La logique coloniale française : Des Basques aux Algériens, de la colonisation « intérieure » à la « colonisation extérieure

24 Juil

Le blog de Saïd Bouamama

 Le discours sur la République et les « valeurs de la république » ont connu un retour fulgurant sur le devant de la scène politique et médiatique à l’occasion des attentats de janvier 2015 et de leur instrumentalisation idéologique par Manuel Valls. Le roman national construit par la classe dominante, comme idéologie de justification et de légitimation de son pouvoir, s’est de nouveau déployé avec ses concepts lourds et ses oppositions binaires (universalisme contre particularisme, modernité contre réaction, lumières contre obscurantisme, assimilation contre communautarisme, etc.). Nous nous sommes expliqués à maintes reprises sur les enjeux de cette séquence historique qu’a été « je suis Charlie[i]». Nous voulons aujourd’hui faire le point sur ce qui rend possible une telle instrumentalisation : l’intériorisation massive dans une partie importante de la gauche du mythe de la « mission civilisatrice » comme outil d’émancipation des peuples de France à l’interne de l’hexagone, puis des peuples et nations d’Asie…

View original post 1 904 mots de plus

Advertisements

Une Réponse to “La logique coloniale française : Des Basques aux Algériens, de la colonisation « intérieure » à la « colonisation extérieure”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Made in America : l’oncle d’Amérique | Quartiers libres - 15 mai 2016

    […] après l’avoir exporté pendant trois décennies dans le sud-est asiatique. L’histoire coloniale et migratoire de la France fait de nos quartiers un réservoir important de ressources humaines, à […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :