Adama, 1 an après – Une journée radio spéciale – Canal Sud

19 Juil

 

Le 19 juillet 2016, Adama Traoré, 24 ans, trouvait la mort dans les locaux de la gendarmerie de Persan, dans le Val-d’Oise. Un an après, Canal sud lui rend hommage, à lui comme à toutes les très nombreuses victimes de violences policières, à travers une journée exceptionnelle.

De 10 à 20h, dix heures de programmes sur notre antenne.

Dix heures pour faire le point sur la lutte de la famille Traoré contre le système judiciaro-policier et sur les pressions incroyables qu’elle subit en réponse. Dix heures pour évoquer d’autres morts et soutenir d’autres combats, moins emblématiques mais tout aussi difficiles et importants. Dix heures pour dire notre refus des pratiques des « forces de l’ordre » -notamment dans les quartiers populaires- et de l’impunité dont elles bénéficient. Dix heures pour exiger vérité et justice pour toutes les victimes de la violence et du racisme d’État.

D’autres radios retransmettront tout ou partie de cette journée spéciale : La Locale en Ariège, Radio Saint Affrique en Aveyron, Radio Galère à Marseille, Radio Bartas en Lozère, la webradio brestoise Radio Pikez !, Radio Albigès dans le Tarn…

Lien stream: http://www.canalsud.net/spip.php?page=popup2

Le programme

> De 10h à midi, on démarrera avec une longue page consacrée à la mort d’Adama Traoré, au long combat de sa famille, de ses proches et de bien d’autres individu-e-s pour que vérité et justice s’imposent. On reviendra aussi bien sûr sur l’acharnement qu’a la famille Traoré tout au long de cette année.

> De midi à 14h, entretien avec Lassana Traoré pour faire le point sur les derniers développements judiciaires et militants et annoncer la grande mobilisation de ce samedi 22 juillet à Beaumont-sur-Oise,

> De 14h à 18h, retour sur d’autres histoires, d’autres morts par les forces de l’ordre… Et un peu de mises en perspective : historique, Etat d’urgence, etc.

> De 18h à 19h, Fatima prend l’antenne avec son émission « Les P’tis Papiers », consacrée bien sûr aux violences policières.

> Enfin, de 19 à 20h, on termine en musique grâce à une sélection de la webradio brestoise Pikez, Entrecoupés de prises de parole de proches d’Adama et d’autres.

> Toute la journée, nous égrainerons des centaines de noms : ceux des morts par les forces de l’ordre en France, depuis les années 70 à nos jours.

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :