La séance du dimanche : Der Dibbuk

12 Juin

dybuk

Der Dibbuk

דער דיבוק אדער צווישן צוויי וועלטן

Der Dybbuk est un drame en trois actes rédigé en yiddish par Shalom Anski, de son vrai Shloïme-Zaïnvl Rappoport, et créé à Vilna en 1917. Il s’inspire du thème folklorique du dibbouk qui est, dans la tradition juive, un esprit qui entre dans le corps d’un vivant pour le posséder, à la suite d’une erreur ou d’une mauvaise action. Le Dibbouk est une pièce essentielle dans l’histoire du théâtre yiddish. Son auteur s’est fondé sur des années de recherches dans les shtetls en Russie et en Ukraine, où il s’est documenté sur les croyances et contes des juifs hassidiques.

En 1937, la pièce est adaptée au cinéma et tourné en yiddish. Il s’agit d’un des rare filme témoignant de la vie dans le Yiddishland qui ait subsisté à la destruction nationale socialiste (nazie). D’ailleurs l’histoire politique du Yiddishand et la culture Yiddish reste encore largement méconnue jusqu’à aujourd’hui.

L’œuvre est considéré comme un des plus beaux films en langue yiddish.

tsaddiqah

Amulette manuscrite, pour la protection de Tsaddiqah, fille de Magodah. Palestine, vers 1930. Encre sur papier.

photo dybuk

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :