L’apartheid israélien s’invite à Sciences Po !

30 Mar

tract_BDS_Sciences_po_1-page-001

L’apartheid israélien s’invite à Sciences Po !

La semaine contre l’Apartheid israélien, qui dénonce chaque année dans les universités du monde entier la politique coloniale d’Israël, est encore une fois victime de la censure en France. Le 9 mars dernier, la présidence de Paris 8 tentait en effet d’empêcher une conférence-débat portant sur le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), qui vise à mobiliser la société civile internationale pour mettre fin à la politique expansionniste israélienne. L’université Paris 1 souhaite désormais interdire la tenue d’une conférence le 26 mars à laquelle devait participer un ancien conseiller du président Mandela, sur la base de motifs administratifs fallacieux.

Alors que toute critique radicale de la politique israélienne est menacée de censure dans les universités françaises, Sciences Po autorise la tenue d’une conférence propagande qui, sous couvert d’un thème progressiste, normalise la politique criminelle de l’État israélien contre les Palestiniens.

Le mercredi  1er Avril,  l’association « Paris Tel-Aviv » organise une conférence sur le thème « Être femme en Israël ». Parmi les invitées figurent Michal Philosph, porte-parole de l’ambassade d’Israël en France. Celle-ci déclarait à l’antenne de la radio RMC le 19 novembre 2014 que la colonisation israélienne, illégale au regard du droit international, n’était que « le fruit d’une croissance naturelle » des colonies. Bar Ben Yaacov, autre invitée de la conférence, est quant à elle déléguée de l’Agence Juive, institution-clef de la colonisation israélienne. M. Bar Ben Yaacov est par ailleurs ancienne officier de l’armée israélienne, responsable de la mort de plus de 2100 personnes, dont 70% de civils, lors de la dernière agression contre Gaza. « Paris Tel Aviv » invite enfin Muriel Touaty, président de l’Association France du Technion, qui collabore directement avec l’industrie militaire israélienne responsable des massacres de civils palestiniens.

Cette conférence ne se contente pas de normaliser la politique criminelle de l’Etat israélien. Sous couvert d’un thème progressiste, celui de l’autonomisation des femmes, elle invite en plus ses représentantes officielles, y compris  une ancienne officier de l’armée !

Contre la normalisation de l’Etat d’apartheid israélien, nous exigeons l’annulation de cette conférence qui offre une tribune scandaleuse à des représentants officiels d’un Etat voyou. Si celle-ci ne devait pas être annulée, nous appelons à un
 
Rassemblement de protestation devant Sciences Po le MERCREDI 1ER AVRIL dès 17h au 27 rue Saint-Guillaume
 
​Premiers signataires :
Solidaires Etudiant-e-s Sciences Po, BDS, Sortir du Colonialisme, PIR, UJFP, Collectif Palestine P8, Americans Against the War et Génération Palestine​
***********

SciencesPo rolls out the red carpet to the Israeli apartheid

The Israeli Apartheid Week, that aims to advocate against the Israeli Apartheid policies on campus world wide, is once again tried to be shut down in France. The Mars 9, the Presidency of Paris 8 Saint-Denis tried to prevent the conference on the BDS campaign, that mobilizes the international civil society to end the Israeli expan-sionist-ic policy. Paris 1 Sorbonne refuses to host too a conference that condemn the Israeli criminal policy. The censorship of the conference, featuring Mandela former appointee, has been as always justify by spurious administrative excuses.

While any radical criticisms againt the israeli policies are threatened to be censored in every french universities, SciencesPo hosts a propaganda conference that, under the guize of progressive themes, normalizes the criminal policies of the State of Israel against the Palestinians.

In deed, Wednesday April the 1st, the student association « Paris Tel aviv » organized a conference on « Being a woman in Israel ». Among the speaker, Michal Philosoph, spokesperson of the Israeli embassy in France, who declared on the radio RMC November 19 2014 the colonization, illagale according to international laws, is « the outcome of the natural growing » of the settlements.

Bar Ben Yaacov is representative of the Jewish Agency, zionist organization that acttively promote the jewish immigration to israel, while millions of Palestinians living in refugees camps are still forbidden to return to their home land. She is also a former officer of the IDF, the « most moral army in the world », this army responsible of the death of more than 2100 people, 70% civilians according to the UN, last summer attack on Gaza.

If this was not enough already, Paris Tel Aviv, misleadingly a cultural association, invites Muriel Touaty, president of the Association France du Technion, that collaborates with the military-industrial complex, responsible of killing Palestinians civilians. This conference, with every others actions of Paris Tel Aviv, is not only aiming to normalize the criminal policy of the State of Israel, it also invites its official representatives, including former military officer. Adding insult to injury, it does this under the guize of the progressive subject that are women rights.

Against the normalization of the Israeli Apartheid State, we demands the cancellation of the conference, that offers a scandalous forum to officials representatives of a rogue State. If this was cancelled, we are calling for

a demonstration before SciencesPo, Wednesday April the 1st starting at 5pm, 27 rue saint Guillaume

​First signatories :
Solidaires Etudiant-e-s Sciences Po, BDS, Sortir du Colonialisme, PIR, UJFP, Collectif Palestine P8, Americans Against the War et Génération Palestine​​
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :