Tournée générale ! Valls et les Black Bocs

25 Mai

Black bocks

Ça y est ! Le gouvernement a trouvé ce qui coinçait. Ce n’est pas sa loi antisociale, qui renvoie tout le monde au XIXe siècle. Ce n’est pas l’illégitimité d’un groupement de fait ultraminoritaire qui usurpe le pouvoir et représente (peut-être) 15% de martiens. Ce n’est pas l’application hors-sol des injonctions du FMI. Ce n’est pas la gestion militaire du mouvement social, qui étend au pays tout entier le traitement jusque-là réservé aux quartiers populaires. Ce n’est pas le retour des tribunaux d’exception contre lycéens et militants. Non. C’est bien plus grave et ça méritait d’être dénoncé avec la plus grande solennité dans le temple de la République, dans l’enceinte où marine la souveraineté du peuple frrrançais : l’Assemblée Nationale. Le même endroit sacré où l’état d’urgence vient d’être reconduit après un « débat » entre 68 députés présents sur 577, soit un peu moins de 12%. Dans cette noble institution, donc, l’implacable Manuel V. a nommé clairement l’ennemi. L’ennemi c’est toujours  les BLACK BOCS et « les amis de M. Coupat ».

BLACK BOCS

Bigre ! Ce M. Cloupat serait donc clapable de « prendre en otage » tlout le pays avec des « black bocs »?! L’heure est grave. Imaginons le plateau de Millevaches transformé en gigantesque camp de rétention pour 65 millions d’otages forcés de se noyer dans la bière brune…

On en frissonne d’avance, d’autant que, faute d’essence, il faudrait aller à Tarnac à pied ou en char à bœufs.

Quelqu’un peut leur payer un verre et leur dire la vérité ? François Hollande est plus proche du président Deschanels en pyjama que de Sadi Carnot, et Valls-la-menace d’Iznogoud que de Clémenceau.

humanite-25-mai-1920_1
A moins que… Non… on ne peut croire un seul instant que l’immense Monsieur Valls ait pu se prendre les pieds dans ses éléments de langage. Pas possible que Valls débloque. En fait, même si les plus sceptiques en douteront, c’est clair : Manuel, c’est un camarade infiltré, mais alors très bien infiltré. Ses références, c’est Barcelone 1936 ! Les barricades ! L’assaut donné contre le vieux monde et ses forces de répression ! Derrière « les black bocs », il y a un message codé, que QL vous révèle sans attendre. Au lieu de « les black bocs », il faut lire :

cock

« La BAC ? Les cocks ! »

Mais Que fait la police ? face à une telle subversion à la tête du gouvernement ??

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :