CONTRE LA CENSURE A L’UNIVERSITÉ PARIS 1

25 Mar

11081223_1645237802363772_7098986679428318176_n

CONTRE LA CENSURE A L’UNIVERSITÉ PARIS 1

Le 26 mars prochain, Génération Palestine Paris organise une réunion publique dans le cadre de la « Israeli Apartheid Week » : semaine d’action internationale dans les universités. C’est dans ce cadre que s’inscrit la conférence-débat, qui a pour but de dénoncer la politique coloniale, expansionniste et d’apartheid mise en place par l’État d’Israël, en faisant intervenir des acteurs de renom sur le sujet.
Les intervenants à cette conférence-débat sont : Farid Esack, président de la campagne BDS Afrique du Sud (Boycott Désinvestissement Sanctions contre Israël) et ancien commissaire à l’égalité des sexes nommé par Mandela en tournée exceptionnelle en France (ceci est sa première date),  Bilal Afandi, militant palestinien titulaire d’un master en travail social de passage en France et Ivar Ekeland, président de l’Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine et universitaire de renom.

Alors qu’une demande a été soumise à l’administration pour l’attribution d’un amphithéâtre au centre Pierre Mendès France, rattaché à l’Université Paris 1, l’université nous a informé de l’interdiction de cette conférence le 24 mars soit deux jours avant l’événement dans l’objectif de nous prendre au dépourvu, d’empêcher toute possibilité d’y organiser notre réunion publique et de minimiser notre capacité de réaction.

Les raisons de la censure de cet événement ne sont pas clairement énoncées par l’administration qui prétexte l’interdiction par des formalités administratives qui ne conviendraient pas.

Cédant une fois de plus à l’autoritarisme, la faculté de Paris 1 cautionne par sa décision de nous censurer la politique criminelle d’Israël en empêchant, comme par le passé, toute expression allant à l’encontre de la politique de colonisation israélienne.

Les raisons de la censure de cet événement ne sont pas claires. Serait-ce parce que les étudiant.e.s mobilisé.e.s de l’université auraient l’audace d’inscrire leur événement dans le cadre de la « Israeli Apartheid Week », semaine internationale de lutte et de réflexion contre la politique d’apartheid d’Israël ? Doit-on rappeler que cette semaine se tient depuis des années dans de nombreuses autres universités dans le monde, Angleterre, aux États-Unis, en Palestine, en Afrique du Sud, et dans plusieurs pays d’Amérique Latine ? En France, les tentatives de censure sont systématiques et les facultés parisiennes n’en sont pas à leur premier coup d’essai.

Après Stéphane Hessel censuré à l’ENS en 2011, un colloque sur la Palestine censuré en 2012 à Paris8, une conférence censurée à l’IEP de Lyon en 2012 et 2014, une conférence censurée à Science Po Nancy en février, une exposition censurée à l’Université d’Aix en Provence en mars, c’est cette fois l’Université de Paris1 qui s’illustre dans ce type d’entrave à la liberté d’expression au sein du milieu universitaire.

Cette criminalisation du mouvement de solidarité avec la Palestine est inacceptable et exige une mobilisation de toutes les forces progressistes de la faculté et d’ailleurs. Pour que la faculté reste un espace où règne la liberté d’expression !

Malgré la censure de l’université, la calomnie des médias sionistes quant aux intervenants, la conférence aura lieu !!! Nous vous donnons rendez-vous devant l’université Paris 1 (Tolbiac, Métro Olympiades, ligne 14, à 18 heures) ce jeudi, ou les intervenants vous attendent de pied ferme. L’université est un lieu d’échange et de débat, et on le prouvera !

Génération Palestine Paris, le 24/03/2015.

 

Signataires :  Génération Palestine Europe, Americans Against the War (AAW), Union Juive Française pour la Paix (UJFP), Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine-Strasbourg, Sortir Du Colonialisme, CCIPPP34 (Campagne Civile pour la Protection du Peuple Palestinien 34), AURDIP (Association des Universitaires pour le respect du Droit International en palestine), communauté des familles franco-palestinienne de France (Abna Philistine), Fédération Solidaires Etudiant-e-s, Union Syndicale Solidaires, Sud éducation Paris 1, Solidaire Étudiants Paris1, Palestine 52, Survivants 13, l’AFPS Paris-Sud (Paris 13e), AFPS 63, Collectif Intifada 76, AFPS Paris Centre, Association des Marocains de France, …

Avec le soutien de la campagne BDS France* qui organise la tournée de Farid Esack en France
*liste des organisations signataires de la Campagne BDS France
ASSOCIATIONS/ ORGANISATIONS NATIONALES
ABNA PHILISTINE
ALLIANCE FOR FREEDOM AND DIGNITY (AFD)
ALTERNATIVE LIBERTAIRE
AMÉRICAINS CONTRE LA GUERRE – AMERICANS AGAINST THE WAR (AAW FRANCE)
ASSOCIATION DES PALESTINIENS EN FRANCE (APF) 

ASSOCIATION DES MAROCAINS DE FRANCE
ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS MAGHRÉBINS EN FRANCE (ATMF)
ASSOCIATION DES TUNISIENS EN FRANCE (ATF)
ASSOCIATION DES UNIVERSITAIRES POUR LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL EN PALESTINE (AURDIP)
ATTAC FRANCE
CAMPAGNE CIVILE INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DU PEUPLE PALESTINIEN (CCIPPP)
COLLECTIF CALADOIS DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN
COLLECTIF DES FEMINISTES POUR L’EGALITE (CFPE)
COLLECTIF JUDEO ARABE ET CITOYEN POUR LA PALESTINE
COLLECTIF DES MUSULMANS DE FRANCE (CMF)
COMITES PALESTINIENS POUR LE DROIT AU RETOUR
CONFEDERATION NATIONALE DU TRAVAIL (CNT)
CONFEDERATION PAYSANNE
COORDINATION INTER ASSOCIATIVE POUR LA PALESTINE (CIAPP)
COORDINATION UNIVERSITAIRE POUR LA PALESTINE (CUP)
DROIT SOLIDARITE
EMANCIPATION SYNDICALE ET PEDAGOGIQUE
EMERGENCE
ENSEMBLE
FÉDÉRATION ARTISANS DU MONDE
FÉDÉRATION DES TUNISIENS POUR UNE CITOYENNETE DES DEUX RIVES (FTCR)
FÉDÉRATION POUR UNE ALTERNATIVE SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE (FASE)
FORUM SOCIAL DES QUARTIERS POPULAIRES (FSQP)
FONDATION FRANTZ FANON
FRONT POPULAIRE TUNISIEN EN ILE DE FRANCE
GAUCHE ANTI-CAPITALISTE (GA)
GENERAL UNION OF PALESTINIAN STUDENTS (GUPS)
GÉNÉRATION PALESTINE (GP)
ISM FRANCE
LE PARTI DE GAUCHE
LES DESOBEISSANTS
MOUVEMENT DES QUARTIERS POUR LA JUSTICE SOCIALE (MQJS)
MOUVEMENT IMMIGRATIONS BANLIEUES (MIB)
MOUVEMENT POUR UNE ALTERNATIVE NON VIOLENTE (MAN)
NOUVEAU PARTI ANTICAPITALISTE (NPA)
ORGANISATION COMMUNISTE LIBERTAIRE
PARTICIPATION ET SPIRITUALITÉ MUSULMANES (PSM)
PARTI DES INDIGENES DE LA REPUBLIQUE (PIR)
RÉSEAU SORTIR DU COLONIALISME
RÉSEAU JUIF INTERNATIONAL ANTISIONISTE – INTERNATIONAL JEWISH ANTI-ZIONIST NETWORK (IJAN)
RESPAIX
RÉVEIL DES CONSCIENCES
UNION SYNDICALE SOLIDAIRES
UNION DES ASSOCIATIONS DE PALESTINIENS EN FRANCE
UNION DES TRAVAILLEURS IMMIGRES TUNISIENS (UTIT)
UNION FRANCAISE DES CONSOMMATEURS MUSULMANS
UNION JUIVE FRANCAISE POUR LA PAIX (UJFP)


ASSOCIATIONS/COLLECTIFS LOCAUX :
AMERICAINS POUR LA PAIX ET LA JUSTICE (APJ) – MONTPELLIER
ASSOCIATION « UNE TOILE CONTRE LE MUR » – ANNEMASSE
ASSOCIATION ORLEANS LOIRET PALESTINE
ASSOCIATION « NOGENT-AIDA »
ASSOCIATION « CREIL-PALESTINE »
COLLECTIF 69 DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN
COMITE BDS FRANCE CLICHY PALESTINE
COMITE BDS FRANCE MONTPELLIER
COMITE BDS FRANCE PARIS NORD EST
COMITE ORNE PALESTINE – ALENCON
COMITE BDS MULHOUSE
AFPS GENNEVILLIERS
AFPS MONTELIMAR/CRUAS
COMITE BDS FRANCE ARDECHE- MERIDIONALE
COMITE BDS FRANCE COMMINGES
COMITE BDS MONTARGOIS
COMITE BDS FRANCE 30
AFPS CALVADOS
COMITE PALESTINE 81
GROUPE DES ASSOCIATIONS DE BAGNOLET ( GAB)
AFPS41 GROUPE LOIR ET CHER
COMITE SAINTONGE PALESTINE
AFPS LE HAVRE
COLLECTIF PALESTINE METZ BDS
COLLECTIF CALADOIS POUR LE PEUPLE PALESTINIEN
ASSOCIATION COUSERANS (09) PALESTINE
INTIFADA 76
COLLECTIF BDS XIBEROA
AFPS ALBERTVILLE SAVOIE
AFPS 84
FSU 31
AFPS 59/62
AFPS 63
AFPS Paris Sud
PALESTINE 33
COLLECTIF PALESTINE SUD AVEYRON
COMITE AFPS MONTLUCON
CGT EDUC’ACTION 56
COMITE BDS FRANCE BEZIERS
UNION LOCALE CGT DE MARTIGUES
COLLECTIF BDS 37
COMITE BDS FRANCE SUD 34 HAUTS CANTONS
COMITE BDS SAINT ETIENNE
COLLECTIF STEPHANOIS DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN
BDS MARSEILLE
AFPS ROUEN
COMITE ORLYSIEN DE SOLIDARITE AVEC LE PEUPLE PALESTINIEN
COMITE BDS FRANCE TOULOUSE
COLLECTIF BDS 57
COLLECTIF SOLIDARITE PALESTINE OUEST ETANG DE BERRE

AFPS Nimes

NPA PARIS 1

RUSF Paris1

Collectif Palestine Paris8

Ensemble Paris1

 

No to censorship at Paris 1 University 

Génération Palestine Paris is planning a public meeting on March 26 as part of the “Israeli Apartheid Week”, a week of international events held at universities around the world. Our conference aims at denouncing Israel’s colonial and expansionist policies as well as the apartheid through which the Israeli government discriminates against Palestinian people.

Some eminent speakers have agreed to participate in this conference such as : Farid Esack – a member of the management committee of the BDS campaign in South Africa and a former gender equity commissioner appointed by Nelson Mandela (Farid Esack is just starting an exceptional tour of the country); Bilal Afandi, a Palestinian activist who holds a Masters in social work and who is currently travelling through the country and Professor Ivar Ekeland, the president of the Association of Academics for the Respect of International Law in Palestine.

After we formally asked the administration of the University of Paris 1 for an amphitheatre at the Pierre Mendès France centre to hold the meeting, the faculty informed us only two days before the due date that they would not allow it. We are therefore in a position where there is insufficient time to find an alternative venue.

The reasons for the censorship of this event are not clearly set out by the administration: the pretext is that the formalities have not been made in the rules. In so doing, Paris 1 is censoring again any form of expression that would run counter to Israel’s colonial policy.

The reasons we were given are unclear: could this be because the students taking part have dared to organize this conference as part of the Israeli Apartheid Week, a week-long international event to protest against and discuss Israel’s apartheid politics? Should we remind the people in France that many universities around the world have actually hosted such events during the Israeli Apartheid Week over the past years, in the UK, in the US, in Palestine, in South Africa and in several South American countries? This is unfortunately not the first time Paris universities have censored such initiatives.

After Stéphane Hessel censored an event at the ENS in 2011, a conference on Palestine was censored at Paris8 in 2012 as well as at IEP in Lyon in 2014. The trend continued this year when in February a conference was censored at Sciences Po Nancy and an exposition was censored at Aix en Provence in March. Now the conference at the University of Paris 1 has been censored. This is illustrative of an untoward restriction on freedom of expression within academia.

This criminalisation of solidarity movements with Palestine is not acceptable: all progressive forces at universities and elsewhere have to react and respond so that universities remain places where freedom of expression remains alive.

%d blogueurs aiment cette page :