La société israélienne: un condensé d’inégalités

8 Fév

Bien souvent les médias français présentent l’État d’Israël comme l’avant poste de la « civilisation » face aux hordes de barbares arabes et/ou musulmans décrits comme terroristes par nature.

La « civilisation » pour les dominants c’est la sphère d’influence européenne. Il faut se rappeler de la complaisance vis à vis de l’Afrique du Sud du temps de l’apartheid. Les polémistes de droite de l’époque décrivaientt cet enfer raciste comme un oasis de paix au milieu de « sauvages » africains.

Le racisme décomplexé qui s’affiche via des publicités aujourd’hui sur les murs en Israël est comparable à celui qui sévit en Europe. Il y a juste encore un peu de difficulté à conjuguer la devise républicaine d’un pays comme la France , les droits de l’Homme que les pays occidentaux exportent à grands renforts de bombes et la légalisation d’une hiérarchie économique basée sur l’origine ethnique, la couleur de peau ou la religion supposée des gens. Ce serait l’occasion d’inscrire une bonne foi pour toutes dans la loi le fait qu’à travail équivalent les femmes sont moins bien payées que les hommes. Fini l’hypocrisie, les injustices existent et il faut s’y résigner.
Avec la destruction du code du travail, il va sans doute être possible de payer les gens en fonction de leur couleur de peau de manière officielle dans pas longtemps. Israël est à l’avant garde de ce qui nous attend si on ne réagit pas.

Murs, inégalités, discriminations légalisées, état d’urgence permanent.

En France début 2016, le slogan qui domine c’est « les français d’abord ». Parmi les « français » on sait désormais que du PS au FN on considère que certains français sont moins égaux que d’autres, que les immigrés encore moins et les sans papiers et réfugiés n’ont pas à etre traités humainement. Au nom de la lutte contre le terrorisme et autres « priorité aux français », les dominants (à 90% blancs et catholiques) vont nous sans doute  nous proposer de passer de la trop « politiquement correcte » discrimination à l’embauche à des grilles de salaires ajustées aux origines sociales qui prennent en compte des différences entre individus.

On soutient la lutte du peuple palestinien parce qu’on se bat pour l’égalité et la justice économique et sociale.

Voici un aperçu de la violence sociale et raciste qui sévit dans la société israélienne :

 

pub_racisme_décomplexé

« Vous avez besoin d’une femme ménage? Vous en avez marre de payer des amendes parce que vous employer des étrangers illégaux? Vous refusez d’employer une Arabe en raison des problèmes de sécurité? Vous en avez marre d’employer légalement des travailleurs temporaires qui vous intentent des procès?
Il existe une solution: nous fournissons des prestations de nettoyage uniquement effectuées par des travailleuses légales.
Travailleuses d’Afrique: 49 shekels de l’heure.
Travailleuses d’Europe de l’Est: 52 shekels de l’heure.
Travailleuses israéliennes d’origine européenne (ashkénaze): 69 shekels de l’heure. »

Affiche photographiée le vendredi 05 février 2016, Tel Aviv

Source

%d blogueurs aiment cette page :