Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer.

7 Jan

Il est minuit moins le quart dans le siècle. Nous sommes à un point de bascule historique sur l’islamophobie et le déchaînement du racisme en France et plus largement en Europe. La lecture simplifiée à l’extrême par les médias  de cette journée du 7 janviers 2015 va se résumer et s’imprimer dans de nombreux cerveaux « par l’attaque meurtrière contre un journal « de Gauche » par des Musulmans. Cela va déstabiliser et retourner des positionnements politiques. La Peur, la colère, la tétanie, l’incompréhension, la panique morale vont chez certains laisser largement place à la Haine.

Au-delà des paramètres d’opportunité militaire qui ont pu justifier le choix de ce journal par ce commando cette attaque correspond à une logique et à une vision politique des tak-taks : précipiter l’affrontement et la radicalisation de fractions importantes de la population. Charlie Hebdo bénéficie d’un capital symbolique encore important à gauche : il est encore considéré comme antiraciste et incarnant la liberté d’expression par de nombreuse personnes. Ce n’est pas Minute ou le Figaro qui ont été visés.
Les tak-tak savent que si la digue antiraciste de gauche saute, alors c’est toute l’Europe qui bascule dans le déchaînement d’une violence raciste symbolique et physique dont les musulmans sont les premières proies. Dans ce scenario les guerriers tak-taks qui se fantasment en défenseurs de l’Islam espèrent que les populations musulmanes alors violemment opprimées viendront trouver protection derrière eux.  Un peu comme les sionistes toujours prêts a instrumentaliser les vagues d’antisémitisme pour justifier l’existence de l’état d’Israël en refuge des populations juives opprimées, les tak-taks ont besoin de l’oppression de l’Islam pour conquérir les cœurs des croyants.

Ne soyons pas hypocrites, Charlie Hebdo n’est pas un ami politique. Depuis des années, il a basculé dans le camp de la pensée dominante et participe au développement d’une islamophobie de gauche. Pourtant personne ne peut ni ne doit se réjouir de l’exécution de ses journalistes. Rien ne peut justifier cet acte dans le contexte actuel de la France. Mais cette attaque ne doit pas faire taire non plus les critiques à l’encontre de Charlie Hebdo et de la presse en général sur sa ligne rédactionnelle et humoristique islamophobe.
Aujourd’hui, porter la guerre dans la salle de presse de Charlie hebdo c’est comme poser une bombe à la gare de Bologne. C’est un acte de terreur pour désorienter.

Sur cet acte, complotisme et islamophobie vont prospérer. L’attaque contre Charlie Hebdo permet la prise en otage de millions de personnes de confession musulmane en France et en Europe.

Les seuls gagnants de cette attaque sont les réactionnaires de tous bords, islamophobes en tête. En face, les tak-taks qui veulent le repli sur elle d’une communauté musulmane hétérogène se frottent les mains. Cette attaque, c’est un verrou qui est mis en place pour nous bloquer entre le marteau des takfirs et l’enclume du néo-libéralisme.

Les multiples sensibilités présentes dans les quartiers vont faire face à la sommation de choisir l’embrigadement à la Cause nationale ou la marginalisation et la criminalisation.

Les conditions permettant l’arrivée d’une telle catastrophe étaient réunies, nous le craignions.
Le PS a liquidé durant des années toute opposition à gauche, et surtout celle qui tentait de se construire dans les quartiers populaires. Cela a contribué à laisser le terrain libre à ce qui peut se faire de pire en matière de nihilisme. Parce qu’au delà de la ligne réactionnaire, ce qui marque ce genre d’action c’est l’impasse politique économique et sociale dans laquelle l’Europe se retrouve à chaque crise économique. Le nihilisme d’une partie des nôtres prospère sur la misère que sèment les gouvernements capitalistes en Europe.

Ce qui s’est passé ce 7 janvier, c’est la possibilité offerte par les tak-taks à ceux qui nous oppriment de couper des liens de solidarité et de détruire une communauté de destin entre croyants et non croyants. C’est la possibilité de condamner à l’avance n’importe qui en fonction de sa croyance ou de son faciès.

Les analyses biaisées servant de propagande aux pires réactionnaires, les appels à l’ordre républicain,  à l’unité nationale, à la laïcité, à la liberté d’expression, à la démocratie parlementaire comme rempart face à la barbarie de l’ennemi intérieur nous tombent dessus comme une déferlante. Dans ce contexte la ritournelle sur « l’angélisme » dont la « gauche coupable » a fait preuve envers l’immigration et les Musulman.e.s risque de faire basculer bien des personnes raisonnables dans le camp de la haine de l’autre.

La population vivant en France se retrouve coincée dans ce contexte de crise économique entre l’enclume néolibérale qui ne donne pas de solution autre qu’individuelle et le marteau réactionnaire qui met les origines culturelles ou biologiques des classes populaires en compétition. La seule chose à faire est de tenir la ligne qui permette de nous sortir de ce piège : se battre collectivement pour la justice économique et sociale. Pris entre le marteau et l’enclume nous devons stopper le forgeron. Dans cette période sombre nous devons nous inspirer de ce qui se passe ailleurs dans le monde comme au Kurdistan coincé entre l’impérialisme occidental et les réactionnaires de Daesh. Ici comme ailleurs, nous avons la possibilité de créer les conditions de notre libération.

Publicités

37 Réponses to “Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer.”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Hace mucho que Charlie Hebdo no nos hacía reír, hoy nos hace llorar (Quartiers Libres) | Tus piolets. Mi fresadora - 7 janvier 2015

    […] Fuente: Quartiers Libres […]

  2. Julien Mignon (julienabdallahmignon) | Pearltrees - 7 janvier 2015

    […] Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. Il est minuit moins le quart dans le siècle. […]

  3. 7 janvier 2015 | Pearltrees - 8 janvier 2015

    […] Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. Il est minuit moins le quart dans le siècle. […]

  4. Bouvet emmanuel (ebouvet) | Pearltrees - 8 janvier 2015

    […] Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. Il est minuit moins le quart dans le siècle. […]

  5. Nous sommes Charlie « Missions Gaza, CCIPPP - 8 janvier 2015

    […] Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. […]

  6. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. Libre Expression - 8 janvier 2015

    […] Tensa / Source  […]

  7. #CharlieHebdo - È l'Impero del Caos che bussa, non l'Islam - cornice rossa - 8 janvier 2015

    […] cinici e spietati dei loro specchi colorati e scurrili. Da anni sono stati usati per alimentare una islamofobia di sinistra, e a uno come Bernard-Henry Lévi (un intellettuale organico dello “Scontro di […]

  8. Plan social à Charlie. Nombreux départs anticipés | Mes Parisiennes - 8 janvier 2015

    […] Sur la critique de Charlie, je vous recommande deux liens, pas comme évangile, mais comme autre son de glas. Celui de fond d’Olivier Cyran, ancien de la maison, parti en sachant pourquoi. Et un article paru à chaud, mais qui défend excellemment son point de vue critique : Cela faisait longtemps que Charlie ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. […]

  9. La Horde – Attentat contre Charlie hebdo : ne pas céder à la panique - 9 janvier 2015

    […] diviser la société française et plus particulièrement les classes populaires. Comme le note un très bon article du blog quartiers-libres, en s’attaquant à un journal bénéficiant encore de sympathie chez une partie de la gauche, les […]

  10. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire | Monde en Question - 9 janvier 2015

    […] Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer, Quartiers libres. Dossier documentaire Racisme, Monde en Question […]

  11. Je ne suis pas Charlie | LES VREGENS - 9 janvier 2015

    […] Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer […]

  12. Affaire Charlie | Pearltrees - 10 janvier 2015

    […] Pas parce qu’on s’est tapé la tête contre le mur de tristesse quand on appris la nouvelle. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. Il est minuit moins le quart dans le […]

  13. Oser ou ne pas oser : un 11 septembre français ? | "Je suis Charlie" - 11 janvier 2015

    […] C’est le journalisme dans son ensemble qui a été touché. Et même si « ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer« , c’est tout un symbole qui a été décimé. Décapité dans une exécution […]

  14. Union nationale | quartierslibres - 11 janvier 2015

    […] incendie avec ceux qui l’ont allumé. Par nos actes nous ferons comprendre cette réalité. Dans l’horizon sombre de cette semaine la lumière vient pour nous du pays basque. Plus de 110 000 personnes on bravé l’interdiction de […]

  15. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. | La lettre - 11 janvier 2015

    […] 7 jan Il est minuit moins le quart dans le siècle. Nous sommes à un point de bascule historique sur l’islamophobie et le déchaînement du racisme en France et plus largement en Europe. La lecture simplifiée à l’extrême par les médias  de cette journée du 7 janviers 2015 va se résumer et s’imprimer dans de nombreux cerveaux « par l’attaque meurtrière contre un journal « de Gauche » par des Musulmans. Cela va déstabiliser et retourner des positionnements politiques. La Peur, la colère, la tétanie, l’incompréhension, la panique morale vont chez certains laisser largement place à la Haine. […]

  16. On n’est pas Charlie et on vous emmerde, évidemment! | Antidéveloppement - 11 janvier 2015

    […] Texte d’analyse à chaud après l’assassinat de 12 personnes lors de l’attentat qui a visé les locaux de Charlie Hebdo le mercredi 7 janvier. Lu sur le site Quartiers libres. […]

  17. « Ce que nous laissons faire là-bas, nous le récoltons ici » – Montpellier journal - 12 janvier 2015

    […] vivent, travaillent, ou militent en banlieue » dont on m’avait notamment recommandé cet article : « Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait […]

  18. la gueule cassée | les petites gueules - 12 janvier 2015

    […] Ceux en qui on croit pas qui croyaient plus à […]

  19. Anti-islamisme | Pearltrees - 13 janvier 2015

    […] en temps de crise le dénominateur commun de toutes idéologies fascistes et d’extrême droite. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. Il est minuit moins le quart dans le […]

  20. Charlie y la Islamofobia: 11-S versión parisina | la miserable abundancia - 15 janvier 2015

    […] sin embargo, para algunos es una izquierda desteñida, eurocéntrica, islamofóbica y racista que desde hace tiempo dejó de ser referencia para muchos sectores. A pesar que desde el año 2006 viene utilizando a la islamofobia como estrategia de mercadeo, […]

  21. “Charlie” y la Islamofobia, un 11-S versión parisina | Econo Marx 21 - 15 janvier 2015

    […] sin embargo, para algunos es una izquierda desteñida, eurocéntrica, islamofóbica y racista que desde hace tiempo dejó de ser referencia para muchos sectores. A pesar que desde el año 2006 viene utilizando a la islamofobia como estrategia de mercadeo, […]

  22. Hacía mucho que Charlie Hebdo no nos hacía reír, hoy nos hace llorar (Tantquil) | . - 18 mars 2015

    […] Fuente: Quartiers Libres […]

  23. Guignolades et guerres civiles | quartierslibres - 1 septembre 2015

    […] des armes et s’en servir et que l’idéologie qui les incite à s’engager représente pour nous une impasse mortelle. Les tueries perpétrées en janvier 2015 ou plus tôt par Mohamed Merah sont un rappel du fait que […]

  24. CHARLIE - yvescous | Pearltrees - 17 septembre 2015

    […] (Seuil), charge terrible contre la France de François Hollande. Un texte écrit dans la fièvre, au sujet duquel il a accordé à «L’Obs» un entretien exclusif. Son angle d’attaque, particulièrement original, consiste à observer l’origine régionale et socio-politique des manifestants du 11 janvier. Sous les bons sentiments brandis, Todd fait parler les cartes et les statistiques pour comprendre la signification profonde de ce qui restera comme le plus important rassemblement de l’histoire moderne du pays. Et ce qu’il voit n’est pas destiné à plaire. Le grand entretien avec Emmanuel Todd est à retrouver en son intégralité dans "L'Obs" du 30 avril, ou dès aujourd'hui dans la zone abonnés. . « Lorsqu’on se réunit à 4 millions pour dire que caricaturer la religion des autres est un droit absolu – et même un devoir ! «Il y a eu une subversion de ce qu’était la gauche française. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. | Quart…. […]

  25. On serre les dents, on serre les rangs, on tient la ligne | Quartiers libres - 14 novembre 2015

    […] lieux de travail. On sait où est notre ennemi. On tient la ligne. On va vivre des périodes où l’Histoire va s’accélérer. On s’y […]

  26. Post attentats 2015 | Pearltrees - 23 novembre 2015

    […] c'est trop tard. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. | Quart…. Il est minuit moins le quart dans le siècle. Nous sommes à un point de bascule historique sur […]

  27. Séance du dimanche. Léon Degrelle, la führer de vivre | Quartiers libres - 29 novembre 2015

    […] sont des régimes médiévaux, ultra-réactionnaires et sanguinaires, certes, ils financent les tak-taks partout dans le monde. Mais les affaires sont les […]

  28. L’hypocrisie de la lutte contre le terrorisme | Quartiers libres - 12 janvier 2016

    […] Ce weekend des 9 et 10 janvier 2016, se sont tenues, en plein cœur de Paris, deux commémorations pour les victimes d’attentats perpétrés dans la capitale. Dans le reflet qu’en donnent les médias nationaux dominants et la classe politique française, on retrouve toute l’hypocrisie de l’occident dans sa condamnation et son instrumentalisation du terrorisme. […]

  29. Facebook 2015 - Pages web | Pearltrees - 3 mars 2016

    […] communautés de la région du delta du Niger. Non-droit. Destin et espoirs. Le poison de l’union. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd'hui il fait pleurer. Gardanne : défendre la démocratie attaquée par l'extrême […]

  30. Facebook 2015 - Posts | Pearltrees - 3 mars 2016

    […] communautés de la région du delta du Niger. Non-droit. Destin et espoirs. Le poison de l’union. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd'hui il fait pleurer. Gardanne : défendre la démocratie attaquée par l'extrême […]

  31. Finkielkraut viré de la « nuit debout » : une leçon politique | Quartiers libres - 20 avril 2016

    […] utile que tous les appels à la convergence des luttes. Ceux qui hurlent à la démocratie et à la liberté d’expression en soutenant Finkielkraut forment un « eux ». De l’autre côté, il y a un « nous ». Un […]

  32. Finkielkraut viré de la « nuit debout » : une leçon politique – ★ infoLibertaire.net - 20 avril 2016

    […] à la convergence des luttes. Ceux qui hurlent à la démocratie et à la liberté d’expression en soutenant Finkielkraut forment un « eux ». De l’autre côté, il y […]

  33. Finkielkraut viré de la « nuit debout » : une leçon politique | ★ infoLibertaire.net - 20 avril 2016

    […] à la convergence des luttes. Ceux qui hurlent à la démocratie et à la liberté d’expression en soutenant Finkielkraut forment un « eux ». De l’autre côté, il y […]

  34. [Publication] Nos « révolutionnaires » sont des gens pieux | ★ infoLibertaire.net - 18 juin 2016

    […] [2] Ça faisait longtemps que Charlie ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer, publié sur blog Quartiers Libres le 7/01/2015. […]

  35. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire | Monde en Question - 17 juillet 2016

    […] Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer, Quartiers libres. • Douze morts dans un attentat terroriste contre Charlie Hebdo à Paris : Que s’est-il […]

  36. Un monde (de) malade | Quartiers libres - 30 juillet 2016

    […] il est indéniable que les tueries de janvier et novembre 2015 sont l’œuvre de groupes structurés et de takfiristes organisés politiquement […]

  37. Charlie H 13 Nov 2015 | Pearltrees - 10 janvier 2017

    […] Le terrorisme ne sème pas seulement la peur, il choisit ses meilleurs ennemis. Il ne se contente pas de les détruire, le terrorisme réduit au nombre de deux les choix de se positionner face à lui. Le terrorisme dit: « C’est eux ou moi ». Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. | Quart…. […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :