Clash Dieudonné / Soral : le téléphone pleure

23 Déc

L’enregistrement audio qui tourne sur le Net depuis quelques jours et qui met à nu la relation entre Soral et Dieudo vient confirmer ce que nous avons été nombreux à annoncer et à décrire sur le fonctionnement de ces deux entrepreneurs. Malgré leur capacité à raconter les pires âneries, droits dans leurs bottes, les deux compères vont avoir du mal à nous expliquer que c’est un coup du Mossad : « derrière chaque interlocuteur téléphonique, il y a un sioniste » ?

frères de quenelle
L’écoute de cette bande son téléphonique, où Dieudo dégoise son mépris pour Soral et sa cour, ramène l’union sacrée des deux leaders du « front de la foi » luttant contre Satan et ses légions de francs-maçons pédocriminels et ses hordes de voyous « américano-resalafisés-talmudistes » à ce quelle est concrètement : un simple slogan de vente à destination un public avide de consommer des produits dérivés de la « dissidence ».
On aurait du mal à compter les vidéos qui pullulent sur le Net dans lesquelles les deux compères plastronnent depuis 2005 en se revendiquant héritiers de la « Résistance » tout en jouant sur le registre idéologique et les codes de la kommandantur : « notre honneur s’appelle fidélité ». Les mensonges les plus énormes sont comme les quenelles, ils se dégonflent une fois à découvert.
Retour brutal au réel. « Dieudo et Soral », d’après Dieudo lui-même, n’est ni une amitié sincère, ni un compagnonnage militant. En somme pas une résistance authentique, juste un slogan publicitaire, du marketing.

dieudonné_soral_complicité
Aujourd’hui, l’union sacrée y est décrite comme un simple partenariat d’affaires, sans aucune convergence idéologique.
Alain, tes histoires d’argent finissent toujours mal. Après Cardet, c’est au tour de Dieudo de te lâcher.
On pourrait presque en rire en repassant les meilleurs passages de leurs prestations comme « la LDJ m’a tuer, mais je me soigne » ou encore « l’Iran m’a passé 300 000 euros pour 1,23% aux européennes de 2009 ». Leur collaboration leur a permis de plumer leurs fans, mais elle a surtout reposé sur un fond politique que Dieudonné a largement contribué à diffuser. Maintenant que le temps se gâte, le clown désabusé veut faire oublier sa collaboration en lâchant Soral. Il a tellement pris les gens qui l’applaudissent pour des abrutis, qu’il doit sans doute espérer qu’ils le sont vraiment.
Dans cet enregistrement audio pirate, en filigrane, Alain Soral apparaît tel que nous l’avons toujours décrit : bas, vénal, fort avec les faibles et faible avec les forts. En un mot : mesquin. Ce petit lâchage lors d’une conversation téléphonique privée permet à Dieudonné de se mettre à distance maladroitement d’E&R et Soral. C’est malhabile, car il faut avoir une mémoire de poisson rouge pour oublier le rôle joué par le locataire du Théâtre de la Main d’Or dans cette aventure « métapolitique » de l’extrême droite française. Dieudonné a servi la soupe aux fafs lors de ses rencontres avec Jean-Marie Le Pen ou celle avec Serge Ayoub.

dieudonné ayoub

La perle des gens de maison, un larbin exemplaire. Pour celles et ceux qui ouvrent les yeux maintenant, on peut rappeler que Dieudonné récite le bréviaire du racisme depuis son passage à Radio Courtoisie chez Serge De Becketch et qu’il défend la doxa nationaliste révolutionnaire des « périphéries contre le centre » depuis 10 piges.
Il a été le parfait tirailleur de l’extrême droite française pour atténuer dans nos quartiers l’effet repoussoir du FN. Son soutien au FN et sa proximité avec Jean-Marie Le Pen ont contribué à la normalisation du FN dans nos quartiers alors même que pour le FN nous restons des cibles prioritaires.

FN_campagne_régionalesIDF2015Il a été la version mainstream de ce que les fascistes avaient expérimenté un peu plus tôt avec l’épisode pilote « Kemi Seba et les skinheads ».
Autour de Dieudonné s’est nouée une alliance tacite entre l’extrême droite traditionnellement antisémite focalisée sur ses marottes ancestrales (les juifs et les francs-maçons) et l’extrême droite moderne plus sensible au combat civilisationnelle contre l’islam. L’extrême droite antijuive française a utilisé Dieudonné pour monter à l’assaut d’un système qu’ils imaginent tenu par les juifs et les francs-maçons. Ils ont misé sur le fait que dans un pays ou le racisme institutionnel est une plaie historique et la colère des classes populaires extrêmement vive, il y aurait du monde pour suivre un homme à la peau noire libérant la parole raciste en détournant la colère des gens sur les juifs.
L’extrême droite a ainsi gagné sur deux tableaux : d’une part, grâce à Dieudonné, les classes dominantes peuvent expliquer, preuves à l’appui, que les arabes et les noirs sont racistes de manière congénitale et qu’ils doivent être éduqués à coup de lattes, comme au temps des colonies, cher à Soral. De l’autre, les divisions de « quenelliers » décorées de l’ordre du mérite de l’ananas ont cru pouvoir se réconcilier avec les lyncheurs d’extrême droite et ont fournis quelques troupes de choc pour les mauvais combats.
Les nationalistes français, vaillants guerriers gaulois, se sont planqués derrière les bronzés (comme à Douaumont ou Monte Cassino, on ne change pas une équipe qui gagne) pour dynamiter les barrières morales qui empêchaient le retour de leurs mots d’ordres sur le devant de la scène. En faisant rire du racisme et principalement de l’extermination des juifs d’Europe, en donnant des tribunes à des négationnistes comme Faurisson, Dieudonné a permis à l’extrême droite d’occulter son bilan et de devenir une plaisanterie acceptable : elle n’était plus comptable d’une guerre mondiale ni de persécutions racistes en Europe puisque tout cela n’avait pas existé ou avait été exagéré. Dans le même temps, ses présences aux cotés de Jean-Marie Le Pen normalisaient le FN. Il a rendu de sacrés services à l’extrême droite de Philipot et Marine Le Pen.
Cette alliance tacite entre ces extrêmes droites s’incarne dans les fondateurs et protecteurs d’E&R, les gudards Chatillon et Peninque, qui peuvent avoir un pied dans la dissidence en carton et l’autre dans les hautes sphères du FN mariniste mais surtout la tête dans le merveilleux monde des affaires. L’argent, toujours l’argent…
Dieudonné a été le nègre de maison de l’extrême droite française, à tel point (si on peut toutefois lui accorder de la sincérité à quelque moment que ce soit) qu’il semble avoir peur des résultats de son travail. C’est un peu comme Oppenheimer avec la bombe atomique. Derrière chaque catastrophe, il y a un … (refrain connu)

Dieudonné_JMLP_Chatillon
Il envisage aujourd’hui de fuir la France après une dernière tournée pour vider les fonds de tiroirs de son public le plus indulgent et remplir son matelas de cash.
La fuite au Cameroun, pour se réfugier dans sa villa, devient donc un projet assumé par « le comique le plus doué de sa génération ». Son génie a consisté à faire passer son premier degré pour de l’humour, à gagner énormément d’argent en vendant les pires saloperies.
Pour dormir tranquille, sachant qu’il nous laisse dans la merde face aux assauts de l’extrême droite, il se désolidarise de ses partenaires d’affaires et compagnons de route politiques.
Cet enregistrement pirate tombe à point nommé : il y a peu de temps E&R clamait que Dieudonné appelait à voter pour Marion Maréchal Le Pen, celle qui nous déteste le plus. Soit il s’agit d’une tentative de desserrer l’étau, soit c’est l’occasion de montrer sa traîtrise.

ER_Dieudonné_Marion

Dans ce panier de crabes manipulateurs, rien ne sert de savoir qui crache sur qui en premier : il faut juste mesurer les hectolitres de glaviots déversés.
Alors que Soral et ses petits bourgeois d’E&R aux mœurs déjantées apparaissent pour beaucoup d’entre nous pour ce qu’ils sont – un SOS racisme au service du FN – Dieudo cherche a s’éloigner d’une expérimentation politique de « bobos  haineux » qui rament pour être un ersatz de l’Action Française.

Tintin "Lapierre" reporter et Poupeto

Tintin « Lapierre » reporter et Poupeto

C’est sur ce triptyque « Juifs/Métèques/Franc-maçons », marqueur idéologique de l’Action Française que Dieudonné et Soral ont réussi à mobiliser des sympathisants en vendant une explication du monde aussi simpliste que délirante. Les milliers de gens qui ont fait la quenelle pour un oui et un non ont aujourd’hui du mal à assumer la cohérence de cet engagement aux côtés de l’extrême droite. Ça va être encore plus dur maintenant que Dieudonné se tire en loucedé.
Fini l’univers comique, retour au politique. Il va devenir de plus en plus compliqué d’assumer ce geste de rebelle à deux balles. L’engagement militant pro Dieudonné va être aussi brillant à défendre que des excès un lendemain de cuite. Il ne reste pour ceux qui se sont fait attraper par la patrouille judicaire ou médiatique que le marquage au fer rouge de cette expérience politique qui mixe Drumont et Pétain avec les couleurs d’une pub pour Benetton.

ER_COLO
Pour tous ces idiots utiles de la « dissidence », aucune solidarité concrète à attendre de leur maître à rire. Il n’y aura pas de petit chèque de soutien de la part de Dieudonné, il sera tranquillement à l’abri des coups dans sa demeure néo-coloniale au Cameroun. Il pourra enfin devenir le « petit blanc » riche qu’il a toujours désiré être. Pas de retour de cash pour tous ceux qui auront payé pour lui ses condamnations pour antisémitisme, ou qui auront souscris à sa Bananassurance, qui se révèle n’être qu’un comparateur d’assurance.

dieudonné_flambeur
Après SOS Racisme au service du PS qui a transformé la lutte contre le racisme en chapelet de bons sentiments, objets de compassion pour dames patronnesses, c’est au tour d’E&R et de son monde de gaulois déjantés et pleutres de nous appeler à taper sur des juifs responsables de tous les malheurs sur cette terre, tout en nous sommant de chanter la Marseillaise pour honorer la grandeur de la France, colonisatrice et civilisatrice. Amen.
La Révolution n’est pas un dîner de gala, elle ne s’achète pas non plus à la billetterie du Théâtre de la Main d’Or. Lorsqu’une alternative se présentera, et c’est une question de temps, on aura l’occasion de constater si les « quenelliers repentis » trouveront la force de s’engager pour lutter contre les inégalités sociales ou s’ils préfèreront regarder avec nostalgie la manière dont Dieudonné s’est foutu de leur gueule.

Publicités

5 Réponses to “Clash Dieudonné / Soral : le téléphone pleure”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Des clics de la dissidence | Quartiers libres - 8 janvier 2016

    […] On l’a vu d’abord avec le limogeage d’une partie du personnel dissident. Depuis, les règlements de comptes sordides se succèdent pour gratter des parts de marchés de l’entreprise de divertissement à caractère […]

  2. Soral : PME, MMA, blablabla | Quartiers libres - 11 février 2016

    […] donc trouver de nouveaux créneaux pour maintenir son standing. Durant 10 ans, Soral a roulé en tandem avec Dieudonné : il assurait la partie baratin à caractère théorique du binôme quand son complice […]

  3. Rachida Brahim, une enquête sociologique en 180 secondes | Quartiers libres - 12 septembre 2016

    […] quoi, sur le Net, les moteurs de recherches renvoient vers ce qui fait fonctionner le commerce : le clash, les insultes, la science-fiction, et le caniveau. Il ne tient qu’à nous d’inverser la […]

  4. Après la quenelle, la carotte. | Quartiers libres - 23 septembre 2016

    […] toucher de Midas à l’envers. Tout ce que Dieudonné touche est irrémédiablement transformé en pourriture. On y voit Dieudonné offrir au Professeur Oberlin 1.000.000 ! de francs CFA, soit l’équivalent […]

  5. Egalité et approximations | Quartiers libres - 25 novembre 2016

    […] en sauvant le pays d’une « balkanisation » à l’époque où le tandem Soral-Dieudonné était n°1 du buzz sur le Net. Qui se rappelle de cette époque lointaine durant laquelle beaucoup […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :