturer des « services rendus ». Par « services rendus », entendez la vente de kit militant. Concrètement pour ceux d’entre vous qui se présenteront aux élections ça pourra aller sans doute jusqu’à des prêts pour mener les campagnes aux départementales de mars 2015 par exemple.
Le taux des prêts risque de ne pas être franchement cadeau, mais bon c’est la crise et le chef a toujours raison, nous répondront les fidèles.
C’est un peu comme le FN avec sa banque russe : vos chefs ont déjà un argumentaire tout prêt qui explique que les banquiers tous juifs ne veulent pas prêter à la dissidence et que donc l’argent est cher.

dieudonné_flambeur
Ils vous feront miroiter les remboursements de frais de campagne si vous parvenez à percer électoralement pour vous endormir sur le coup des kits. En clair à vous le sale boulot sur le terrain. Soral lui-même expliquait que demander un tel travail serait de l’ordre de la saloperie, mais c’est la crise et il va falloir gratter pour le chef.
Cela risque d’être dur, il va falloir mener campagne dans le réel et pas seulement avec des « j’aime » sur Facebook.
Ça va être compliqué, la confrontation au réel avec toute la haine et le mépris que vos chefs ont semés depuis plus de 10 ans. À vous les bagarres, les embrouilles, les menaces, le mépris, la violence : en un mot, une campagne de terrain. Enfin, comme dit une des idoles du chef « beaucoup d’ennemis, beaucoup de gloire », c’est l’occasion de vérifier que le DVD de Boxe française et le kit de survie chèrement payés sont utiles pour se défendre face à l’infanterie ennemie.

soral_collant_moulant
Par contre vos chefs, vous ne les verrez jamais dans la rue, trop risqué, mais ça ne les empêchera pas de s’en mettre plein les poches, que vous échouiez ou que vous réussissiez à transformer des « j’aime » sur Facebook en force militante et politique dans la vraie vie.
La palme c’est que même si vous finissez sur la paille, plombés par vos dettes parce que le score est inférieur à 5% vos patrons peuvent toucher un autre pactole. Si votre travail collectif permet d’atteindre 1% des scrutins dans 50 circonscriptions l’appareil central du parti tenu par les chefs pourra légalement toucher 1,70 euro par an par bulletin de vote.
Un investissement de zéro, une possibilité de jouer les usuriers sur un public fan et aveugle, la possibilité de capter l’argent public après avoir siphonné les poches de son public : c’est du grand art. Avec des chefs comme ça, pas besoin d’ennemis acharnés.
Même si c’est une belle initiative, il faut rendre à César ce qui est à César : nos deux comédiens n’ont rien inventé. Ils vont plumer leurs fans à la mode Chatillon. L’un des fondateurs d’E&R et intime de Marine Le Pen a dû parler de ce bizness militant lucratif à Soral, s’il ne l’a pas mis en place lui-même et demandé aux deux bavards de vendre le concept à leur public crédule. Depuis 10 ans, avec sa boite Riwal et le micro parti de Marine Le Pen, lui et les anciens gudards vivent à la limite de la légalité sur le dos des militants du FN en leur vendant des crédits, des kits et toutes sortes de prestations pour mener les campagnes du front.

chatillon_soral
C’est si sournois que même les Illuminatis n’y avaient pas pensé.
Le FN, Soral et Dieudonné c’est Bygmalion adapté à la crise : faire trinquer les « classes moyennes » qu’on prétend défendre en les envoyant à la chasse au dahu.

15 Réponses to “Réconciliation Nationale: Plumer les pigeons dissidents”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Posture de rebelle et contorsions intellectuelles | quartierslibres - 26 décembre 2014

    […] consumériste pour un acte militant. Ils ne sont que des simulacres de rebelles 2.0 : virtuels, cupides et […]

  2. La Horde – Réconciliation Nationale: Plumer les pigeons dissidents - 27 décembre 2014

    […] sur le site antifasciste Quartiers libres, à propos du futur parti d’Alain Soral, « Réconciliation […]

  3. L’âne médiatique en bottes allemandes | quartierslibres - 4 février 2015

    […] FN, truffé de nazillons convaincus reconvertis dans les affaires pour la cause, comme le délicat Frédéric Chatillon ou le très œcuménique Philippe Péninque a fini par payer en un temps finalement assez court. Au […]

  4. Pour l’amour de l’oseille, par haine des juifs et des homosexuels | quartierslibres - 12 mai 2015

    […] d’intelligence et de courage. Quant aux autres, nous vous laissons continuer à vous pourrir et à vous escroquer autour de vos « valeurs communes » qui ont fait la petitesse de votre dissidence en carton : […]

  5. Une terre où ruissellent lait et miel | quartierslibres - 6 juillet 2015

    […] biologique et économique, loin des théories ou autres récits pour joueurs de Warcraft et fans de Soral. Il nous parle de la vie de ces insectes qu’il a étudiée en SVT à la fac, nous donne des […]

  6. Le coup d’état du 14 juillet 2015 | quartierslibres - 15 juillet 2015

    […] y a bien eu un coup d’État. Il n’est pas le fait des imbéciles des petits actionnaires de la dissidence en carton qui imagine une alliance avec les forces répressives de l’état bourgeois français. Il a eu […]

  7. Ligue des tocards | Quartiers libres - 15 septembre 2015

    […] plus en plus rares. L’observation de la dissidence nous enseigne que pour chacune d’entre elle, l’intérêt qui les motive finit tôt ou tard par apparaitre lors de règlements de comptes. Chez les « dissidents », la […]

  8. Le crime paie ? | Quartiers libres - 22 septembre 2015

    […] la dissidence ne servent pas a communiquer avec la Russie, ce sont juste de magnifiques spécimens humains à plumer. Si ce n’est pas la Russie, ce peut être l’Iran qui a donné des sous du temps de la « liste […]

  9. Le tour du périph’ | Quartiers libres - 15 octobre 2015

    […] manifeste du parti communiste (c’est gratuit et trouvable n’importe où sur le Net, les pigeons soraliens le découvriront quand Kontre Kulture en fera une édition payante) permet aussi de comprendre le […]

  10. Quoi ? Soral a roulé pour Fodé Sylla ? | Quartiers libres - 16 octobre 2015

    […] été au PCF à cette époque c’est sans doute là qu’il a appris à piocher dans la caisse et à vivre au dépend d’une organisation politique. Sinon, c’est la preuve que sa présence est un bon indicateur de maladie grave. Lui et sa […]

  11. Le nazisme, ce n’est pas le socialisme ! | Quartiers libres - 22 octobre 2015

    […] les capitalistes français. Cette situation peut décourager nombre d’entre nous face à la crédulité et la colère aveugle d’une partie des nôtres. Rappelons nous que « l’antisémitisme c’est […]

  12. Clash Dieudonné / Soral : le téléphone pleure | Quartiers libres - 23 décembre 2015

    […] passé 300 000 euros pour 1,23% aux européennes de 2009 ». Leur collaboration leur a permis de plumer leurs fans, mais elle a surtout reposé sur un fond politique que Dieudonné a largement contribué à […]

  13. Soral : PME, MMA, blablabla | Quartiers libres - 11 février 2016

    […] du casino MGM Grand de Las Vegas. Le diable est vertueux quand ça arrange Soral. Et ses disciples gobent ses âneries sans sourciller. E&R est une secte et ce que dit le chef est parole […]

  14. Après la quenelle, la carotte. | Quartiers libres - 23 septembre 2016

    […] de l’artiste, c’est une bonne chose. Tout ce que touche Soral et Dieudonné est sali par leur avidité. Au-delà de leur haine des juifs, cela reste la grande marque de la dissidence en carton qui en […]

  15. Après la quenelle, la carotte. – ★ infoLibertaire.net - 23 septembre 2016

    […] c’est une bonne chose. Tout ce que touche Soral et Dieudonné est sali par leur avidité. Au-delà de leur haine des juifs, cela reste la grande marque de la dissidence en carton qui […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :