Et nous jetterons la mer derrière vous

8 Déc

et-nous-jetterosn-la-mer-derriere-nous

Dans plusieurs pays du Moyen-Orient et de l’Asie centrale, on jette de l’eau derrière celui qui s’en va pour qu’il revienne en bonne santé.
C’est une échappée vers l’ouest, une plongée dans des routes qui s’entrecroisent. Aziz, Sidiqi, Housine et Younes nous emmènent dans leurs périples du foyer afghan ou marocain au chaos de la Grèce en crise en passant par les rues d’Istanbul. En filigrane, les rêves, les espoirs qu’ils portent. Nous voyageons avec eux dans ces villes non-lieux et ces zones frontière, grandes comme des pays entiers. C’est l’histoire d’une Europe, de ses réalités, de ses lois et de ses polices. C’est une histoire d’exil.
On les appelle, migrants, kaçak, metanastes, mais ils sont avant tout des hommes et des femmes sur le chemin de leur vie. Il n’en est qu’à son début, et ne trouvera peut-être jamais de fin.
Et nous jetons l’eau de toutes les mers traversées derrière leur pas.

Sortie en DVD du film documentaire : ET NOUS JETTERONS LA MER DERRIERE VOUS . Réalisé par Anouck Mangeat, Noemi Aubry, Jeanne Gomas et Clément Juillard. 72′ . 
Disponible avec sous-titres grecs, turcs, espagnol, anglais, italiens et allemands. 10€ ( + frais de livraison. Nous contacter)
Depuis maintenant presque deux ans, le film, Et nous jetterons la mer derrière vous, a été projeté dans plusieurs dizaines de lieux alternatifs, cinémas et festivals de documentaires dans le monde entier. Il a aussi servi de support de discussion pour des collectifs d’accueil de migrants dans plusieurs villages  ruraux. En Turquie et en Grèce, là où le film a été tourné, il a été projeté maintes fois par des collectifs, des universités, des festivals des droits de l’homme. 
Vous faites partie de cette liste élargie de spectateurs, amis et proches à avoir visionné le film et à avoir été touchés. Si le film a voyagé, c’est grâce à l’activation des réseaux de chacun d’entre vous. Il n’est pas sans rappeler que Si le film a obtenu un grand écho dans beaucoup de festivals internationaux documentaires dont le Cinéma du Réel au musée Pompidou au Paris ou encore Étonnants Voyageurs à Saint Malo, il a été presque complètement autoproduit et autodiffusé, sans boîte de production ni de distribution notamment pour des raisons éthiques de garder la main sur la réalisation et le contenu du film mais aussi parce qu’il est fait des solidarités qui nous ont accueillies, nourries, logées, traduits, conseillées sur le tournage, le montage et la diffusion.

La réalisation d’un dvd, rassemblant le film, un court métrage tourné pendant le même voyage avec des jeunes migrants de lesvos, une exposition et son documentaire sonore sur des centres de détention, et un livret de photos et textes de carnets de bord et entretiens non présents dans le montage du film, est l’aboutissement d’un projet de 6 années de travail collectif. 
Sa diffusion tient encore une fois, à vos réseaux. Envoyez ce message à vos amis et à leurs amis. Pour ceux qui ont vu le film pour l’offrir et le partager avec d’autres et continuer de transmettre les paroles des protagonistes du film. Il leur est bien sûr dédié. 
à Houssine, Siddiqi, Younes, Aziz, Tahereh, Noyan, Rahim, Magyd et tous les autres. 
 

 

Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :