Un pays apaisé

9 Mai

On est tous d’accord pour dire que rouler en bécane sans casque c’est dangereux. Personne, et encore moins ceux qui sont parents parmi nous, ne prétend le contraire.

C’est tellement dangereux que c’est une infraction grave du code de la route. La loi punit les contrevenants pour les dissuader de rouler sans casque. La sanction c’est 3 points de permis, entre 90 et 750 euros d’amende et une éventuelle immobilisation du véhicule.

Les deux roues sans casque c’est tellement dangereux qu’il faut un casque pour faire du vélo.

La personne sans casque est un danger avant tout pour elle-même. Si a cela elle ajoute une conduite risquée elle peut être aussi un danger pour les autres.

Dans un pays apaisé, la police qui croise une personne sans casque a pour objectif premier de veiller à l’intégrité physique de la personne qui ne respecte pas le code de la route.

Retrouver un contrevenant n’est pas très dur. Les véhicules sont tous immatriculés, on peut retrouver le propriétaire du véhicule et par conséquent le conducteur et appliquer la sanction. Il est plus facile et moins dangereux pour tout le monde de prendre un cliché d’un contrevenant que le prendre en chasse. La police française est bien capable de retrouver le voleur et le scooter d’un fils de rupin en peu de temps, elle doit pouvoir assez rapidement trouver l’adresse d’un propriétaire d’un deux roues ?

On peut raisonnablement supposer que dans un pays apaisé, un jeune qui roule sans casque se retrouve devant ses parents et le représentant des forces de l’ordre à assumer sa conduite périlleuse sans casque.

Il passe un sale moment, mais il est entier, sain et sauf.

Ça, c’est dans un pays apaisé.

En France, dans nos quartiers populaires c’est autre chose. La police prend en chasse un jeune sans casque comme elle poursuivrait un criminel. Pourquoi donc ? pour lui faire passer l’envie de ne pas mettre de casque ? On a donc un jeune qui a une conduite à risque (rouler sans casque) et on le prend en chasse sans se dire que s’il est déjà dans une conduite à risque la probabilité est importante qu’il l’accentue pour échapper au contrôle ? En France, dans nos quartiers le policier de base ne trouve rien de plus intelligent à faire que de mettre sous pression une personne qui met son intégrité physique en péril.

Quand la loi de Murphy s’applique et que tout cela fini mal, comme trop souvent depuis 40 ans en France, on trouve tout un tas de gens pour gueuler sur le gamin qui se retrouve dans le décor.

L’ironie, c’est que la plupart des gens qui soutiennent la police dans ce genre d’affaire sont des antiradars et autres dingues du volant.

Mais quand c’est un jeune en scooter, en quad, ou conduisant n’importe quel autre véhicule qui meurt : mahliche (pas grave).

Pour les langues de putes qui déversent leur haine sur nos quartiers, la mort semble une conséquence logique pour un contrevenant du code de la route pris en chasse par la police. Si on en croit même certaines personnes qui défendent une « France apaisée » c’est même un châtiment trop doux. On serait curieux de les voir se faire tirer dessus par la maréchaussée pour un alcootest positif ou pris en chasse et tamponné suite à un excès de vitesse.

La France n’est pas apaisée. Elle trouve majoritairement normal que des fonctionnaires chargés de faire respecter la loi et de protéger les personnes travaillent de manière à mettre en danger grave une certaine catégorie de la population.

Prendre en chasse des mômes en deux roues en les exposant à la mort, pour leur faire appliquer une loi qui autorise un retrait de 3 points de permis et une amende maximum de 750 euro, c’est intelligent comme conduite ? Si en France, il existait un policier intelligent et respectueux des gens qu’il est censé servir et donc aussi protéger contre eux-mêmes et leur conduite à risque il n’agirait pas autrement ? Par exemple en identifiant le propriétaire/pilote du véhicule et en passant chez lui dans les jours qui viennent rencontrer sa famille et faire alors appliquer la loi et toute sa sévérité sans mettre en danger le jeune contrevenant ? quelles familles, quel père quelle mère ne remerciera pas alors le policier qui par son comportement aidera la famille à mieux canaliser ces passages a risque de la jeunesse ?

Depuis 40 piges des drames comme celui qui s’est déroulé à Massy  s’abattent régulièrement sur des familles des quartiers populaires. Les fuites en bécane qui se terminent c’est vieux comme les chansons de Karim Kacel, ça a foutu le feu à Vaulx-en-Velin, ponctué une série de morts à Dammarie Lès Lys, et embraser Villiers le Bel.

Funérailles de Thomas Claudio / Octobre 1990

Si les morts sont une constante, leur traitement dans les médias et par les politiques a connu une singulière évolution. La mort de Thomas Claudio à Vaulx-en-Velin avait débouché sur la mise en place de la politique de la ville, Dammarie-les-Lys a vu la répression des militants, l’embrasement de Villiers- le-Bel a permis la criminalisation des frères Kamara.

Dans un pays de 11 millions d’électeurs pour le FN, des policiers en roue libre depuis deux ans, une infraction au code de la route, un défaut de présentation de documents administratifs peuvent aboutir à la peine capitale avec application immédiate.

Dammarie-les-Lys

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :