Livre du samedi : Plus jamais esclaves ! / Aline HELG

25 Juin

PlusJamaisEsclavePlus jamais esclaves !

De l’insoumission à la révolte, le grand récit d’une émancipation (1492-1838) / Aline HELG

Longtemps, l’émancipation des esclaves fut considérée comme l’œuvre des abolitionnistes, libéraux et blancs. Dans cet ouvrage, qui fait pour la première fois le grand récit des insoumissions et des rébellions d’esclaves dans l’ensemble des Amériques et sur plus de trois siècles, Aline Helg déboulonne cette version de l’histoire. En s’appuyant sur une très riche historiographie fondée sur des sources états-uniennes, latino-américaines, antillaises, britanniques, françaises et néerlandaises, elle montre que, bien avant la naissance des mouvements abolitionnistes, une partie des millions d’esclaves arrachés à l’Afrique par la traite négrière et de leurs descendants était parvenue à se libérer, le plus souvent en exploitant les failles du système, à l’échelle locale ou globale. Cette étude pionnière par son ampleur dans le temps et l’espace met en lumière le rôle continu des esclaves eux-mêmes dans un long processus de lutte contre l’esclavage sur tout le continent américain et dans les Caraïbes, du début du XVIe siècle à l’ère des révolutions. Elle dévoile les stratégies qu’ils ont élaborées pour renverser subrepticement – et parfois violemment – un rapport de forces qui, dans son écrasant déséquilibre, ne leur laissait a priori rien espérer. Sans magnifier le rôle des esclaves ni occulter les limites de leurs actions, ce grand récit montre que l’esclavagisme déshumanisant n’est pas parvenu à empêcher que des hommes, des femmes et des enfants accèdent, par leurs propres moyens, à la liberté.

Introduction de l’ouvrage : http://www.calameo.com/read/000215022fbc6eca27fea

 

Advertisements

Une Réponse to “Livre du samedi : Plus jamais esclaves ! / Aline HELG”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Esclavage | Pearltrees - 26 juin 2016

    […] Many African-Americans don’t have detailed stories about our enslaved ancestors or their escape. At least, my family didn’t. We were property, not human beings whose culture and nationality was stripped with every stroke of a slavemaster’s whip. Here is the letter, unedited and in full: Bagnes et Bagnards. Livre du samedi : Plus jamais esclaves ! / Aline HELG | Quartiers libres. […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :