LE PIÈGE

27 Mar

Passeurs d'hospitalités

Menacés d’une expulsion violente de quasi-totalités des squats et campements par la police, quelques exilés sont venus s’installer sur le terrain où les autorités disent qu’elles vont les « tolérer », sur le site d’une ancienne décharge. Certaines personnes des associations les aident à emménager.

Les premières réactions des « riverains » sont violentes, d’abord des menaces, puis avant-hier le gendre d’une voisine qui amène une pelleteuse pour détruire les premières cabanes :

http://www.nordlittoral.fr/accueil/chemin-des-dunes-au-volant-de-sa-grue-il-veut-faire-fuir-ia0b0n194366

Face aux menaces, les bénévoles appellent la police pour s’interposer. Difficile dans le même temps de dénoncer les violences policières, qui pourtant s’aggravent. Et aux yeux des « riverains », ce sont les associations qui sont responsables de l’installation des exilés. Et les associations appellent la police, justifiant la présence policière.

Si le terrain a peu de voisins, il a par contre des usagers : chasseurs, motocrossistes, personnes qui l’utilisent comme décharge sauvage, ou qui récupèrent le cuivre et viennent là…

View original post 277 mots de plus

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :