La violence frontalière ne prend pas de vacances

7 Août

Un mort jeudi soir

Passeur d’Hospitalités, samedi 5 aout.

La violence frontalière ne prend pas de vacances.

Fisha, 22 ans, venu d’Érythrée, est mort jeudi dernier 3 août vers 23h40, écrasé sur l’autoroute par plusieurs véhicules après avoir sauté de la camionnette dans laquelle il était. C’est le septième mort connu à la frontière britannique en 2017.
« Ce n’est pas un compte, c’est à chaque fois une personne qui est morte. »

http://www.lavoixdunord.fr/200432/article/2017-08-04/un-migrant-meurt-percute-sur-l-a16

Un rassemblement de solidarité a eu lieu aujourd’hui à 18h30 à Calais, comme après chaque décès.

A cause de la politique frontalière sont morts également cette année :

Omar, un mineur soudanais de 17 ans, a été écrasé le 22 juillet par le bus auquel il s’était accroché à Bruxelles.

Un conducteur polonais, est mort après avoir percuté un barrage sur l’autoroute, le 20 juin.

Kim Le, exilé venu du Vietnam, s’est suicidé à l’hôpital, le mercredi 31 mai

Le mardi 2 mai, un exilé est mort gare du Nord à Paris, brûlé par l’arc électrique formé par les caténaires sur le toit de l’Eurostar où il avait réussi à monter.

Un exilé afghan est mort suite à une tentative de passage le 11 mars.

Johnsina, 20 ans, venu d’Éthiopie, est mort samedi  21 janvier vers 8h du matin, écrasé sur l’autoroute par plusieurs camions.

Passeurs d’hospitalités~ des exilés à Calais

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :