Jimmy Leopold : Monsieur Météo et la tempête sociale

17 Juin

Il n’y a pas de journaliste neutre. Les médias reportent des faits, mais l’interprétation qu’ils en donnent est toujours orientée. C’est valable pour un match de foot comme pour une manifestation.
Spontanément, on a tendance à croire qu’un journaliste indépendant au statut précaire qui couvre des manifestations du mouvement social est un allié potentiel.
Un journaliste qui fait un sujet sur la manif interdite du 18 mai 2016 du collectif « urgence notre police assassine » peut facilement inciter la sympathie, sauf quand au final dans sa ligne éditoriale on retrouve les prémices de l’écriture policière de cette manifestation avec dès les titres la reprise des éléments de langage de la police.

leopold_haine_anti_flic

Tous les gens qui filment les luttes ne sont ni des alliés ni neutre. C’est le cas de Jimmy Leopold qui tient la chaine « Ligne de conduite » sur la plateforme de diffusion YouTube.
Il est sur la même ligne que ses camarades freedom fighters de l’Agence Info Libre. Eux travaillent en perruque pour un média russe, lui travaille sans couverture. C’est parfois un travail risqué.
Les militants de l’AIL ont signalé un épisode houleux entre Jimmy Leopold et des manifestants lors d’une manifestation contre la loi El Khomri.

AIL_jimmy_leopold

Les « antifas » agressent un journaliste indépendant. Voilà un titre qui sonne bien. Il a été assimilé à un « média d’extrême droite ». Sans aucune raison, juste par délit de sale gueule sans doute ? Vilains militants toujours prompts à taper sans raison.
L’Agence Info Libre a en partie raison : Jimmy Leopold est un journaliste indépendant. Mais c’est aussi un citoyen engagé en politique. Il a des convictions et n’hésite pas à proposer publiquement de représenter un parti politique aux élections.
Lequel ? Le Front National. Jimmy Leopold annonce par voie de presse qu’il souhaite être candidat pour le FN. La notoriété ne semblait pas le gêner lors d’une course aux investitures pour des élections dans le Calvados.

Cette information aura sans doute échappé aux professionnels de l’information d’Agence Info Libres. Comme tous les journalistes dissidents en carton, leur imagination est féconde pour dénicher des juifs ou des francs maçons derrière chaque news. Cela leur permet de garder les yeux clos sur la réalité.

jimmy_leopold_candidat

Les plus naïfs peuvent arguer qu’un journaliste peut avoir des convictions mais que son professionnalisme peut être irréprochable. Jimmy Leopold peut être militant FN le soir et dans la manifestation collecter honnêtement des images de visages et d’actions de manière neutre pour les vendre ?
A qui ? C’est une bonne question.
En tous cas, d’après le témoignage et l’enqête de militants bretons il semble que Jimmy Leopold se sert de son statut de journaliste pour tenter de soutirer des informations et de son engagement politique pour mettre la pression aux gens qui n’ont pas les mêmes convictions que lui.

Nous avons donc un candidat FN (parti pour lequel les forces de l’ordre votent à plus de 50%) doté d’une carte de presse ayant déjà eu maille à partir avec des militants de gauche qui filme des visages de militant-e-s d’une lutte sociale caractérisée par des heurts avec la police.  Certains peuvent raisonnablement penser que cela ne peut qu’être à charge de l’animation du mouvement.
D’autres peuvent aussi raisonnablement supposer que les images prises ne sont pas utilisées en solidarité avec les manifestants mais peuvent avoir une utilité répressive une fois cédées à ses amis policiers avec lequel il partage l’amour de Marine Le Pen.
Tout le monde sait que dans notre société surmédiatisée il y a une bataille de l’image. Tout le monde a pris connaissance de comment les vidéos sont exploitées pour nuire au mouvement ou alimenter la machine répressive. Se la jouer monsieur météo et naviguer au milieu de la tempête sociale ne fait pas de Jimmy Leopold un Weatherman.

jimmy_leopold_meteo

Malgré les orages de gaz lacrymogènes et le brouillard médiatique le mouvement social sait faire la différence entre ses alliés et les fans de Marine Le Pen.

Advertisements

Une Réponse to “Jimmy Leopold : Monsieur Météo et la tempête sociale”

Trackbacks/Pingbacks

  1. journalistes infiltrés d’extrême-droite, nouveau poison des mobilisations sociales – les échos de la gauchosphère - 17 juin 2016

    […] suite du billet de Quartiers Libres est ici. Instruisez-vous donc sur les mœurs si particulières de la tribu des bas du front, dans leur […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :