Qui aime Trump aime la Police

11 Mai

Donald Trump est un milliardaire. Il trône en haut d’une pyramide sociale injuste. Il n’a aucune raison de changer le cours des choses. Il se trouve pourtant des gens qui trouvent sa campagne rafraichissante et « anti système ».
Pourquoi ? Parce qu’il fait une campagne basée sur le suprématisme blanc, l’affirmation de la domination masculine et un nationalisme exacerbé qui dissimule mal un impérialisme sans retenue. Trump est présenté comme un héros de la lutte pour « la liberté d’expression » et comme « un coup pied dans l’establishment » comme si lui même n’en faisait pas partie. Ses fans actuels oublient que Trump avait invité le couple Clinton à son mariage.
Un milliardaire qui balance des phrases racistes et sexistes et qui appelle la nation a se rassembler autour du drapeau, ça peut intéresser qui du point de vue politique ?
Des gens comme lui. Qui sont contre le partage du fric et qui poussent les pauvres à se bouffer entre eux. Parmi les soutiens de Trump on trouve :

Soral qui sans succès en 2010 a voulut nouer des liens avec l’Ambassade du Vénézuela a pourtant mis en scène son soutien pour Chavez promoteur du socialisme bolivarien et ennemi numéro 1 des USA. Aujourd’hui, il se rabat sur un Trump milliardaire chauvin. Les gauloiseries soraliennes n’ont jamais intéressé le Venezuela de Chavez, nul doute qu’elles trouveront un meilleur accueil dans le libéralisme de Trump : Haine des femmes, suprématie des « cultures chrétiennes », patriotisme de pacotille pour faire passer la pilule des inégalités sociales … tous les éléments sont réunis pour trouver des convergences entre E&R et Trump, avec en plus un peu d’argent à gratter.

trump_soral1
Idem pour ses collègues et diables de confort de la LDJ. Ce n’est pas la première fois que les ennemis virtuels sur le net se retrouvent dans la vrai vie à soutenir les mêmes causes.

trump_ldj

Jean Marie Le Pen, quant à lui, est resté fidèle à son libéralisme reaganien du début de son ascension médiatique et politique.

trump_jmlp
Henri de Lesquen allergique aux musiques « négroïdes » ne peut qu’être ravi de savoir le candidat ouvert au KKK.

trump_lesquen

Gilbert Collard, libre parleur, qui défend n’importe qui pourvu qu’il ait un bénéfice à en tirer, se frotte les mains à l’idée de savoir la première puissance mondiale puisse être dirigée par un riche type qui insulte le reste du monde en permanence. De Marine à Marion en passant par Philippot, l’état-major du FN partage le point de vue de Trump sur l’immigration, les musulmans, la famille, le travail, la patrie. Tous se réjouissent des succès électoraux du milliardaire américain…

Un type friqué qui prétend défendre les intérêts du peuple en promettant la raclée aux bronzé-e-s, ça leur parle.

santa_barbara

Ce soutien à Trump est un vrai révélateur des escroqueries et des postures de tous ces gens en France. Nos froggies antisystèmes préfèrent s’enthousiasmer pour un milliardaire qui ne fera qu’accentuer la violence de la domination impériale des USA que pour un candidat comme Sanders qui mène une campagne sans fonds privés et porte des valeurs bien plus dangereuse pour l’impérialisme américain que les diatribes anti-immigré de Trump.

A l’aune de ce soutien on évalue mieux l’escroquerie de tous ces dissidents en carton qui font passer une approche libérale de la fiscalité pour de l’anticapitalisme et un soutien diplomatique financé par Poutine pour de l’anti-impérialisme.

Ce n’est donc pas le fruit du hasard si ces mêmes personnes se retrouvent aussi à « soutenir » la Police Nationale qui est le garant physique de l’ordre social violent qui sévit en France. La fracture entre ceux qui se sentent protégés par la police et les personnes qui appréhendent de croiser les forces de l’ordre apparaît au grand jour autour de la manifestation du 18 mai 2016. Côté Police (qui s’en étonnera?) on retrouve les 50 nuances de brun de l’extrême droite (sioniste, franchouillarde, antijuive, etc).

police_soral1

police_soral2

police_soral3

police_soral4

police_soral5

police_mlp

police_mlp2

police_mlp3

police_collard
Parce que les policiers, c’est bien connu, constituent l’ultime rempart contre les barbares des banlieues, les musulmans, les gauchistes, les syndicalistes qui représentent un véritable péril pour la « France » et les « français ».

Si on suit leur logique, ce système qui sévirait en France serait celui qui fait une part trop belle aux classes populaires.
Ces gens qui soutiennent Trump et la Police prétendent se battre contre « le système ». Si on suit leur logique, ce système qu’ils combattent est celui qui menace le statut précaire des chefs d’entreprise qui font des montages fiscaux à Hong-Kong et parlent de capitalisme apatride en France, une oppression de la bien-pensance qui voudrait encadrer légalement le déchainement de la parole raciste et des actes qui suivent. C’est aussi un système dangereux car il offre trop à des parasites comme l’aide médicale d’état ou le statut des intermittents.
Des milliardaires comme Trump savent « parler juste » et la police sait « agir juste » et ainsi rendre le monde plus respirable pour ces braves gens mieux nés dont l’odorat est dérangé par les miasmes d’islamo-gauchistes, de féministes hystériques pas toujours blanches et autres aberrations de la nature venus manger des allocations qui poussent sur les arbres du terroir français.
Parce que, c’est bien connu, en France règne la « chienlit » des pauvres et surtout celle des immigrés qui ont la « vie de rêve ».

fn_immigrationsticker FN

Nous, on est bien trop occupé à survire aux fins de mois difficiles, à l’accès aux soins et à l’éducation en pleine régression, au racisme d’état et aux discriminations qui nous pourrissent la vie pour se rendre compte de la chance qu’on a d’être les maîtres du Game. On est tellement plein de privilèges, qu’on oublie notre chance d’habiter la France. Des ingrats.
Heureusement que la police est là pour nous ramener sur terre à grand coups de tonfa.
Le monde sera vraiment libre pour ces « antisystèmes » quand Trump et ses amis construiront des murs un peu partout pour empêcher les pauvres, les musulmans, et tout ce qui pourrit leur décor de venir les empêcher de profiter en paix.

police_trump_jmlp

 

Advertisements

3 Réponses to “Qui aime Trump aime la Police”

Trackbacks/Pingbacks

  1. No one likes us, we don’t care | Quartiers libres - 14 juin 2016

    […] L’autre leçon de ce début d’Euro c’est que lorsque des franges d’un prolétariat laissent libre court à sa violence, elle n’est pas traitée de la même façon en fonction du degré de pigmentation. Les prolétaires britanniques et russes (majoritairement blancs) qui se sont affrontés à Marseille n’ont pas reçu le même traitement médiatique que lorsque des émeutes sont déclenché par un prolétariat plus basané, celui de nos quartiers par exemple. Même lorsque de Russie, des députés nationalistes russes encouragent les hools russes à remettre ça. A la première émeute des supporter turcs, il pas sûr que l’on trouve le même traitement médiatique. On aura sans doute droit à une question sur le lien entre la Turquie et l’Europe et des interrogations autour des valeurs de la civilisation Turque. On peut aussi prendre en compte le témoignage du hooligan russe qui parle d’alliance ponctuelle et naturelle avec les anglais contre les « arabes ». Avec un peu d’ironie on peut rajouter que cela fait (outre la violence) un point commun entre les hooligans et les nombreux policiers qui votent FN et font des selfies avec les cadres de ce parti. […]

  2. C’est la rentrée | Quartiers libres - 3 septembre 2016

    […] dénonciation des violences policières demeurant le meilleur des marqueurs pour différencier ceux qui défendent le système de ceux qui le combattent […]

  3. Egalité et approximations | Quartiers libres - 25 novembre 2016

    […] le marché du bizness dissident s’est resserré. Soral a fidélisé sa clientèle chez les fans de Trump, de la police, du FN, et de tout ce qui voit des juifs contrôler le monde en scred. Manque de bol, […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :