Soklak – Inadapté

8 Oct

 

On est tous là a s’demander c’qu’on fout sur cette planète
Certains cherchent la réponse En éclusant des canettes
En abusant des plaquettes d’autres s’cloisonnent dans le paraître
On besoin de « C » pour relever la tête et disent demain j’arrête
Aux manettes toujours les mêmes types pas net
Ethique au raz des pâquerettes architectes du racket
Mais t’inquiet bien qu’on ai les mirettes bordées de valises
On a capté que dans la détresse humaine rien ne les scandalise
Alors cette terre de misère ils la vandalisent on nom du profit
Et c’est nos libertés qu’ils atrophient
Les schmits étaient nos héros a

l’époque des Technicolor
Maintenant on craint les flashs des girls qui te mènent sous le mirador
La colique est télévisuel pratique du mensonge comme un rituel
T’étonne pas de te faire marave quand tu viens filmer nos ruelles
A ma cause j’suis fidel comme castro Outillé comme casto
et postillonne à la gueule des schmits quand j’ai une gastro

j’représente pour les gens simples qui pensent compliqué
ceux qui observent le système et se sentent inadaptés
j’représente ceux qui mélangent neutrinos et rap appliqué
ceux qui ouvrent leur gueule quand c’est genre contre indiqué

On en a mare de s’casser le cul Pour 8 euros de l’heure
Pendant que le pdg Hésite entre jet et sea cruiser
Et ce grâce a des diplômes falch En école privée
Et le cash craché grassement Par des darons fortunés
Ya de l’or dans nos plumes Mais ils préfèrent qu’on se brise l’échine
Pour pas qu’on brise les chaines Et qu’on reste ses figurines
qu’ils font valdinguer a souhait Pour que les notables Baisent dans la soie
Mais a la final ya qu’en la revolte qu’on a la fois
Sous le jout du medef et d’un smic a la ramasse
On fait les courses chez liddle Tout en rêvant de bouffer des gambas
Le diabete l’obésité le cancer du derche font rage
Et pour s’alimenter bio Faudrait taper des braquages
Cherie j’suis désolé j’ai pas les tunes pour t’emmener en weekend
Mais mille et une manière de te montrer combien j’taime
malheureusement les femmes modernes n’en n’ont plus rien a foutre
et préfèrent s’maquer avec des plouk qui touchent des salaires de joueurs de foot
l’esclavage est moderne et ca dépend lde ton curriculum
la couleur de ton épiderme et la façon dont tu te nome
la norme elle prédomine leur façon de penser
les gens comme toi et moi ils aimeraient en jacter au passé
on s’accroche a nos rêves les phalanges sanguinolentes
meurtrissant nos plèvres pour un court instant de détente
entre 2 shots entre 2 lattes on a le grammage adéquat
partage ton breuvage sacrilège que j’trinque avec oit

from LE MARGINAL, released June 9, 2014
Voix : Soklak
Instrumental : SuperVillain (Grim Reaperz)
Scratchs : Crown
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :