Le mur meurtrier de la Méditerranée : L’assassinat institutionnel de masse de l’Union européenne

23 Mar

Le blog de Saïd Bouamama

21 mars 2015
Saïd Bouamama

3419 migrants sont morts en 2014 en tentant de traverser la Méditerranée selonl’agence de Nations-Unies pour les réfugiés(1). Ce chiffre macabre fait de laMéditerranée la frontière la plus meurtrière, le nombre total de décès pour le monde entier étant de 4272. Sur une durée plus longue ce sont plus de 20 000 migrants qui ont perdu la vie depuis l’an 2000. La tendance est de surcroît à une hausse permanente, l’année 2014 ayant battu tous les records en laissant loin derrière le précédent pic qui était de 1500 décès en 2011. Les discours politiques et médiatiques construisent chaque nouveau drame comme des catastrophes imprévisibles sur lesquelles les gouvernements européens n’auraient aucune prise et aucune responsabilité. Le discours de la catastrophe cache un processus d’assassinat de masse de l’Union Européenne.

mediterranée

Les angles morts sur les causes structurelles

Le premier angle mort des discours politiques…

View original post 2 111 mots de plus

Une Réponse to “Le mur meurtrier de la Méditerranée : L’assassinat institutionnel de masse de l’Union européenne”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Vague de migrants sans précédent ? | quartierslibres - 21 août 2015

    […] les classes dominantes : pas besoin de lutter contre la misère, les pauvres peuvent être refoulés, parqués ou […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :