Séance du dimanche. L’armée secrète arménienne 2015

24 Mai

larmre_secrte_armrnienne_combat_-r_archive_personnelle_libre_de_droitsLiban 1975, les éléments les plus radicaux de la Fédération Révolutionnaire Arménienne (FRA), les plus jeunes, notamment, font scission et fondent l’ASALA, l’Armée Secrète Arménienne pour la Libération de l’Arménie. Les causes de la rupture avec la FRA sont directement liées à la guerre civile libanaise, une grande partie de la diaspora arménienne étant installée au Liban depuis l’exode de 1915 consécutif au génocide orchestré par les Turcs à leur encontre. L’ASALA reproche à la FRA sa neutralité, voire son penchant pour les phalangistes chrétiens, alors qu’elle prend clairement partie pour les groupes armés palestiniens de gauche, en particulier le FPLP et le FDPLP.
Le documentaire, réalisé par un colectif de cinéastes et diffusé à la télévision cette année, revient sur les dix ans d’activisme de l’ASALA (1975-1985), à partir d’images d’archives et d’entretiens avec d’anciens membres de l’organisation. Il retrace les actions de l’ASALA, essentiellement des attentats contre des représentants de l’État turc et d’autres personnages considérés coupables de nier le génocide arménien. Le but était en effet de faire reconnaître la responsabilité turque dans les massacres systématiques de 1915 et de militer pour la libération de l’Arménie historique, c’est-à-dire la réunification de l’Arménie encore « soviétique » et des territoires sous souveraineté turque vidés de leur population lors des campagnes de 1915.

United_ArmeniaL’ennemi est clairement l’État turc et des alliances sont passées avec les Kurdes du PKK et une bonne partie des groupes armés de gauche d’Europe occidentale. Un retour au cœur des années de lutte armée des années 1970-80, dans lequel on retrouve, sans complaisance, la question de la limite entre l’action militaire et le terrorisme aveugle induit par un militarisme dogmatique, certains attentats de l’ASALA ayant tué et blessé bien au-delà de leur cible. Une question à laquelle se sont trouvés confrontés à peu près toutes les organisations politico-militaires de l’époque.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :