Séance du dimanche. Ghost dog, the way of the samurai

5 Avr

 
Alors voilà. Il ne fait pas beau, le temps est pourri, le gouvernement aussi. Quant au reste… Il nous appartient de le construire, dans la lutte, sans oublier de vivre et d’en profiter.
Donc : du vrai cinéma de dimanche. Ghost Dog, de Jim Jarmusch, tourné en 1999, avec Forest Whitaker dans le rôle principal du tueur à gage taciturne et colombophile (si si, il y a des gens qui aiment les pigeons, au moins dans les films américains).
Pourquoi Ghost Dog ? Parce que. Parce que le film, parce que Jim Jarmusch, parce que Forest Whitaker, et parce que c’est aussi le support parfait pour une des meilleures bandes son de tous les temps (la version japonaise) composée par RZA, et écoutable ici

Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :