Frantz Fanon, penseur et militant décolonial

8 Déc

EK_FANON

La Fondation Frantz Fanon organise à l’Institut du monde arabe une rencontre exceptionnelle le 9 décembre 2015 de 9h à 19h.

Frantz Fanon, né en 1925 à La Martinique est mort le 6 décembre 1961, six mois avant l’indépendance de l’Algérie pour laquelle il avait tant milité. Psychiatre de formation, il était devenu en 1953 médecin chef d’une division de l’hôpital psychiatrique de Blida. Son savoir scientifique se trouvait confronté au fait colonial. Pour lui c’était la colonisation qui entrainait une dépersonnalisation du colonisé.

Confronté à la réalité, il s’engage aux côtés de la résistance conduite par le FLN qu’il rejoint à Tunis. En même temps il écrit des livres qui ont marqué la pensée de son époque et de la nôtre, dont les plus connus sont « Peaux noires et masques blancs » et « Les damnés de la terre ».

L’objectif de cette rencontre est d’approfondir la connaissance de l’oeuvre et de l’action d’un intellectuel engagé politiquement pour la libération des peuples et la pensée en action d’un psychiatre animé par la volonté de réinsérer ses patients dans le champ social. Les intervenants, universitaires ou issus du monde associatif, venant de multiples horizons culturels et politiques, apporteront une diversité d’éclairages et de points de vue sur la dimension actuelle des analyses de Frantz Fanon pour l’émancipation et la désaliénation.

Programme :

9h30 – 9h45
Ouverture de la journée : Présentation de la Fondation Frantz Fanon et de la problématique des rencontres
François Gèze, Fondation Frantz Fanon

9h45 – 10h15
Conférence inaugurale : Confrontation ou dialogue de civilisation ?
Hatem Bazian, Berkeley University

10h15 – 11h30
Première table ronde : Fanon philosophe, Fanon psychiatre
* Robert Young, New York University, Le théâtre révolutionnaire de Frantz Fanon et Présentation de Écrits sur l’aliénation et la liberté (recueil de textes inédits de Frantz Fanon, La Découverte, octobre 2015, sous la direction de Robert Young et de Jean Khalfa, University of Cambridge).
* Samah Jabr, psychiatre en Palestine, Exercer la psychiatrie en Palestine occupée, les enseignements de Fanon.
* Marjorie Jung, doctorante à Paris-IV, Politique, psychiatrie et poétique : la figure de l’homme nouveau dans l’œuvre de Frantz Fanon).
Modérateur : Samuel Marie-Fanon, Fondation Frantz Fanon

11h30 – 12h30

Deuxième table ronde : Du Sud au Nord, les résonnances différenciées du message de Fanon
* Magali Bessone, Université de Rennes-1, La réception de Frantz Fanon en France.
* Hamzat Boukari-Yabara, chercheur associé à l’EHESS, La réception de Fanon en Afrique subsaharienne : un enjeu de générations.
* Saleh Mosbah, Faculté des lettres et des sciences humaines de Sfax et Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis, La réception de Frantz Fanon dans le monde arabe.
* Cornel West (par vidéo), Princeton University, L’héritage de Fanon dans la pensée afro-américaine contemporaine.
Modérateur : François Gèze, Fondation Frantz Fanon

12h30 – 14h
Pause-déjeuner libre.

14h – 15h15

Troisième table ronde : Fanon, poésie, littérature et engagement
* Norman Ajari, université Toulouse-Jean Jaurès, La conférence de Fanon sur « Racisme et culture », soixante ans après. Sur les imaginaires européens de l’homogénéité.
* Nelson Maldonado Torres (par vidéo), Rutgers University, Césaire, Fanon et le tournant décolonial.
* Marc-Alexandre Oho Bambe, slameur et poète (en collaboration avec Gaël Faye, slameur et poète), Fanon, guerrier silex.
* Lamine Sagna, anciennement Princeton University et université Paris VII-Denis Diderot, La poétique fanonienne dans la pensée de Cornel West.
Modérateur : Jean-Paul Rocchi, professeur à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée.

15h20 – 16h20
Documentaire (26 minutes) : Fanon hier, Fanon aujourd’hui : regards croisés
Présentation : Hassane Mezine, réalisateur.

16h30 – 18h30
Quatrième table ronde : Fanon et les crises contemporaines
* Ramon Grosfoguel, Berkeley University, Possibilités et impossibilités d’alliances politiques entre la gauche occidentale et les mouvements décoloniaux face à une crise de civilisation : quel apport de la pensée de Fanon ?
* Thomas Deltombe, éditeur à La Découverte, Frantz Fanon et l’islamophobie en France.
* Mireille Fanon Mendès-France, Fondation Frantz Fanon, Le concept d’universalisme revisité à la lecture de Frantz Fanon.
Modérateur : Gustave Massiah, Fondation Frantz Fanon

18h30 – 19h00
Clôture de la journée : Ramon Grosfoguel.

Informations pratiques
Quand
Mercredi 9 décembre 2015, de 9h à 19h

Salle du Haut Conseil, 9ème étage
Combien
Entrée libre sur inscription : rencontresfondationfrantzfanon@gmail.com

Fanon_QL

2 Réponses to “Frantz Fanon, penseur et militant décolonial”

Trackbacks/Pingbacks

  1. La séance du dimanche : Les massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945 | Quartiers libres - 8 mai 2016

    […] Frantz Fanon qui s’est engagé contre le nazisme prendra logiquement fait et cause pour la lutte du peuple algérien. Il explique parfaitement pourquoi les casseurs et les terroristes qui luttent contre le pouvoir dominant sont obligés de ne pas faire dans la dentelle: […]

  2. La séance du dimanche : Les massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945 | ★ infoLibertaire.net - 8 mai 2016

    […] Frantz Fanon qui s’est engagé contre le nazisme prendra logiquement fait et cause pour la lutte du peuple algérien. Il explique parfaitement pourquoi les casseurs et les terroristes qui luttent contre le pouvoir dominant sont obligés de ne pas faire dans la dentelle: […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :