Bonne année pour le gouvernement socialiste, ça se dit « Goodyear »

13 Jan

Il y a 4 ans le candidat à la primaire socialiste Hollande était venu faire de la retape chez les ouvriers de Gooyear en lutte.

hollande_goodyear

Aujourd’hui, la Justice française (c’est un Procureur sous l’autorité de Christiane Taubira qui a fait le réquisitoire)  condamne ces ouvriers qui, dos au mur, ont choisi de ne pas se résigner mais de lutter avec les moyens dont ils disposaient. Les fameux corps constitués (police, justice, armée…) ont toujours le sens de l’ordre avant celui de la justice, ils nous le confirment une fois de plus.

Le parti dont Hollande et Valls sont les dirigeants n’en fini plus de trahir économiquement les classes populaires dont il prétend défendre les intérêts. Pour ce faire il s’appuie sur les structures étatiques dont la fonction se réduit à surveiller et punir les pauvres.

De la prison ferme pour des grévistes. C’est le reflet du rapport de force défavorable actuel que nous subissons actuellement.

Le renoncement à lutter contre les inégalités et changer la structure économique de la société pousse cette élite politique prétendument de « gauche » au tout sécuritaire et à accentuer les inégalités de traitement. C’est ainsi que le droit du sang via la déchéance de nationalité va entrer dans la constitution de la « République« .

Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple.

Cette phrase ironique de Berthold Brecht devient une option politique viable et elle pave l’accès au pouvoir du Front National. Plutôt que de résorber les inégalités économiques et sociales, de lutter contre le pouvoir du fric et des entreprises, le parti « socialiste » inscrit le racisme dans la constitution et permet une concurrence sauvage et violente entre pauvres.
Le tout nous est emballé par les défenseurs de la finance (Macron, Valls, Hollande et tout ce qui se trouve à leur droite) comme nécessaire au nom de l’intérêt commun et de la lutte contre le terrorisme et la violence.

L’inversion des rôles dans le discours dominant, c’est un classique.

Goodyear 2016, le ton est donné pour bien commencer l’année.

Advertisements

13 Réponses to “Bonne année pour le gouvernement socialiste, ça se dit « Goodyear »”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Non, les policiers n’ont pas une totale impunité | Quartiers libres - 19 janvier 2016

    […] des forcenés pour expliquer que la police et la justice sont des corps constitués destinés à protéger les intérêts des classes possédantes et que la vie d’une personne compte moins qu’une grosse somme […]

  2. Daech entre anachronisme et pop culture | Quartiers libres - 25 janvier 2016

    […] de la forme est à l’exact opposé du message véhiculé et de l’objectif déclaré: une telle inversion est une caractéristique de la pensée dominante. C’est le discours du choc des civilisation […]

  3. La société israélienne: un condensé d’inégalités | Quartiers libres - 8 février 2016

    […] l’hypocrisie, les injustices existent et il faut s’y résigner. Avec la destruction du code du travail, il va sans doute être possible de payer les gens en fonction de leur couleur de peau de manière […]

  4. Solidarité inacceptable, grève criminelle | Quartiers libres - 11 février 2016

    […] la RATP aient débrayé pour un motif aussi futile que la condamnation à de la prison ferme pour les ouvriers de l’usine Good Year d’Amiens ?! Hein ? Rien à voir ! De quoi ils se mêlent ?! Des pneus et des métros, […]

  5. Tout le monde déteste la police | Quartiers libres - 9 avril 2016

    […] du pouvoir ne se cantonne plus aux jeunes des quartiers populaires. C’est devenu la règle pour l’ensemble de la société des lors qu’elle conteste l’ordre établi. Il suffit pour s’en rendre compte de compter le […]

  6. Tout le monde déteste la police | ★ infoLibertaire.net - 12 avril 2016

    […] ne se cantonne plus aux jeunes des quartiers populaires. C’est devenu la règle pour l’ensemble de la société des lors qu’elle conteste l’ordre établi. Il suffit pour s’en rendre […]

  7. Finkielkraut viré de la « nuit debout » : une leçon politique | Quartiers libres - 20 avril 2016

    […] autoproclamés de la démocratie qui ont des sentiments à géométrie variables. Lorsque des travailleurs, des chômeurs ou des lycéens se font taper dessus par les Forces de l’Ordre alors qu’ils sont […]

  8. Qui aime Trump aime la Police | Quartiers libres - 11 mai 2016

    […] Parce que les policiers, c’est bien connu, constituent l’ultime rempart contre les barbares des banlieues, les musulmans, les gauchistes, les syndicalistes qui représentent un véritable péril pour la « France » et les « français ». […]

  9. Finkielkraut viré de la « nuit debout » : une leçon politique – ★ infoLibertaire.net - 15 juin 2016

    […] de la démocratie qui ont des sentiments à géométrie variables. Lorsque des travailleurs, des chômeurs ou des lycéens se font taper dessus par les Forces de l’Ordre […]

  10. Made in America : Studio Praxis, pour une poignée de dollars | Quartiers libres - 21 juin 2016

    […] France a toujours eu du retard par rapport aux States. A défaut du « changement maintenant », grâce à ces structures du « made in america » on aura peut-être Obama dix ans après les […]

  11. Un monde (de) malade – ★ infoLibertaire.net - 28 juillet 2016

    […] assassins sont autant des islamistes que le gouvernement Hollande est de gauche. Telle est la conclusion à laquelle on arrive quand on regarde le parcours du tueur de masse […]

  12. Un monde (de) malade | Quartiers libres - 30 juillet 2016

    […] assassins sont autant des islamistes que le gouvernement Hollande est de gauche. Telle est la conclusion à laquelle on arrive quand on regarde le parcours du tueur de masse de […]

  13. La police est républicaine, l’injustice sociale aussi. | Quartiers libres - 27 octobre 2016

    […] un rapport de force avec leur hiérarchie qui laissent songeur les salariés d’Air France, les Goodyears et autres […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :