Livre du samedi : Héritage de ce temps / Ernst Bloch

4 Fév

22520100066110l

L’ouvrage de Ernst Bloch, « Héritage de ce temps », publié pour la première fois en 1935, est enfin édité en français. Ernst Bloch fut un opposant déterminé à l’Allemagne nazie. Après la publication de l’Héritage de ce temps en 1935, Bloch est déchu de sa nationalité allemande et contraint de quitter le Reich. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, il refuse une chaire à l’université Goethe de Francfort pour une chaire à l’université Karl-Marx de Leipzig.  C’est alors qu’il commence à faire paraître Le Principe espérance qui deviendra pour nombre d’intellectuel chrétien une source d’inspiration vers le marxisme. Il restât toute sa vie un marxiste, opposé au stalinisme. En rupture avec le modèle soviétique il quittera la RDA en 1961.

Comment en est-on arrivé là ? Comment l’extrême droite a-t-elle pu arriver aux portes du pouvoir, ou s’y trouver déjà, dans toute l’Europe ? Telle est, dans sa terrible simplicité, la question stratégique, que pose le philosophe  Ernst Bloch quand, à Zurich, en exil, il publie en 1935 Héritage de ce temps . Comment les forces de progrès qui portaient les espérances de l’utopie, ont-elles pu se laisser ainsi écraser par les idéologies totalitaires, réactionnaires, conservatrices ? Comment cet échec, ce désastre, qu’il faudrait expliquer, peut-il laisser, malgré tout, un héritage ? Telle est l’ambition d’une œuvre paradoxale et critique, au sens plein du terme, qui tente de faire dans la culture de l’époque le partage entre le sain et le corrompu et qui entend recueillir son héritage « sous bénéfice d’inventaire ».

En vue de cet examen, Ernst Bloch invente le concept de noncontemporanéité. « Tous ne sont pas présents dans le même temps… Des temps plus anciens que ceux d’aujourd’hui continuent à vivre dans des conditions plus anciennes. » La question de l’héritage devient celle de la contre-attaque.
Extrait : http://fr.calameo.com/books/004935887502abdb3c6dc

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :