L’impact de l’islamophobie sur les femmes musulmanes en France

8 Juin

enar

L’ENAR (European Network Against Racism- Réseau Européen Contre le Racisme), une organisation réunissant plus de 150 associations en Europe a, le 26 mai dernier, publié une série de rapport traitant la question de l’impact de l’Islamophobie contre les femmes musulmanes dans huit pays européens : France, Belgique, Allemagne, Italie, Royaume Uni, Suède, Pays-Bas et Danemark. Ces rapports adressent pour la première fois à l’échelle européenne la question des discriminations multiples et intersectorielles que subissent les femmes musulmanes, dans le domaine de l’emploi et des violences (deux compétences européennes).

En France, les rapports du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) démontrent que l’écrasante majorité des victimes d’islamophobie sont des femmes. Elles représentent en 2015 88% des victimes de discriminations et  81.5% des victimes de violences. Elles vont cumulés les agressions verbales et physiques à caractère islamophobes (arrachage du voile) et sexistes (attouchement sexuels). La domination raciste s’ajoute à la domination sexiste qui justifieront les polémiques interminables et insupportables qui visent à davantage de contrôle du corps féminin dans l’espace public (polémique du niqab ou des jupes longues à l’école). Si le voile est un facteur important et central dans les « débats publics », qui finalement vont légitimer les actes islamophobes, toutes les femmes musulmanes ou supposées l’être sont susceptibles d’être victimes d’islamophobie.

Le rapport rassemble de nombreuses données quantitatives et qualitatives, démontrant que déjà discriminées par rapport aux hommes dans l’accès à l’emploi, les femmes musulmanes rencontrent des obstacles supplémentaire parce que femmes, parfois d’origine étrangère, et perçus à la réception des candidatures comme musulmanes. Une fois dans le monde du travail, le port du voile, alors qu’autorisé dans la loi dans le secteur privé, sera sanctionné si observé.

 

enar 2

Source : Petit P., Duguet E., L’Horty Y., du Parquet L. and Sari F. 2013. ‘Discrimination à l’embauche: les effets du genre et de l’origine se cumulent-ils systématiquement?’. Economie et Statistiques, p147.

Sur la question des violences, selon le rapport, les musulmanes et plus particulièrement celles qui portent le voile, comptent pour près de 100% des victimes des violences physique en 2013. La même année, le CCIF a enregistré 27 cas de violences de haute intensité et tous ciblaient les femmes.

Le rapport, en plus des données, regroupe l’analyse d’affaires judicaires majeures ainsi que les bonnes pratiques. On retrouve également une trentaine de recommandation à destination des pouvoirs publics nationaux et européens et leurs administrations, du Défenseur des Droits, des syndicats ainsi des associations locales et nationales.

Un résumé est disponible en français, à diffuser largement :

http://www.enar-eu.org/IMG/pdf/factsheet-france-final.pdf

 

Le rapport est disponible ici (en anglais, bientôt disponible en français) :

http://www.enar-eu.org/IMG/pdf/forgotten_women_report_france_-_final.pdf

 

Advertisements

Une Réponse to “L’impact de l’islamophobie sur les femmes musulmanes en France”

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :