Livre du samedi : Le Pendule de Foucault / Umberto Eco

20 Fév

Umberto Eco

 

Présentation de l’éditeur:  « Trois piliers de la maison d’édition Garamond, Belbo, Diotallevi et Casaubon, jouant avec leur intelligence, trouvent les bons indices d’un complot, lequel, né au moment de la suppression de l’ordre des Templiers par Philippe le Bel en 1312, aurait traversé l’Histoire jusqu’à nos jours. Objectif : la domination du monde. Instrument : le repérage d’un endroit à la surface de la planète d’où on peut dominer les courants souterrains et déterminer les climats du monde entier. Nos trois amis ont donc inventé un Plan, par jeu intellectuel, mais ils sont pris au sérieux par un groupe d’illuminés qui jouent de leurs pouvoirs policiers et politiques pour leur faire dire où se trouve la carte du mystère, carte qu’ils ont purement et simplement inventée. Le parchemin crypté, message chiffré du début, n’était qu’une liste de la ménagère, mais le jeu des uns est devenu enjeu vital pour les autres qui n’hésitent plus à tuer pour s’emparer d’un secret inexistant. Toute la science du monde, toutes les religions, des druides aux druzes de Joumblatt, tout notre savoir défilent ici avec une fluidité géniale et sans jamais retarder l’action, mais en enrichissant le suspense. Jeux vertigineux des miroirs, style très riche et de tous les niveaux, de l’argot au plus littéraire, du plus dramatique au plus humoristique. Poignants portraits de femmes, Lia, Amparo, Lorenza… Historiquement bien enraciné dans notre époque, le roman, dans son mouvement de pendule, traverse tous les siècles pour toujours revenir au nôtre, en un jeu créateur fascinant où chaque lecteur se transforme en un initié aux mystères les plus profonds et les plus fous de notre planète. »

Umberto Eco vient de mourir ce vendredi 19 février, nous nous devions de rendre hommage à ce penseur/romancier qui a sut si bien appréhender le conspirationnisme dans ses fictions. Une lecture conseillée aux apprentis conspirationnistes qui ne sont ni les premiers, ni les dernier à penser avoir découvert » le Complot Ultime  qui contrôle l’Histoire Humaine » et aux apprentis chasseurs de conspi qui confondent conspirationnisme, scepticisme, doutes et discours critiques. 🙂

Bonne lecture et RIP M. Eco. Q.L/

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :