La Fierté des Notres

8 Mar
C’est la journée de la lutte de toutes les femmes. Celles qui la ferment comme celles qui l’ouvrent. Celles qui se battent a ciel ouvert et celles qui se battent dans l’ombre. Dans les petits chemins comme dans les grandes avenues. Ces quelques mots pour nous.
 
 Finalement, on s’en tape de cette journée, et encore plus de ce que les commerciaux ou certains décideurs en font : c’est l’occasion de se le dire. On a de quoi être fières.
 
 Aux sœurs qui gardent des secrets plus lourds que leur corps. A celles qui se battent avec les leurs, et parfois contre leur propres démons.  A celles qui ont décidé qu’on ne leur marcherait pas dessus, qu’on ne leur couperait plus la parole. Qui gardent la tête haute même quand il pleut de la haine. A celles qui donnent encore, alors qu’on leur a tout pris. A celles que la douleur empêche de dormir. A celles qui perdent la foi, celles qui prennent du ferme, a celles qui portent le voile. A celles qui restent calme quand la tempête fait rage. A celles qui ouvrent la voie, qui charbonnent dans l’ombre, qui se donnent a en perdre haleine. A celles qui n’ont pas les mots, mais dont les gestes sont là. A celles qui sortent leur rage, a celles qui la transforment en combat, a celles qui d’une manière ou d’une autre arrivent encore a partager.
 
A nous qui restons dignes, fières, humbles. Qui gardons a l’esprit que la honte, l’humiliation et le mépris sont inacceptables, qu’ils nous ligue les unes contre les autres.
 
On lâche rien.
Notre victoire, c’est le sourire des gamins. Et le nôtre.
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :