C’est dans les vieux pots que l’UDI fait la pire soupe politique

5 Jan

Mardi 3 février 2017 Jean-Christophe Lagarde (UDI), sur France Info, nous a expliqué que la fermeture de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois en 2013, était liée à une «omniprésence religieuse et au fait qu’il y avait des exigences religieuses au travail, d’arrêt de travail, de baisse de productivité» . Comme l’écris avec humour Marwan Muhammad du CCIF, on vient enfin de trouver la cause islamique du chômage.

udi

Sur PSA Aulnay et l’islamisation par les élites de la casse sociale il faut relire Vincent Gay ou ce qu’écrivaient Marwan Mohammed et Abdellali Hajjat sur la genèse moderne de l’islamophobie en France à partir justement des grèves dans l’automobile.

Lors de ces grèves des années 80 dans l’industrie automobile, des ministres socialistes dont le premier d’entre eux Pierre Mauroy et surtout son ministre de l’intérieur Defferre, voyaient la main de l’Iran derrière les grévistes. Des ouvriers majoritairement marocains et de culture religieuse sunnite étaient donc manipulés par l’Iran Chiite qui vivait ses premières années de révolution islamique. La bêtise et le racisme des dirigeants socialistes s’appuyaient sur des notes des services de renseignements internes de l’usine Talbot qui décrivait ainsi le mouvement des grévistes :

«Aujourd’hui, un fait nouveau est constaté. Un individu agitant un drapeau de couleur verte mais toujours marqué d’un autocollant CGT prononce et scande des slogans à caractère religieux en poussant des cris en arabe du genre « tchi-add ! » (sic) ; […] il imprime la cadence avec son drapeau vert qui peut rappeler les couleurs de l’islam. […] Celui qui tient le drapeau vert invoque surtout donc des paroles à caractère religieux beaucoup plus que des revendications à titre syndical invoquées jusqu’à présent.»

citroen

Abdelalli Hajjat explique ainsi pourquoi les dirigeants socialistes ont cherché alors a masquer la question sociale par la question musulmane « au moment où il se détache des classes populaires, y compris de leur composante maghrébine. Le fait de les renvoyer à leur altérité est une manière de justifier leur licenciement, et donc leur lâchage.»

La sortie de Lagarde s’inscrit dans ce processus et n’étonnera que ceux qui feignent de découvrir après un compagnonnage électoral fructueux avec les réseaux Lagarde que la droite reste la droite.

L’UDI, d’après ces compagnons de route racisé-e-s devait être une alternative au paternalisme de la gauche et la solution démocratique contre l’islamophobie car elle permettait à des acteurs politiques racisés d’accéder à des responsabilités locales. On attend avec impatience de lire les commentaires de ces acteurs politiques racisés suite aux déclarations de Lagarde. Trois jours après la sortie médiatique de Largarde, ces acteurs de de la réussite a la sauce quartiers qui ont su profiter des alliances avec l’UDI sont bien discret pour contre attaquer face à Lagarde qui nous explique que les musulmans sont coupables de la crise économique.

Ils sont aussi discret que lorsqu’il faut assumer l’appartenance à l’UDI de la maire de Beaumont-sur-Oise ou lors des sorties régulières de Meyer Habib lui aussi dirigeant de ‘l’UDI sur la défense inconditionnelle de la politique israélienne. Les mauvaises langues pourraient dire que c’est parce que dans la gestion des villes UDI, le partage du gâteau de la privatisation des HLM ou des marchés publics de la communication, permet à certains de bien vivre.

La belle aventure des militants de quartiers au service la droite ressemble à s’y méprendre a celle de leurs ainés qui les ont précédé au service du PS. Servir de caution de couleur au niveau local quant au niveau national les élites politiques qu’ils servent et qui les rémunèrent s’en donnent à cœur joie sur le racisme.

Publicités

6 Réponses to “C’est dans les vieux pots que l’UDI fait la pire soupe politique”

Trackbacks/Pingbacks

  1. La Belle Arnaque Populaire est par terre. | Quartiers libres - 25 janvier 2017

    […] Dans ce contexte de déclin du PS, au quartier nombreux sont aussi celles et ceux qui ont compris que l’ascenseur social par le politique ne passera plus par le PS. Plus l’influence dans la société du PS décline, plus l’opposition au clientélisme du PS décuple au quartier. Cela permet à de nombreux acteurs de se construire une posture de rebelle à moindre de frais en s’attaquant à un PS mourant mais sans réellement proposer et s’engager dans des alternatives politiques qui développent l’autonomie des luttes dans nos quartiers. On reconnaît ces acteurs facilement aux solutions qu’ils proposent qui consistent in fine toujours à nouer des alliances … avec la droite. Ces dernières années se fut souvent avec l’UDI, jusqu’à s’en mordre les doigts. […]

  2. La Belle Arnaque Populaire est par terre. – ★ infoLibertaire.net - 25 janvier 2017

    […] Dans ce contexte de déclin du PS, au quartier nombreux sont aussi celles et ceux qui ont compris que l’ascenseur social par le politique ne passera plus par le PS. Plus l’influence dans la société du PS décline, plus l’opposition au clientélisme du PS décuple au quartier. Cela permet à de nombreux acteurs de se construire une posture de rebelle à moindre de frais en s’attaquant à un PS mourant mais sans réellement proposer et s’engager dans des alternatives politiques qui développent l’autonomie des luttes dans nos quartiers. On reconnaît ces acteurs facilement aux solutions qu’ils proposent qui consistent in fine toujours à nouer des alliances … avec la droite. Ces dernières années se fut souvent avec l’UDI, jusqu’à s’en mordre les doigts. […]

  3. La Belle Arnaque Populaire est par terre. | - 25 janvier 2017

    […] Dans ce contexte de déclin du PS, au quartier nombreux sont aussi celles et ceux qui ont compris que l’ascenseur social par le politique ne passera plus par le PS. Plus l’influence dans la société du PS décline, plus l’opposition au clientélisme du PS décuple au quartier. Cela permet à de nombreux acteurs de se construire une posture de rebelle à moindre de frais en s’attaquant à un PS mourant mais sans réellement proposer et s’engager dans des alternatives politiques qui développent l’autonomie des luttes dans nos quartiers. On reconnaît ces acteurs facilement aux solutions qu’ils proposent qui consistent in fine toujours à nouer des alliances … avec la droite. Ces dernières années se fut souvent avec l’UDI, jusqu’à s’en mordre les doigts. […]

  4. Au Quartier on vote La Classe | Quartiers libres - 28 avril 2017

    […] des classes populaires de voter pour un candidat libéral donc de droite mais sans honte. Face aux LR et a l’UDI, Macron a l’avantage d’un discours d’ouverture sur les populations issues de l’immigration […]

  5. Au Quartier on vote La Classe – ★ infoLibertaire.net - 28 avril 2017

    […] populaires de voter pour un candidat libéral donc de droite mais sans honte. Face aux LR et a l’UDI, Macron a l’avantage d’un discours d’ouverture sur les populations issues de […]

  6. Au Quartier on vote La Classe | - 28 avril 2017

    […] populaires de voter pour un candidat libéral donc de droite mais sans honte. Face aux LR et a l’UDI, Macron a l’avantage d’un discours d’ouverture sur les populations issues de […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :