La séance du dimanche: Mineurs isolés, enfants en danger

12 Fév

Une enquête bouleversante sur les très jeunes migrants qui, en nombre croissant, arrivent sur le sol européen et, souvent, y demeurent livrés à eux-mêmes et sans protection.

Depuis 2014, quelque deux cent mille migrants mineurs seraient parvenus en Europe et parmi eux, dix mille à trente mille enfants et adolescents se seraient évanouis sans laisser de traces administratives en Grèce, en Allemagne et en Italie. Les autorités locales les déclarent disparus. Faute de protection et de moyens de survivre, beaucoup sont tombés dans les filets de trafiquants de drogue et de prostitution, alors qu’ils étaient venus en Europe pour tenter de fuir la misère, la guerre et la violence.

Dans cette enquête bouleversante, la réalisatrice rencontre deux frères marocains, Hamada et Ali, cherchant à embarquer sur un ferry pour l’Europe à partir de l’enclave espagnole de Melilla ; Mohammed, sauvé de la noyade au large de la Sicile quelques jours avant le tournage ; Farid, qui évoque les pédophiles de la gare de Rome, attirant les garçons avec la promesse de quelques euros et d’une douche ; et Friday Joy, une petite Nigériane de 14 ans, qui a réussi à échapper à la prostitution forcée. Elle s’entretient aussi avec le Slovène Robert Crepinko, qui dirige depuis le début 2016 le tout nouveau Centre européen pour la lutte contre le trafic de migrants, et le vice-président du Parlement européen Alexander Graf Lambsdorff.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :