Nessbeal / Rap de tess

4 Sep

 

Ne lui mets pas de fond de teint, sinon il te met un gun sur la tempe
Je fais pas semblant sanglante est la pente
Le moral sur la détente j’suis pas sûr de passer le printemps
Les rimes dans l’acide, suicide c’est l’attente
Droit dans le mur j’y vais et les autres se sauvent en courant
C’est la mélodie du pauvre non y aura pas de main-courante
Encerclé j’vais pas m’rendre, je pillave la coupe du trépas
Je suis déjà mort quand tu viens me prendre
Je suis la faucheuse pour les clones, Roi sans couronne
Quand souffle devient cyclone y a de la TNT sur le trône
Sur la tête de mon Glock j’opère en binôme
Y a la mort en featuring depuis que je suis môme
Et je suis pas une icône ensanglantées sont les psaumes
Je suis né en marge de l’humanité, empoisonnés
Sont les mots, empoisonnées sont leur aumônes
Y a du plomb, dans le dos à l’aube
Faut que je rende hommage à mon dôme

Si t’as le buzz de la presse, moi j’ai le buzz de la tess
Les gros joints de beuh mon son tourne dans les caisses
NE2S c’est la tess qui passe labes
NE2S c’est du rap de tess
Je me sens plus proche de la fosse que du gros gamos
M’éloigne du gros pave me rapproche de la garde av
L’entrée éventrée un no man’s land jonché de cadavres
En c’mois lunaire c’est le ramdam je frôle la crise d’asthme
Le retour au chantier je remonte l’échafaudage
Le rap c’est pas un métier imagine De Niro au chômage
On paye des impôts à nos bourreaux, collatéraux sont les hommages
Y a les arrières latéraux M.O click pour le calibrage
Chante pas ma vie de you-voi pour émouvoir
Y a la tess dans les organes mon block je dois pas les décevoir
Y aura pas le temps de dire beslama ni même au revoir
Trop de pression dans la mâchoire c’est vivre sur une lame de rasoir
Acculé je me sens encerclé comme Arafat, à découvert de Hasanat
Dans le Sahara je me déshydrate
Donne-moi juste une date que j’atteigne Ouarzazate
Qu’on se souvienne que je me suis battu pour payer la dot

Je t’avoue que cette vie m’ennuie
Éternel conflit en moi, je sais pas si je passerais cette nuit
Dans l’espérance de vie s’amenuise
Ma terre promise Bring the pain pour berceuse ou l’son de la tronçonneuse
Et j’suis pas une donneuse
L’honneur avant le Janaza poésie HLM je suis bombe humaine à Gaza
Banlieusard je transforme mes rêves en cauchemars
Et j’en ai marre de cette vie de zonard je largue les amarres

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :