Livre du Samedi : Malcolm X / Marable Manning

21 Fév

Malcolm X Une vie de réinventions (1925-1965) / Marable Manning

malcomb_prd

Une biographie  de Malcolm X écrite par un historien africain-américain de référence.

Des rues de Détroit et de Harlem à sa mort brutale : trajectoires d’une vie vouée à la libération noire
Militant de la libération noire, depuis sa mort Malcolm X est devenu une icône, tandis que son héritage et sa mémoire ont fait l’objet de luttes acharnées.

Depuis sa mort, Malcolm X est devenu bien plus qu’un militant de la libération noire : son héritage et sa mémoire font l’objet de luttes acharnées.

Prédicateur sectaire de la Nation of Islam, ou musulman orthodoxe converti à la tolérance, nationaliste noir ou révolutionnaire ouvert à toutes les alliances, ancien dealer, ex-prisonnier, partisan de l’autodéfense armée, dirigeant panafricain : dans les années, puis les décennies qui ont suivi sa mort, tout ou presque a été dit sur Malcolm X.

Devenu une icône de la culture populaire africaine-américaine et plus largement de la culture populaire et révolutionnaire dans de nombreux pays, la vie et le parcours politique de Malcolm X restent paradoxalement très mal connus, principalement au travers de son autobiographie écrite dans des conditions très controversées.

C’est ce vide que vient combler cette biographie de Malcolm X. Fruit d’années de recherches dans les archives du FBI, d’entretiens avec les innombrables personnages qui l’ont accompagné ou croisé, ce livre, écrit par un grand historien africain-américain, apporte un éclairage inédit sur les vies de Malcolm X, des rues de Harlem à sa mort brutale.

Publicités

2 Réponses to “Livre du Samedi : Malcolm X / Marable Manning”

Trackbacks/Pingbacks

  1. L’unique mort de Malcolm X | quartierslibres - 21 février 2015

    […] y a beaucoup à dire de ses multiples vies, toute personne qui s’inspire des combats et du parcours de Malcolm X se sentira plus proche de […]

  2. It’s not over | Quartiers libres - 15 février 2016

    […] Les envolées lyriques et les comparaisons historiques (nouveau Luther king, héritier de Malcom X, etc.) d’hier pour nous rendre Obama sympathique contrastent aujourd’hui avec le peu d’engouement des médias français pour la nouvelle campagne des primaires démocrates. Pour une fois, le produit change et il est plus dur à refourguer pour les admirateurs béats du libéralisme Étatsunien : un vieux monsieur, Bernie Sanders, qui, sans être révolutionnaire, perturbe l’élection promise une fois de plus à Hilary Clinton en posant des mots sur les maux américains comme ne l’a jamais fait une personnalité politique américaine de premier plan depuis Malcom X. […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :