Le racisme systémique est une plaie historique

22 Mai

On ne peut le nier : le racisme existe en Israël. Il existe en France. Il existe aux USA.
C’est la preuve que le fonctionnement de ces pays a des bases communes. Ces bases ne sont pas « sionistes », mais capitalistes. C’est à dire qu’il repose sur la concurrence des individus et des groupes sociaux pour la domination économique et politique.
En France, le groupe dominant est masculin, blanc et catholique. Aux USA il est masculin, blanc et protestant. En Israël, il est masculin, blanc et juif.
Ces trois pays présentent des similitudes structurelles.

racisme_france
Le racisme qui existe aux USA et en France est historiquement antérieur à l’existence d’Israël. La doctrine qui a fondé la naissance de l’Etat d’Israël est un produit de pensée européenne de la fin du XIXème siècle. Le sionisme est un nationalisme culturel, ethnique et religieux suivant la période et les courants politiques dans lesquels il s’inscrit.
La France et les USA sont d’anciens pays esclavagistes et d’actuels états impérialistes qui pratiquent une discrimination institutionnelle.
En France, les meurtres racistes et sécuritaires qui se succèdent sont, en partie, la conséquence du passé colonial que la société française n’assume pas.
Aux USA c’est l’esclavage et la destruction des peuples amérindiens qui ont posé les fondations du fameux « rêve américain ».
Dans ces deux pays, il existe une hiérarchie en fonction de l’origine du groupe minoritaire ou du statut dans le groupe majoritaire. En France, un breton est mieux vu qu’un Antillais qui est mieux vu qu’un Africain. Aux USA, un Irlandais est mieux perçu qu’un Asiatique et ce dernier est mieux considéré qu’un Afro-descendant.
Cette hiérarchie de couleur aujourd’hui culturelle ou de religion est imposée par l’ordre économique et l’histoire coloniale. Les dividendes du capital ne se partagent pas de manière équitable.
En Israël, on retrouve une semblable organisation hiérarchique au sein de la société. Les Ashkénazes ont été les premiers à coloniser pour donner naissance à Israël, ils ont longtemps méprisé les Juifs venus du Maghreb et aujourd’hui la société israélienne fait semblant de découvrir le racisme institutionnel exercé à l’encontre de leur coreligionnaires originaires d’Ethiopie (refus de leur don du sang). Ne parlons même pas des Palestiniens et des migrants.

racisme_USA
La crise économique souffle sur les braises du racisme en France. Aux USA, l’arrivée d’un président noir au pouvoir a réveillé les pires fantasmes racistes. Dans ces deux pays, les renoncements des actuels gouvernements à améliorer ne serait-ce que de manière ponctuelle la situation des classes populaires a aiguisé la compétition entre pauvres. Le racisme s’en trouve renforcé et permet aux dominants de continuer à accumuler des richesses.
La tension sociale et raciale est extrême. À tel point que même le port d’un uniforme en Israël n’empêche pas d’être victime du racisme alors que le pays est plongé dans une situation de guerre coloniale permanente. Entre un policier raciste et un militaire noir des forces d’occupation israélienne, une hiérarchie peut exister. La preuve en images, cette vidéo a fait le tour du Net.

 

 

De nombreux témoignages internes abondent en France ou aux USA pour dénoncer le racisme endémique des « corps constitués ». Dans l’histoire récente de certains pays, il a même parfois été démontré et désigné explicitement comme tel. La dissidence en carton ne se focalise aujourd’hui que sur le racisme en Israël pour faire son beurre habituel en vendant sa haine des Juifs pour faire diversion et éviter d’aborder la question des discriminations qu’elle contribue à alimenter. L’argument qui consiste à faire que le racisme est l’apanage des juifs est aussi stupide que d’affirmer que ce qui pousse au déclenchement de la violence raciste des nationalistes est la présence de noir.e.s ou de toute autre minorité. Dit comme cela, c’est une évidence. Mais le travail des « dissidents » sur le net est de rendre coupables de leurs méfaits toutes minorités qui subissent les discriminations.

ER_racisme_israel1

quenelplus_israel_racisme

Ils contribuent à punir les pauvres, aux côtés des dominants. Et durant des années ils ont tenté de nous faire croire qu’il y avait un combat commun à mener avec les pires racistes. Un de leurs objectifs pour fédérer des gens autour d’eux est de faire croire qu’Israël c’est pire qu’en France. La différence principale entre ces deux états est que la France mène aujourd’hui ses guerres coloniales hors de ses frontières métropolitaines. La France est un pays plus puissant qu’Israël.
Mais la situation des migrants à Calais ou ailleurs n’est pas glorieuse et les discriminations vont bon train dans l’hexagone. Ces distinctions mises en place par les dominants mettent en concurrence les classes populaires et préservent l’ordre social. En haut de l’échelle économique, il y a peu de juifs et encore moins de noirs et d’arabes et très peu de femmes.

Les Israéliens vivent dans une société basée sur des fondements racistes, une matrice coloniale et une radicalisation identitaire. Israël n’est pas une exception historique et politique mais une enclave occidentale dans un monde où les empires coloniaux se sont écroulés pour donner naissance à de nouvelles formes d’impérialismes économique et politique.
Le capitalisme se transforme et s’adapte pour maintenir exploitation, racisme et domination.
Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

Publicités

23 Réponses to “Le racisme systémique est une plaie historique”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le 14 juillet 1789 c’est surtout un démontage de prison | quartierslibres - 14 juillet 2015

    […] quartier. Les personnes qui gardent et remplissent les prisons défilent sur les Champs Élysées. Les mêmes causes produisent les mêmes effets, il y aura d’autres démontages de […]

  2. Les limites de l’antisystème viennent d’être atteintes | quartierslibres - 4 août 2015

    […] pas porteurs d’émancipation. Le nationalisme français est le fer de lance de l’impérialisme d’un pays qui a colonisé tout ce qu’il pouvait depuis plus de 500 ans. Aujourd’hui le FN n’en finit pas de montrer qu’il est une organisation boutiquière de […]

  3. Frédéric Delavier, coach de la pensée raciste protéinée | quartierslibres - 17 août 2015

    […] Fort de sa culture (physique) il fait des vidéos dans lesquelles il envoie du lourd, plus que ce que ne peut soulever n’importe quel cadre médiatique du FN en matière de racisme. A grands renforts de sentences du genre « tous les noirs ont des petits mollets et un caractère joyeux parce qu’ils vivent dans un pays chaud » et « les maghrébins sont agressifs parce qu’ils viennent d’une zone dans laquelle la procréation est un problème » il finit par justifier la domination économique de l’Europe, peuplée de gens pessimistes mais bienveillants rendus prévoyants et ingénieurs grâce à un environnement climatique exceptionnel. Dégraissé de tout le superflu culturel et historique qui sert toujours aux racistes pour masquer sous le vernis de la science leur théorie des races et des cultures, son raisonnement devient un poil léger. Il enchaîne les répétitions de poncifs racistes dans ses séries, comme d’autres enquillent les séries de développé-couché à la salle de muscu pour flamber l’été sur la plage. La science lui sert souvent de base argumentaire, mais à moins d’avoir lourdement séché les cours depuis le collège et d’être à la ramasse niveau science on ne peut que remarquer que Delavier déclare entre deux péroraisons qu’il « suppose que c’est ainsi », qu’il « ne sait pas vraiment, mais que ça doit être ainsi » ou encore que « tout le monde sait que c’est comme ça ». Ces incertitudes dignes d’un monologue devant son miroir entre deux séries de biceps ne l’empêchent jamais de développer ses argumentaires pour assener au final des théories qui classent et hiérarchisent les genres, les races et les cultures. […]

  4. Ligue des tocards | Quartiers libres - 15 septembre 2015

    […] Blanrue. On doit pouvoir détester les juifs sans rêver d’une révolution qui mettrait en cause les hiérarchies sociales. Blanrue rêve que la noblesse soit contagieuse, il rêve d’être irradié de sang bleu de par […]

  5. Air France : « la fierté des nôtres » | Quartiers libres - 9 octobre 2015

    […] ». Alexandre de Juniac, c’est cette vielle France aristocratique et catholique qui te renvoie toutes les discriminations que tu as pu subir à la figure dès qu’il parle. Quand on cherche à écraser des gens ça peut […]

  6. Le fond et la forme : chez Soral, les deux sont vaseux | Quartiers libres - 23 octobre 2015

    […] basée sur une appartenance raciale, mais ils rient des conséquences du racisme pour mieux faire passer le bilan du racisme. La vanne sur Poutine en haut de l’échelle raciale face au juif Elkabach, présentée comme fine […]

  7. Une révolte qui échoue, c’est 20 ans de répression | Quartiers libres - 27 octobre 2015

    […] ressortir de mots d’ordre. Les classes dominantes ont saisi cette opportunité pour lancer une répression idéologique et médiatique de grande envergure, en reléguant la question sociale que posait cette révolte […]

  8. A qui profite la racialisation des questions sociales ? | Quartiers libres - 12 novembre 2015

    […] distingue les pauvres entre eux et on les hiérarchise en fonction des besoins du « pays des droits de l’Homme […]

  9. On serre les dents, on serre les rangs, on tient la ligne | Quartiers libres - 14 novembre 2015

    […] plateaux TV pour nous vendre leurs théories et les produits dérivés qui vont avec pour maintenir cet ordre social et légitimer une répression aveugle. On leur laisse ce terrain. On tient le notre, celui du […]

  10. On serre les dents, on serre les rangs, on tient la ligne… | Après… - 16 novembre 2015

    […] plateaux TV pour nous vendre leurs théories et les produits dérivés qui vont avec pour maintenir cet ordre social et légitimer une répression aveugle. On leur laisse ce terrain. On tient le notre, celui du […]

  11. Leur guerre, nos morts, notre réaction | Quartiers libres - 16 novembre 2015

    […] Les prochaines séquences électorales mais surtout de mobilisation populaire vont nous permettre de définir les conditions dans lesquelles nous allons pouvoir nous battre pour la paix, ici et ailleurs dans le monde. Des formations politiques auront-elles le courage et la force de porter un discours de paix entre les peuples et de lutte contre les puissants qui attisent les guerres ? L’autre option, on la connaît : dans le sillage américain ou russe, c’est la guerre impérialiste à l’extérieur et la guerre sociale et raciale sur le territoire national. […]

  12. La séance du dimanche : Le capitalisme | Quartiers libres - 6 décembre 2015

    […] tout mais un mécanisme de compétition impitoyable entre individus et classes sociales avec le racisme systémique comme charpente sociale. A ce jeu de massacre ce sont les élites du groupe majoritaire de chaque […]

  13. Clash Dieudonné / Soral : le téléphone pleure | Quartiers libres - 23 décembre 2015

    […] imaginent tenu par les juifs et les francs-maçons. Ils ont misé sur le fait que dans un pays ou le racisme institutionnel est une plaie historique et la colère des classes populaires extrêmement vive, il y aurait du monde pour suivre un homme […]

  14. L’hypocrisie de la lutte contre le terrorisme | Quartiers libres - 12 janvier 2016

    […] ministre de la République française c’est La réponse. Pas besoin de chercher à comprendre. Ils sont le mal et nous le […]

  15. Les hordes de migrants, reflet de la civilisation européenne | Quartiers libres - 18 janvier 2016

    […] les conditions de vie de la femme sont bien pires qu’ailleurs, pour des raisons bien évidemment culturelles et raciales, voire climatiques. On peut même douter de leur […]

  16. Non, les policiers n’ont pas une totale impunité | Quartiers libres - 19 janvier 2016

    […] des ratonnades des années 70 jusqu’aux crimes racistes et sécuritaires il y aurait une « logique systémique ». Quel rapport en entre les disparitions de Zyed Benna et Bouna Traore, Makomé M’Bowolé, […]

  17. La société israélienne: un condensé d’inégalités | Quartiers libres - 8 février 2016

    […] via des publicités aujourd’hui sur les murs en Israël est comparable à celui qui sévit en Europe. Il y a juste encore un peu de difficulté à conjuguer la devise républicaine d’un pays […]

  18. Qui aime Trump aime la Police | Quartiers libres - 11 mai 2016

    […] aux fins de mois difficiles, à l’accès aux soins et à l’éducation en pleine régression, au racisme d’état et aux discriminations qui nous pourrissent la vie pour se rendre compte de la chance qu’on a […]

  19. Les paradoxes de Dallas | Quartiers libres - 15 juillet 2016

    […] blancs ne sont le témoin de rien. Illusion d’optique et consensus médiatique se rejoignent : tirer sur du blanc c’est plus salissant… Cette attaque entre ex-bidasses américains permet à la presse de tordre la réalité US en […]

  20. Meurtres de masse de Nice : made in America ou made in Daech ? | Quartiers libres - 16 juillet 2016

    […] peu d’élus. Pour faire le tri et diviser, les discriminations raciales sont un instrument de gestion efficace pour le système. Dans les marges, pour les plus bancales d’entre nous, se renforce alors l’attirance pour les […]

  21. Meurtres de masse de Nice : made in America ou made in Daech ? – ★ infoLibertaire.net - 16 juillet 2016

    […] Pour faire le tri et diviser, les discriminations raciales sont un instrument de gestion efficace pour le système. Dans les marges, pour les plus bancales d’entre nous, se renforce alors l’attirance […]

  22. Les paradoxes de Dallas – ★ infoLibertaire.net - 17 juillet 2016

    […] témoin de rien. Illusion d’optique et consensus médiatique se rejoignent : tirer sur du blanc c’est plus salissant… Cette attaque entre ex-bidasses américains permet à la presse de tordre la […]

  23. Meurtres de masse de Nice : Made in America ou Made in Daech ? – eschatologiablog - 19 juillet 2016

    […] peu d’élus. Pour faire le tri et diviser, les discriminations raciales sont un instrument de gestion efficace pour le système. Dans les marges, pour les plus bancales d’entre nous, se renforce alors l’attirance pour les […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :