Archive | janvier, 2015

Livre Du Samedi : Le salafisme d’aujourd’hui : mouvements sectaires en Occident / Samir Amghar

31 Jan

image-3

Présentation de l’éditeur

Depuis les attentats du 11 septembre, les pouvoirs publics s’inquiètent de l’influence du salafisme en Europe et en Amérique du Nord. Ce mouvement fondamentaliste ne saurait pourtant se réduire à ses dérives terroristes. Il est désormais une référence pour une partie des musulmans qui vivent en Occident, puisqu’il propose une réponse aux questions morales, sociales et politiques que se posent les populations d’origine immigrée. À la complexité du monde moderne, aux incertitudes morales et identitaires, aux difficultés sociales et économiques des quartiers de relégation, le salafisme oppose Lire la suite
Publicités

La prise en otage des enseignants ou l’instrumentalisation de l’école publique

31 Jan

Le blog de Saïd Bouamama

Saïd Bouamama
|
   30 janvier 2015
Il est fréquent d’imputer à l’école publique la réparation des dégâts que les politiques économiques libérales produisent. Plus de trois décennies de paupérisation, de précarisation, de destruction des services publics, ont eu des effets catastrophiques sur la vie quotidienne des classes populaires (et plus récemment sur celui des couches moyennes). Et l’on voudrait dans ce contexte que l’école puisse être un « sanctuaire » protégé des bruits et nuisances d’un environnement social en crise multiforme.

minute de silence
Les orientations que le gouvernement vient d’adopter comme conclusion de son analyse sur les attentats meurtriers qui ont endeuillé notre pays ajoutent de nouvelles responsabilités et tâches aux enseignants. Ils ne sont plus seulement responsables de l’échec, du décrochage scolaire et du chômage par la préparation insuffisante au marché de l’emploi, mais également d’une citoyenneté et d’un civisme « insuffisant » des élèves, d’un apprentissage défaillant de la…

View original post 2 634 mots de plus

Case d’avance

30 Jan
« UNE CASE D’AVANCE », un film de Stéphanie HUBERT (2015)
« La Case de santé est un centre de soins pluridisciplinaires, dont le modèle innovant fait référence pour son projet de santé de premier recours. Ces images ont été tournées à Toulouse en automne-hiver 2014, lors du combat mené en défense de son modèle et contre sa fermeture… »
La Case de Santé remercie chaleureusement la réalisatrice Stéphanie HUBERT pour ce film

Lutter contre l’embrigadement par la propagande nationale

30 Jan

L’État a renoncé à faire de l’instruction et de l’éducation. Désormais, l’État fait de la comm’. Daesh mène une campagne de communication moderne, agressive et bien ficelée ; le gouvernement français a décidé de répondre sur ce terrain et sur le même ton.

La campagne de sensibilisation « stop djihadisme » est un triste mais magnifique révélateur du désarroi dans lequel se trouve notre société, à commencer par ses institutions. Alors que l’on aurait pu attendre une prise de conscience des éléments qui rendent possibles la radicalisation et les options politiques à caractère religieux comme le takfirisme, les instances gouvernementales ont choisi de répondre à l’argumentaire djihadiste sur le registre publicitaire.

embrigadement

Pour mener la « guerre », on recourt à la propagande, en sacrifiant l’information et la réflexion. On a besoin de soldats et de cohésion nationale. Et dans cette optique, on consacre à chaque part de marché le baratin qu’il faut. Quand on parle de guerre à des jeunes, il faut faire dans le binaire : le Bien et le Mal. Pas de discussion, pas de réflexion et encore moins d’éducation. On balance du slogan et des images chocs.

A travers cette opération de communication vide de sens, le Gouvernement se lance dans une guerre du Bien contre le Mal, dont il n’est pas fichu d’expliquer en quoi elle est différente des autres et en quoi elle pourrait être juste. Il met ainsi en scène un conflit purement moral, en esquivant les questions politiques. Le niveau d’explication est proche du skecth « Biouman » des Inconnus : « les méchants sont méchants parce qu’ils sont méchants et les gentils doivent les combattre parce qu’ils sont gentils ».

A ce jeu, le pouvoir politique se tire une balle dans le pied. En effet, les slogans sont à double tranchant et peuvent facilement être retournés.

 

ils_te_disentils_te_disent2
La France mène des Lire la suite

Tout va bien, par Mathieu Colloghan

29 Jan
Al Quaida à la Maternelle Islamique Mathieu Colloghan

Al Quaida à la Maternelle Islamique Mathieu Colloghan

Farid Taalba : Éclairs de mémoire (partie 6)

28 Jan

Éclairs de mémoire (épisode précédent)

 

bidonville-algerien-a-nanterre-1961

Wardia, tout en l’ignorant effrontément, lui tourna le dos. Elle s’habilla d’une robe de ville, revêtit un manteau de pluie et disparut derrière la porte en bois de la cour de leur cabane.

 

La nuit était fraîche, traversée par un vent sec comme un coup de fouet. Sa lampe de poche jouait à cache-cache dans les venelles. Son ombre suivait le long des murs de fortune blanchis à la chaux, courbée sous le poids de la peur de l’incertain mais que plus rien ne pouvait arrêter. Sortie du bidonville, elle erra dans des rues vides. Les rares personnes de connaissance qu’elle rencontra ne purent lui donner d’informations. Arrivée à la gare, elle fut bien obligée de constater qu’elle n’irait pas plus loin. Toute la place était bouclée par des policiers en faction. Des paniers à salade étaient garés plus loin dans un coin sombre. Aussitôt, Wardia fit demi-tour et Lire la suite

Shostakovich : Symphonie No.7, IV Allegro non troppo

27 Jan